Comment avoir un beau délavage avec son jean brut (A.P.C Rescue )




 – A pair of A.P.C Rescue jeans after 32 months –

Il y a bientôt 3 ans, je vous partageais un tuto pour transformer un jeans coupe droite en un tapered cut. J’étais partie du modèle Rescue de le marque française A.P.C pour remplacer mon Petit Standard. Il aura fait de nombreuses apparitions sur mes articles. Il était temps de faire un retour sur son évolution et partager quelques “conseils” sur comment maximiser le délavage de son jeans brut.
Ce jeans, c’est un peu mon bébé. Sa coupe est très perso (le “how to” ici) et je ne l’ai jamais retrouvée ailleurs. J’ai longtemps customisé mes autres styles de pantalon avec ce patron. Au fond, je rêve de sortir mon propre truc mais ça prend du temps 😉 Tout ça pour te dire que ce jeans m’aura suivi pendant presque trois ans, partout et ça se … voit ^^
Il existe un tas de tuto’, conseils, marche à suivre pour l’entretien de son denim raw, de comment choisir sa taille à comment le laver, à quelle fréquence et tout un tas de petits détails. Perso, je m’y suis moi-même perdu à mes débuts et au final, je me tiens à présent une petite routine pour tous mes jeans. Je n’en fais pas la recette ultime, attention, mais cet article te permettra de mettre en perspective des conseils et leurs résultats sur un exemple concret 😉
Tu trouveras ci-dessous les  petites précisions et choses que j’ai appliquées et qui m’ont permis d’avoir ce résultat après 32   mois sur un jeans straight / tapered:
  • la taille : j’ai pris ma taille sans “size-down”, je pouvais fermer tous les boutons, passer ma main sous le jeans (c’est un moyen de vérification comme un autre, on ne juge pas :p) et le port n’était pas désagréable les premiers jours / semaines. Un détail : selon moi, un jeans se porte avec une ceinture, elle permet de tenir la taille et avoir un rendu fluide en mouvement.
  • la longueur : je l’ai coupé très court (cf le tuto) mais j ‘ai gardé 2cm de marge en plus par rapport à un chino. Pourquoi ? Car une toile brute va se rétrécir un peu au premier lavage, voir les suivants. No big deal, dans le style jeans court, ce n’est pas hyper grave non plus 🙂
  • la fréquence de port :je l’ai porté en moyenne 5 jours par semaine durant les deux premières années, un peu moins l’été. Puis sur la dernière année, 3 fois semaines. En toute logique, il faut vivre avec et plus tu as d’activité “dehors”, plus ça va aller vite / avoir des contrastes forts. Il a subi le riding en BMX, les voyages en backpack au Maroc, les soirées … Vois le comme une armure 😉
  • la fréquence de lavage : 1 fois par an maximum avec la fréquence présentées. Par exemple, pares l’été. C’est toujours le sujet sensible ^^ C’est quelque chose qui joue vraiment sur les contrastes de la toile, de mon humble expérience. Bien sûr, si tu le taches, tu ne vas pas rester avec ta trace de yaourt jusqu’au prochain lavage. Un conseil : le laisser étendu à l’air frais une fois de temps en temps (balcon, jardin, …). Certains préconisent le frigo, ça marche aussi.
  • la manière de laver : je suis un anti-machine à laver, c’est l’ennemie du denim pour moi (et de la belle matière en général). Voici les 10 étapes de Boras pour laver son jeans brut  :

      1. une bassine d’eau et une douche (ou une baignoire si tu es équipé)
      2. de l’eau tiède. Attention, trop chaud peux réduire le coton en longueur et largeur (bonne technique si tu le trouves un trop large)
      3. un peu de lessive (pas vraiment besoin de fixateur ou je ne sais quoi, elle vient même de LIDL ^^). 
      4. laisser tremper le jeans à l’envers 15mn et frotter à la main (si grosse tâche, insister dessus hein)
      5. essorer à la main pour enlever l’eau sale et savonneuse (plusieurs fois sur le premier lavage pour dégorger l’indigo)
      6. rincer abondamment à l’eau tiède / froide
      7. essorer à nouveau à la main (comme un gant de toilette ou en le roulant)
      8. étendre le jeans à plat
      9. patienter
      10. kiffer

  • Maximiser la durée de vie : avoir un beau délavage c’est bien mais sur un jeans encore portable, c’est mieux 🙂 Un petit check de temps en temps des coutures sur les zones de tension est primordial : entrejambe, coutures extérieures des cuisses, … On en parlera plus tard mais le renforcer si le jeans fatigue aidera à ne pas le craquer. Dernier point, si tu as suivi le conseil 1 sur la taille et ne le porte pas comme un collant, il vivra plus longtemps, enfin c’est mon cas.
Voilà dans les grandes lignes comment je choisis et fais vivre mes jeans bruts. Au final, très peu de prise de tête, c’est justement la pièce la plus simple à gérer et où le temps qui passe lui donnera de plus en plus de caractère (coucou le wabi-sabi de nos amis japonais). Je n’en ai pas parlé mais il existe d’autres techniques pour accentuer les délavages comme le “Ocean Wash” mais ça ne me parle pas. Quand tu vis et bouge, ça suffit ^^
J’ai essayé d’éviter les pavés à n’en plus finir, maintenant place aux images. j’ai pris les photos après 20 mois puis 32 mois. Je te laisse regarder et te faire un avis. Si tu as des retours ou astuces, n’hésite pas à le partager en commentaire 😉
– A.P.C Rescue custom : first year –

Quelques photos du jeans neuf. On voit bien que’il n’est pas size-down, un peu long par rapport à ce que je fais d’habitude et que la toile est très rigide. 
Important : Il prendra forme jour après jour, comme on peut le voir sur une photo portée quelques mois après. Quand tu achètes ton jeans et que tu veux passer à autre chose que le semi-slim, rappelle toi bien que le rendu cartonné n’est pas heureux au premier abords. Tu verras avec la suite de l’article que le jeans se fait 😉
Il a subit le premier trempage au bout de 10 mois.
a classic street wear outfit with a raw pair of jeans (full look here)
The denim after 10 month and one “fast” hand wash (full post here)

– A.P.C Rescue custom : after 20 months – 

On passe direct à la deuxième année avec le résultat après 20 mois. J’ai mis des photos avant / après lavage pour montrer son impact  comment il dévoile les contrastes. Et ça rassurera les débutants du jeans brut car cela surprend toujours un peu quand le jeans a séché : froissé, la patine est partie, ça donne une impression de “ratage” mais c’est un leurre. Le jeans va retrouver forme après le premier port et le délavage aura “de la gueule” 😉
Le jeans a déjà un niveau de délavage que je trouve canon, le road trip au Maroc en immersion total avec mon pote Antoine (je t’invite à checker son insta si tu veux en voir plus sur la Corse) a bien aidé. Ne le portant pas moulant, il y a moins de grosses moustaches dues à un toile très tirée et que je ne trouve pas fou perso. Un truc kiffant, les traces des boutons de la braguette ^^ Il en est à son deuxième lavage.

Avant lavage :

Après lavage :

Après quelques ports :

another classic street / workwear outfit where used jeans make the difference (full post here)
– A.P.C Rescue custom : after 32 months –
Le délavage s’est accéléré les 12 derniers mois et le jeans a atteint un niveau vraiment cool. J’ai du faire deux réparations : décousu sous la braguette lors d’un trick en BMX et décousu sur la couture extérieure de la cuisse, une petite extension au pingpong ^^. D’où l’importance de checker l’état et ne pas laisser s’empirer les choses. 
Le jeans est maintenant vraiment marqué sur les zones de frottement, l’indigo est très clair, les parties sombres sont quasi inexistantes et la toile plus fine. On pourra aussi remarqué qu’il a rétréci (cf le conseil sur la longueur au départ) Il en est à son troisième lavage
A ce stage, la next step sera les trous et un passage au patchwork, un autre sujet 🙂

Avant lavage

Après lavage :






Après quelques ports :


Details with the wallet in the back pocket (full post here)





Tout a été dit je pense, cet article est à la fois un kiff perso sur mon jeans favoris de ces 3 années passées. C’est con mais il y a tout un tas de souvenir avec au final. J’espère que tu y auras trouvé des infos si tu hésitais encore à te lancer ou si tu souhaites simplement tester une autre façon de gérer la vie de ton jeans brut / voir de (belles) images. Il y a plusieurs sons de cloche, tu as maintenant le miens.

Et pour finir, je te montre le teaser de son remplaçant, n’ayant pas trouver de Rescue à ma taille pour reproduire ce jeans (et en attendant de collaborer avec quelqu’un sur la production en série ^^), j’ai choisi de passer à autre chose, et à du denim japonais d’une jeune marque : Phi-Denim, dont je te parlerai très bientôt 😉

– Boras – 
=> instagram <=







The RELIEF : Phi-denim straight jeans


Boras
Pas un héros de l'orthographe, pourtant j'écris des articles sur des bouts de chiffons que je prends en photo. J'aime porter des kimono mais je ne fais pas de Kendo, mon style se perd entre street et workwear. Je suis aussi un amoureux de basket et des C's, qui voue un culte à DJ Premier.
Partager l'article

7 Comments

  1. Krid
    Sunday April 16th, 2017 / 06:25 PM

    Cool cool cool, hate de voir la suite de son évolution !

    • Wednesday April 19th, 2017 / 12:21 PM

      faut que je m'entraîne au patchwork dès maintenant haha

    • Krid
      Wednesday April 19th, 2017 / 07:19 PM

      Tu me donnes envie de retenter l'experience du brut :/ mais bon j'ai toujours mon unbranded, encore un peu d'effort et je pourrai l'enlever des PA pour le détruire moi meme 🙂 en plus je pourrai faire des sea wash en gwada

    • Wednesday April 19th, 2017 / 10:44 PM

      haha si il ne se vend pas, ponce le 🙂

      et je pense que certain jeans se vendent mieux une fois délavé, certains n'ont pas la patience et achète used (c une bonne idée aussi)

      le see washed je suis perplexe, je préfère el naturel mais partage les photo si tu el fais :p

  2. Anonyme
    Tuesday April 18th, 2017 / 06:09 PM

    Bouu,
    Je vais poser mes questions là plutôt que sur FB ça laissera une trace si jamais. J'en ai deux :
    – la coupe déboite bien je trouve, bien bien tapered. Aujourd'hui, dans une gamme de tarifs similaire, tu choisirais quoi pour obtenir une coupe dans le genre (avec retouche j'imagine bien) ?
    – question plus générique comme tu laves tout à la main : tes chemises, tu les essores comment ?
    Thkx 🙂

    • Wednesday April 19th, 2017 / 12:20 PM

      Hello,

      txs l'ami 🙂 pour te répondre :

      – nan je n'ai pas checker mais y a des trucs cool à faire en custom à partir d'un exwin je pense, faut une bonne fourche. à Pas cher, le uniqlo straight pourquoi pas

      – essorage à la main, tu les compresse comme tu essorerais une eponge ou un torchons, tu fais juste en sorte de ne pas être brusque ^^ et ça sèche tout seul après

      cheers

  3. Wednesday November 15th, 2017 / 06:24 AM

    This is the perfect blog for anyone who ᴡould like to find out about this topic.
    Yоu understand so much itѕ alm᧐st tough to argue with you (not that I really will need
    to…HaHa). You definitely put a fгesh spin on a ѕubject that has been written about
    for decades. Wonderful stuff, just excellent!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *