Tennis || New York

Tennis : Uniqlo x EG | Trove | Converse | Akrone    ||    New york : Uniqlo x EG | TCB | Jordan | Orient

Salut à tous, un article spontané sur la collaboration Uniqlo x Engineered Garments qui est sortie la semaine dernière. Je trouvais que certaines pièces avaient un bon potentiel, c’était donc pour moi l’occasion de vous faire un petit retour sur ces polos.

Deux labels, deux approches

Uniqlo, le géant japonais de la fast fashion qu’on ne présente plus, est aujourd’hui devenu une « référence » dans le monde de la mode et est de plus en plus connu du grand public. La marque s’est fait connaître notamment grâce à ses “basique accessibles”. La force d’Uniqlo, c’est d’arriver à proposer une gamme complète de vêtements et surtout des pièces qualitatives à des prix très raisonnables. Evidemment pas de secrets, ce n’est pas possible sans faire de compromis… Toute la production est en Asie (logique pour une marque asiatique) mais les conditions de travail ne sont pas toujours des plus optimales pour les travailleurs.

Engineered Garments, label basé à New York dont le chef d’orchestre n’est autre que Daiki Suzuki ! Le designer japonais, fasciné et passionné par le vêtement d’outdoor, dessine et crée des vêtements inspirés de la culture américaine. Toute sa créativité s’exprime au travers différents univers : le workwear, le military, le sportswear, mais également le “soft tailoring” (du tailoring retravaillé, détourné, “workwearisé”). EG est et reste une vraie marque new-yorkaise tant ses inspirations sont marquées par cet héritage américain.

EG fait partie de la maison mère, Nepenthes, fondée par Daiki et son ami Keizo Shimizu. Il s’agit essentiellement d’un select shop regroupant différentes labels : Needles, Engineered Garments, SOUTH2 WEST8, RANDT et AÏE.
Connue et reconnue notamment pour ses outerwear, la marque bénéficie d’une aura particulière auprès des passionnés, ce qui est compréhensible quand on voit le travail effectué sur les coupes, les matières et les détails ! L’abondance des poches sur de nombreux items est également une des singularités de la marque. Quant à la production, elle est essentiellement made in New York.

Merci à @mrfarood pour son expérience et ses connaissances pointues sur EG.

Consommer mieux : consommer différemment, consommer moins

Au début de ma passion pour le vêtement, je me suis tourné vers Uniqlo pour une raison très simple : ils arrivent à proposer des produits intéressants et à des prix abordables. Ce qui était le parfait compromis pour mon budget d’étudiant et ma méconnaissance de la mode… Uniqlo m’a permis de faire mes armes sans me ruiner, d’aiguiser mon œil et de développer ma sensibilité à certains aspects importants d’une tenue (certainement bien plus importants que les labels) : les coupes, le fit, la silhouette.

Mais depuis le début de l’année, j’essaye d’avoir une consommation plus responsable, c’est à dire consommer mieux et moins. Désormais, je n’achète pratiquement plus en fast fashion, je privilégie l’achat en seconde main car cela me permet de réduire un peu mon impact environnemental et de toucher des labels qui m’auraient été inaccessibles autrement. C’est une solution très intéressante autant pour les petits que les gros budgets. On peut trouver de très belles pièces à des prix très intéressants, cela demande par contre un investissement personnel et en temps mais cela en vaut la peine (et la planète vous remerciera) ! J’ai fait une exception pour cette collab’ parce que ce sont des pièces qu’on ne retrouvera pas ailleurs mais j’essaye de rester cohérent et responsable dans ma consommation.

Évidement tout ceci n’engage que moi, vous êtes libres de faire vos propres choix. Il s’agit simplement d’un sujet auquel je suis sensible  🙂

Sur ce, trêve de blabla, passons à la collab’ !

Uniqlo x Engineered Garments

Une collaboration sur des polos qui mêle les codes esthétiques d’Engineered Garments, notamment le travail sur les motifs, les matières et les couleurs, à la “force de frappe” d’Uniqlo, des coupes loose et des basiques à des prix super agressifs !

Dans cette série de polos, on a eu droit à différentes combinaisons de motifs et de couleurs, cela va des rayures, en passant par des couleurs unies jusqu’au “color block”. Ces polos ont une coupe assez originale, beaucoup plus loose que ce que l’on peut voir habituellement. C’est en partie ce qui a motivé mon achat, cela faisait longtemps que j’avais abandonné l’idée de mettre des polos… Mais ceux-ci ont réussi à me réconcilier avec cette pièce typiquement française créée par René Lacoste et André Gillier.

Par contre, je vous avoue avoir été un peu déçu par les coloris de manière générale, tout est un peu trop gris… J’aurais souhaité des combinaisons un peu plus « osées », par exemple un color block beige et olive, ou olive et marron. Dommage d’avoir tant de gris, c’est un poil triste.

Une première collaboration intéressante donc entre Uniqlo et EG, même si certains modèles sont très sympas, honnêtement, je reste un peu sur ma faim, ça manque un peu de folie. On me souffle que des shorts auraient pu faire un combo intéressant avec les polos et je suis totalement d’accord, l’association aurait été très sympa et cohérente. A voir si cette première collaboration n’annonce pas une future collection entre les deux marques.

Pour ceux qui seraient intéressés, la collab’ est dispo chez Uniqlo, en boutique et en ligne  😉

Tennis || New York

Aujourd’hui pas une … Mais deux tenues différentes.

Blanc cassé || Rayures

J’ai décidé de me servir des polos comme base pour construire ces deux tenues.

Tennis : Pour cette tenue, je suis parti sur le polo off-white, la coupe sur le modèle uni est oversize et un peu plus loose que sur les autres modèles. Il y a un joli travail sur la coupe avec notamment un jeu de longueur entre l’avant et l’arrière, ainsi qu’un fit bien loose qui le rend hyper confortable au porté (c’est important pour moi) ! A cela, viennent se rajouter quelques petits détails sympas comme les empiècements et les coutures décoratives aux épaules, mais aussi la matière à chevrons utilisée pour la boutonnière.

        Unqilo x Engineered Garments Polo Oversize Blanc    ||    Unqilo x Engineered Garments Polo Dry Piqué Rayé Gris

New York : Une coupe un peu moins loose mais un travail plus poussé sur la matière ! En effet, il a un rendu légèrement plus fitté sur moi, le corps surtout est un peu moins large. Le polo est “découpé” en trois zones distinctes, à n’en pas douter un détail tiré de l’esthétique d’Engineered Garments ! Le motif évolue et grandit d’un côté à l’autre du polo, passant de rayures très fines à des bandes beaucoup plus épaisses. Je trouve le résultat vraiment original et réussi, j’ai tout de suite flashé pour ce modèle ! Petit point sur le col, il est assez épais, ce qui est plutôt bon signe pour le futur. Il devrait se tenir correctement malgré les lavages (il n’a été lavé qu’une fois pour le moment).

Jinbei || Denim

Tennis : Pour le bas, j’ai voulu apporter un peu de folie avec un short un peu particulier parce qu’il fait normalement partie d’un ensemble, le jinbei. C’est un vêtement d’intérieur, de nuit et d’été traditionnel japonais… Donc oui techniquement, je me balade en pyjama ahah. Il est issu du label Trove que j’apprécie de plus en plus (j’ai d’ailleurs craqué pour quelques pièces, on en repalera cet hiver). Il est cousu dans un coton léger et les finitions sont très propres. La coupe quant à elle est très loose également, ce qui est parfait pour l’été et les fortes chaleurs ! Un short très simple dans son design mais terriblement efficace.

Trove Jinbei SS18    ||    TCB 50’s (straight)

New York : Je vous l’avais déjà présenté lors de mon précédent article, il s’agit encore une fois de mon TCB 50 que j’aime toujours autant, notamment sa matière, son fit et ses petits détails. Il évolue doucement même si je le porte régulièrement… J’ai malheureusement une position assez statique la journée pour étudier et travailler, ce qui n’aide pas… Je le porte depuis peu pour bricoler, ça devrait l’aider à se délaver ! Pour ceux qui ne connaitraient pas encore la marque, je vous conseille d’aller lire l’excellent article de Colin.

Gazon || Parquet

Tennis : Une paire de Converse basses, des Chuck Taylor 1970s, qui font partie du “Terry pack”.  J’aime beaucoup cette couleur, un vert d’eau pâle assez original. La texture, quant à elle me fait penser à du gazon synthétique… Il s’agit en fait d’un jersey retourné, ce qui lui donne cet aspect si particulier ! Pour compléter le délire “tennis” de cette tenue, une paire de chaussettes blanches toute simple. Cette combinaison même si pas vraiment adaptée à la pratique sportive, me parle beaucoup. J’ai joué au tennis pendant des années, ça donne envie d’aller taper la balle ahah !

Converse Chuck Taylor 1970s Ox Terry Pack Surplus Sage & Driftwood    ||    Air jordan 1 low og premium white & vachetta tan

New York : J’ai longtemps cherché des sneakers blanches, ce n’est pas l’offre qui manque me direz-vous… Mais je ne voulais pas une paire trop “habillée/casual chic” que je trouve souvent peu intéressantes… Elles se ressemblent un peu toutes, trop lisses, trop effilées. Je me suis alors tourné vers une paire classique de chez Nike, les Air Force 1. Cependant, je trouvais les semelles un peu trop épaisses… Je finis par tomber sur cette paire d’Air Jordan 1 ! Ici un modèle low blanc que j’ai beaucoup porté, ça se voit… Une paire qui reprend les codes de la fameuse Jordan 1 dessinée à l’époque par Nike sous le label “Jordan” pour Michael Jordan. Cette paire iconique est ici retravaillée avec des petits empiècements en cuir et des aglets dorés. Des sneakers très simples mais redoutables, elle passe dans énormément de mes tenues !

Titane || Acier

Deux tenues différentes mais deux montres d’un même “univers”, ici en l’occurrence deux plongeuses.

Tennis : Encore une fois, je porte mon Akrone K-02, je l’aime beaucoup. Je la porte très souvent, c’est vraiment une montre qui passe avec tout. Ici je la porte sur bracelet titane, le combo reste cependant très confortable grâce à légèreté du titane. Pour ceux qui voudraient en savoir plus, j’en parle plus longuement dans cet article. Je profite de ce paragraphe pour glisser un petit mot sur ma paire de lunette, il s’agit d’un modèle iconique revisité de Ray-Ban, les New Wayfarer. Mais ici dans une version Liteforce : une monture plus légère, plus fine qui se fait oublier une fois sur le nez.

Ray-Ban RB4207 LitteForce Matte Black | Akrone K-02 “Gris Requin”    ||    Orient Mako 1 noire

New York : Pour cette tenue, j’ai choisi ma Mako 1, une montre qui m’accompagne très souvent également ! La version 1 est reconnaissable à son bouton poussoir situé à 14h, contrairement à la V2. Beaucoup l’appellent la “verrue”, mais je ne suis pas d’accord. Il s’agit pour moi d’un détail qui la rend beaucoup plus singulière, cela fait partie intégrante de son charme. Je la porte ici sur un nato (bracelet en nylon) dit “bond”, en référence au célèbre agent secret britannique. Encore une montre avec laquelle j’ai un “lien” particulier, elle m’a été offerte par ma copine  il y a quelques années maintenant (si tu me lis, merci <3). C’est une montre que je conseille à tous ceux qui cherchent une petite plongeuse sympa à prix très doux (une alternative à la bien connue Seiko SKX).

Les deux mots de la fin

Amusez-vous 😉

Qube

 

PS : Un article avec une construction un peu différente aujourd’hui, n’hésitez pas à me faire savoir si ça vous à plu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *