Borali – Le carreau à l’honneur – Drop 3

Borali est de retour !

Ce drop devait sortir il y a 3 semaines mais les aléas de la vie en ont décidé autrement. Tu le sais peut être mais le jour où je devais travailler sur cet article de lancement, ma vie a pris une autre tournure. Plusieurs doigts de ma main droite ont commencé à ne plus vraiment me répondre. Impossible d’écrire au clavier (ou bien même avec un stylo). Et voilà comment 24h plus tard, aux urgences Ambroise Paré, j’apprenais que j’avais fait un AVC. Transfert en soin intensif et drop Borali en suspens. Ce n’est pas le moment d’en parler, je suis heureux de pouvoir t’écrire et on va se concentrer sur qui nous passionne tous : la sape.

Comme avant chacun de nos lancements, je reviens un peu sur ce qui s’est passé et ce qui arrive. Et j’ai de quoi être bavard !

Borali – Etat des lieux

Le temps est passé vite depuis le premier article où l’on posait les bases de Borali, notre marque de vêtement. Dès le début, nous avions annoncé la couleur, on partait sur quelque chose sans concession. Un label lancé par des passionnés pour des passionnés. D’une première noragi en développement, nous sommes passés à des colliers tressés pour la financer. Et nous nous sommes découverts un second axe que l’on voulait développer : des accessoires pour homme (et femme mais on en reparlera).

Allé, on avance point par point !

Noragi Borali, où en sommes-nous ?

Je pourrais t’écrire un article entier sur ce point, c’est d’ailleurs ce que je vais faire en mars. En effet, on met peut-être un temps fou mais on crée quelque chose de spécial. Et je suis certain que je n’aurais pas besoin de 3 000 mots ou une stratégie de newsletter pour te convaincre. Notre noragi parlera d’elle-même.

Les grandes lignes

Julien et moi sommes nouveaux dans la création de vêtements et l’on a appris énormément. Sur comment avancer mais aussi sur comment faisaient « les autres ». Et je comprends aujourd’hui mieux pourquoi, au-delà du fait de fabriquer dans des pays à pas cher (Portugal, Maroc & assimilé), un vêtement pouvait coûter plus cher mais surtout, avoir ce truc en plus. Je développerai dans notre article dédié sur la noragi Borali mais en gros, il y a ceux qui font fabriquer des produits et ceux qui créent des pièces. Pas de jugement de valeur, les deux sont utiles dans le vêtement. On espère simplement faire partie du second panier.

Pour te résumer, notre première noragi sera une pièce faite au Japon (et pas n’importe où), dans une matière japonaise (et pas n’importe laquelle) et à partir d’un patron que l’on a créé de A à Z.

Borali débutera par une noragi qui s’inscrira dans une silhouette globale et un parti pris stylistique fidèle à ce que je peux pousser depuis une demie douzaine d’années sur le blog.

Timing & délais

A l’heure où je t’écris, notre « denim maker » a reçu nos patrons physiques, les tableaux de mesures et les « samples » de matières sont en transit (bon y a quelques dizaines kilomètres à faire haha). On espère avoir un premier prototype de livré d’ici quelques semaines.

L’idée est de pouvoir avoir les pièces fin mars, début avril.

Le drop sera extrêmement limité.

La disponibilité de la toile choisie a été divisée par trois et l’on ne pouvait pas s’engager sur un volume suffisamment grand pour demander au tisserand de relancer une production.

Les joies des débuts !!

Tout nous coûte très cher. Rien que le proto… ouch haha

Bref, je vous en dis plus bientôt (et j’espère avec quelques images).

Colliers tressés Borali – la suite

De kiff stylistique perso que l’on a voulu partager avec vous le temps d’un drop ou deux pour aider à financer nos projets, c’est devenu bien plus.

On va continuer les colliers

On aime recycler et créer quelque chose de nouveau. Savoir que notre travail touche de plus en plus de monde nous a motivé à pousser plus loin. On peut le dire, Borali est aussi une marque d’accessoires et bijoux pour homme. Mais pas que, je vois très bien nos colliers portés par des femmes. Et j’espère que le prochain shooting laissera place à la mixité !

Nous nous sommes mis d’accord pour continuer. Nous, enfin Julien surtout, avons encore poussé un peu plus loin la finition de nos colliers. Et plus ambitieux encore, il cherche un moyen de pouvoir gagner du temps tout en gardant notre objectif de tout faire nous-même ou sur Paris.

Je ne sais pas si l’on pourra tenir cette position encore longtemps. On sait seulement que pour avoir les finitions et le rendu de nos colliers actuels, il y a des étapes manuelles et une précision que l’on ne peut sous-traiter. D’autant plus dans une optique où il faut maximiser chaque vêtement recyclé. L’upcycling où on jette les trois quart à la poubelle, on veut l’éviter à tout prix.

D’ailleurs, il faudra peut-être repenser un peu nos prix à l’avenir. Sans dénigrer d’autres labels faisant du tressage (et que j’aime porter), nos colliers sont un produit qui revient plus cher à fabriquer (rien que la bague) et long à penser et concevoir.

Je te rassure, les prochains drops resteront au même prix.

Avec une classification des drops

C’est un choix qui m’est venu devant la difficulté de sortir des gros drops plus régulièrement. Penser un thème, trouver assez de matière en adéquation puis tout le processus de fabrication, ça peut être très long.

Et c’est aléatoire.

L’idée est donc d’avoir une typologie de sorties adaptées aux contraintes de l’upcycling et de nos impératifs de vie à coté. Voici comment cela se déroulera à présent :

  • GR : pour General Release, ce seront des grosses sorties avec articles et présentation comme sur les 2 premiers drops. L’idée sera d’essayer à chaque fois d’avoir un thème et de sortir une quantité « conséquente » (à notre échelle).
  • QS : pour Quick Strike, série limitée que l’on sortira à des heures et dates random sur l’e-shop. On préviendra via une newsletter et en story Instagram. Ce seront des petites quantités et sur une seule référence à la fois. Le but est que ça ne s’écoule pas trop vite. notre premier QS a tenu plus longtemps.
  • TZ : pour Tiers Zero, série limitée qui sera disponible lors de prochains pop-up. Ce seront des drops disponibles uniquement en physique. Ils pourront accompagner le lancement d’une noragi par exemple ou être créés pour un évènement spécial.
  • F&F : pour Friend&Family, pièce unique, elles seront faites pour remercier des proches et personnes qui ont aidé notre projet à grandir. Ils ne seront pas vendus mais offerts. Techniquement Luca a reçu le premier F&F, il a un modèle unique. Demande-lui !
  • ° ° ° : pour … c’est encore un secret. Si un an après notre premier drop, l’attrait est toujours là, on lancera une gamme Borali plus poussée et haut de gamme. J’ai en tête un petit quelque chose d’assez dingue. Faut simplement être sûrs que l’on aura du monde pour suivre.

Si tu es un sneakers addict, tu as sûrement reconnu la logique de Nike. Grand fan de la marque avant ma désintoxication, c’est un clin d’œil à la street culture.

Et tu l’auras compris, le drop de ce weekend est une GR, le troisième.

Bracelet Borali – Recherche & développement

Le bracelet Borali, c’est la frustration chez nous.

Sans se jeter de fleurs ou partir dans les superlatifs lourds, j’ai le sentiment qu’on a créé quelque chose de vraiment chouette.

Bracelet borali en tissus tressés inspiré par les collier upcycling, des bijoux et accessoires pour homme

Mais il y a un bémol.

Notre méthode actuelle est vraiment longue pour réaliser une pièce. Et cela aurait un impact négatif sur le prix, et pas des moindres, ainsi que sur le nombre que l’on pourrait sortir par drop.

Quand je vois le nombre d’entre-vous à nous solliciter sur Instagram sur ce bracelet, nous nous devons de pondre un truc au poil.

Julien planche sur le sujet !

Borali – du carreau pour ce troisième drop GR

Initialement, ce troisième drop devait sortir avant Noël. Nous avions vu grand et comme toujours, cela demande du temps. Et bonjour les aléas, une vraie course d’obstacles !

Les détails de ce drop 3 GR

Je ne reviens pas sur le comment de la création, tu as tout dans les articles du premier et deuxième drop. Voici les grandes lignes de ce lancement :

  • thème : nous sommes partis sur les carreaux. On associe souvent ce type de motif à l’hiver, avec les chemises en flanelles notamment. Check / plaid shirt, en flanelle ou non, on aime le travailler chez Borali. Nous avons mis du temps à vous dénicher de quoi faire ce drop.  Je crois que nous avons frappé fort en diversité !
  • quantité : on a réussi à sortir 5 modèles différents pour une petite centaine de disponibles.
  • matières : upcycling oblige, on a de tout. Majorité en coton, avec certains un peu de polyester. Ce qui me satisfait car c’est une matière que l’on ne retrouvera pas dans la nature (cela pourrait être une idée de thème à part entière).
  • bague en laiton : tu remarqueras qu’elle est différente du drop 2. Bien trop long à faire nous-même, il a fallu trouver une solution. Comme toujours, Julien a trouvé un truc cool : un atelier dans Paris. Il nous découpe et poinçonne les bagues, nous les retravaillons et les vieillissons. On reste sur du made in Paris (on se fait même livrer à pied !) et le rendu est encore meilleur, vraiment !
  • Prix : On reste sur les prix du GR02 et QS01, malgré cette bague qui nous coûte maintenant plus cher. On monte nos accessoires en qualité dans tous les cas.
  • Quand : cela sera ce samedi 1er février 2020. Pour l’heure, cela surement en milieu d’après-midi. Pour ne pas exclure les amateurs aux USA et en Asie

Voilà, on passe à la présentation de la collection et on parle en JPEG .

5 nouveaux colliers tressés Borali pour ce drop 3

Oui nous avons mis du temps mais on parle de 5 nouveaux modèles et tu t’en doutes, nous n’avons pas pris les premiers bouts de tissus venus. Tu as déjà eu beaucoup à lire donc place aux images et aux tenues street heritage !

 Un classique pas si classique (BC-GR304)

Dès notre premier drop, nous avons utilisé de la flanelle, c’est un peu la marque de fabrique des colliers tressés Borali, avec notre bague poinçonnée.

Au premier abord, c’est une flanelle de coton classique, à carreau et dans les tons bleu marine et rouge/bordeaux. Avec toujours une autre pincée de couleurs (vert ici). La petite particularité vient du fait que le motif soit imprimé et non tissé comme c’est souvent le cas. On se retrouve avec un envers plus clair et cela donne des nuances nouvelles une fois tressé.

Un modèle polyvalent.

A.P.C x Louis W shearling - Realm & Empire tee - Hatski denim - A.P.C shoes - Borali necklace

A.P.C x Louis W shearling – Realm & Empire tee – Hatski denim – A.P.C shoes – Borali necklace

Je suis parti sur un combo que j’adore en hiver : un gros shearling (ou peau lainée) inspiré du B-3, une couche légère dessous et un denim bien loose. Tu peux retrouver des idées dans les tenues du second drop.

Un nouveau coloris chez Borali (BC-GR302)

Que j’ai été content de dénicher ce tissu !

Ajouter une touche de couleur dans une tenue est une façon de la dynamiser. C’est ce que peut apporter un collier tressé. Et lors du drop 1, le rouge avait particulièrement (et logiquement) plu.

Ce Orange n’est ni flashy ni « chimique ». De fait, il se mariera avec tout le répertoire military et workwear. Mais pas que !

Ce tissu, toujours à carreau, est à majorité orange avec touches de bleu / blanc / jaune, et 100% coton.

Overlord brand Noragi - Visvim sweater & denim - A.P.C shoes - Borali necklace

Overlord brand Noragi – Visvim sweater & denim – A.P.C shoes – Borali necklace

C’était l’occasion de placer un jean noir car on me le demande souvent. L’olive et le blanc fonctionne toujours très bien avec d’ailleurs. Le collier Borali apporte un peu de piment à l’ensemble.

 Ombre et lumière (BC-GR303)

Ce modèle est à date notre collier le plus sombre.

Il a été conçu à partir d’une chemise en flanelle 100% coton d’un noir agrémenté de couleurs assez vives (bleu, blanc, jaune, rouge…).

Et c’est ce qui lui donne donc ce coté lumineux en même temps.

Je ne sais pas comment toi tu l’interpréteras, mais je le trouve génial avec du denim (brut ou délavé). Un haut clair, un jean et roulez jeunesse !

Suit & Supply trucker jacket - Levi's Vintage Clothing sweater - Edwin jeans - Clarks Wallabee shoes - Borali necklace

Suit & Supply trucker jacket – Levi’s Vintage Clothing sweater – Edwin jeans – Clarks Wallabee shoes – Borali necklace

Denim jacket brute, haut jaune et pantalon blanc, ce n’est pas nouveau mais ça fonctionnera toujours. De plus, une paire de chaussures en cuir suédé marron chocolat, c’est banco avec un jean clair / crème. Ici, le collier Borali se marie dans les layers et ne jura pas une fois la veste enlevée.

Quant à lui, Julien est parti sur une tenue bien héritage. Les couleurs dites « Earth tones » sont harmonieuses. Le collier Borali a toute sa place car il vient faire le lien avec le denim. Une touche agréable à l’oeil.

Déteint et si bien (BC-GR305)

Derrière ce titre bien naze, se cache tout ce que j’aime dans l’upcycling et la création de nos colliers : sauver l’irrécupérable.

Cette chemise Levis 100% coton a du sortir un jour de la machine et faire bader son propriétaire. Autrefois bleue et blanche, elle a très probablement fait la rencontre d’une pièce rouge ou bordeaux dans le tambour.

Allé hop poubelle.

Et c’est là que l’on intervient, cette nuance nous offre, une fois tressée, un collier qui apporte une touche de douceur dans des tenues street heritage à base de denim et de pièces militaires.

Borali noragi & necklace – Monoprix tee – Drapeau Noir fatigue pants – Visvim FBT shoes

Je t’avoue je me suis fait un petit kiff en plein hiver puisque la tenue est une de mes favorites à la belle saison. Si tu aimes porter du rose, du denim, de l’olive, ce collier trouvera sa place dans ta garde robe sans soucis. Avec du bleach et blanc, ça peut être lourd aussi !

 Un collier aux teintes militaires (BC-GR301)

Et on termine avec peut-être mon préféré de ce drop.

Quand je suis tombé sur cette chemise, je l’ai tout de suite envoyée à Julien : « regarde, toutes les couleurs street heritage ». Des nuances de vert olive avec du blanc cassé et jaune ocre.

Je ne te fais pas de dessin, il se marie très facilement à un paquet de choses.

Et petit détail qui me plait, la chemise comportait un peu de polyester. L’Upcycling sur des matières plus polluantes, c’est encore mieux. Et entre-nous, ça ne change rien à un collier, rendu ou « confort » !

Visvim tweed Sanjuro – Vintage vest – Maison Cornichon sweater & te – Norse Projects cords – Paraboot shoes – Sympa Bonnard Belt Borali necklace

C’est ma tenue préférée du drop, et pour être franc, je me dis que j’aurais du en faire un article. Mais on est là pour parler du collier Borali. Pas de suspens avec un mélange de tons vert olive, tu vas pouvoir t’amuser. De mon coté, j’ai fait le choix de l’associer avec aucune pièce militaire et de partir sur des textures brutes. Le tweed et le velours sont des matières autrefois vues comme vieillotes et campagnardes. Mais avec le dynamisme de la silhouette, les coupes et le collier, j’amène la tenue ailleurs que dans les sphères stylistiques du notable rural anglais (cliché sorti au hasard hein).

Tiens, je mets une pièce sur ce collier pour le soldout le plus rapide !

Des tissus hivernaux pour un drop toute saison

Bien que nos cinq nouveaux colliers tressés Borali puisent chacun leur tissu dans une chemise dite d’hiver, tu pourras les porter toute la saison. D’autant plus que nos accessoires habillent les tenues estivales quand les compositions sont plus minimalistes (on l’a vu dans l’article du drop 1).

Enfin, pour ne pas manquer la sortie, les bons reflexes et info à avoir :

  • suivre Borasification & Borali sur Instagram
  • si tu actives les notifications, c’est encore mieux
  • être inscrit(e) aux newsletter Borasification & Borali
  • se rappeler que ce drop GR 3 sort
  • samedi 1er février à 16h00 (4 pm Paris time)
  • quantités limitées (une petite centaine)
  • ah oui, c’est sur le shop Borali ici 😉

Julien et moi sommes fiers de cette troisième collection car peut-être la plus dure à sortir.

Si tu as des questions quant à la sortie de samedi, un modèle ou quoique ce soit d’autre, n’hésite pas à nous laisser un commentaire.

Ah, et par curiosité, ça serait cool de nous dire celui que tu préfères, toujours en comm’ !

A Samedi !

 

 

° ° °

9 Commentaires

  1. Avatar
    Rems
    30/01/2020 / 18:05

    Yo la Famille B!

    Bobo & Juju je vous le dis régulièrement mais pas encore suffisamment, de tout coeur avec vous dans cette aventure, il faudra le temps nécessaire mais c’est le prix pour obtenir ce que l’on souhaite sans devoir faire trop de compromis qui pourraient être des regrets. Step by step mais surement vers l’avant!

    Objectif supplémentaire dans la Life, le full Pack ! J’ai déjà un QS, faudra GR TZ F&F ***(REM?) et… un SAMPLE 😀

    Donc je serai au rendez-vous encore cette fois pour cette GR bien évidemment!

    Des bises, de la force et du love!

    Premier a commenter et premier a droper inchallah!

  2. Avatar
    Rafaël Tinti
    30/01/2020 / 21:42

    Content de voir que l’aventure continue et que les projets se concrétisent petit à petit, comme quoi ça vaut le coup de s’accrocher et de soutenir !
    Je serai aussi au rendez-vous ce samedi, et sans doute pour la suite !

    Toujours aussi cool de lire l’envers du décors et d’avoir des photos qui peuvent inspirer pas mal de monde par leur diversité, on n’a pas du tout l’impression de tourner en rond, et ça c’est cool !

    Beau boulot les gars, force à vous !

  3. Avatar
    Cyril
    31/01/2020 / 09:31

    Un commentaire indépendant du drop dont je serai client pour Boras : en espérant que cet AVC soit sans conséquence pour toi et que tu te portes bien . A cet âge là ça doit faire bizarre…

  4. Avatar
    Eddy
    31/01/2020 / 19:11

    Salut Boras et Julien,

    Je pense que pour ma part avoir une légère préférence pour le orange, au coude à coude avec le vert olive.

    J’attend avec impatience leur commercialisation.

    Je tiens à saluer votre travail et vais vous suivre pour la suite.

    Enfin Boras je te souhaite un bon rétablissement et comme on dit chez moi « kimbé rèd pa moli é fos é kouraj (tiens bon, ne faiblit pas, force et courage).

  5. Avatar
    Yannick
    01/02/2020 / 15:11

    Bonjour,

    je suis de plus en plus impatient de voir cette Noragi, d’ailleurs si jamais vous avez besoin de soutien pour faciliter les choses (j’entend en premier lieu financier mais pas forcement que ca) si je peux aider pas de soucis.

    Un petit truc, j’espère que la première version de Noragi ne sera pas uniquement disponible en physique parce qu’etant provincial, ca risuqe de me compliqué la tache ;-).

    Ps: pour le coup moi je pratique le iaido et je suis a peu près sur que mes potes vont adorer les Noragis…

    Merci encore pour votre travail.

  6. Avatar
    Antoine le Belge
    04/02/2020 / 19:41

    Ola Borali,

    Ça fait plaisir de voir que les drops fonctionnent toujours aussi bien.
    Un peu compliqué pour moi avec mes voyages en Indonésie mais je reste à l’affut de la noragi et des autres accessoires ^^’

    PS : La reprise avec modération cher Boras 🙂

  7. Avatar
    Robin
    05/02/2020 / 16:15

    Un grand bravo pour tout ce taff, cette envie de bien faire, cette passion qui vous anime … Comme beaucoup j’attend avec impatience le bracelet et continue de vous lire dans l’ombre. Encore bravo

  8. Avatar
    Zach
    10/02/2020 / 14:23

    Je me suis précipité sur le BC-GR304 dès que le drop est tombé ; je viens de le recevoir ce matin et depuis je ne le quitte plus ahah
    Très impatient de voir votre aventure prendre davantage d’ampleur, et comme pas mal d’entre nous ici je serais au rendez-vous pour vous soutenir 🙂
    Force à vous les gars, et continuez de nous en mettre plein la vue !

  9. Avatar
    Laaazzzeee
    10/02/2020 / 17:01

    Ola gang,

    Je suis assez impressionné par le fait que vous arriviez encore à soldout aussi rapidement drop après drop ! Je sais pas si c’est la numérotation qui titille les collectionneurs, la communauté qui vous back parce qu’ils vous kiff ou les frustrés des drops d’avant qui mettent le réveil de plus en plus tôt (je me reconnais dans chacune des catégorie).
    D’ailleurs vous savez s’il y a beaucoup de nouveaux clients ou plutôt toujours les mêmes fidèles ?

    Je suis de plus en plus pressé de voir cette Noragi, même s’il y a de moins en moins de chance que j’ai le budget (ou la vitesse de clavier) pour la choper …

    Bravo en tout cas pour le projet sans concessions.

    PS : cette sanjuro en tweed mérite à elle seule un article et j’attends toujours celui sur la Iris mud dyed 😉
    PS2 : Je suis encore sur le cul que cette type 2 soit une suitsupply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *