Phi Denim x Armor Lux – héritage et modernité

collaboration entre phi. deni; et la marque armor lux, workwear français et heritage japonais

Phi. Denim et Armor Lux s’ossocient le temps d’une collection

 

Il était temps que je te parle de la collaboration entre Phi. denim et Armor Lux sortie il y a un mois en exclusivité chez Colette, et depuis deux semaines sur le e-shop de la marque. Et quand ils nous ont demandés si nous étions chauds pour faire leur « lookbook » pour les fiches produits, Ali  et moi n’avons pas hésité.  Tu as surement du voir des pièces passer sur leurs comptes IG respectifs ou même Ali qui m’a devancé :p

Phi. denim, tu les connais maintenant depuis l’article que j’avais fait sur eux en début d’année où je te présentais cette marque de jeans made in Japan dont la particularité était d’avoir une poche en anciens tissus de kimono japonais. Un mix entre héritage et modernité pour des jeans reconnaissables au premier coup d’œil.

Armor Lux est la marque bretonne que tout le monde connait pour sa fameuse marinière, elle fêtera bientôt ses 80 ans d’histoire. Qualité, savoir-faire et une production made in France pour un label dont les pièces nous ramènent à la mer et quand on y regarde de plus près, un coté workwear / militaire (bah ouais, on en parle après ^^)

Les deux labels se sont donc réunis le temps d’une collection où Phi. a revisité 3 pièces emblématiques : la marinière et deux pulls marins. On retrouve le coté technique de Phi. avec la découpe laser et le thermocollage  qui vient ajouter par touche, des patchs de noragi japonaises. Et comme les images parleront plus, je te laisse découvrir le taf et tenues que l’on a faits pour l’occasion.

 

Le duo de choc :

phi. deni; x armor lux lookbook by borasification et alison grilo

Stylisme, photo et modèle : Alison Grilo et Boris Cornilleau

La marinière Amiral

 

phi. deni; x armor lux lookbook by borasification et alison grilo

La marinière, plus d’un siècle d’histoire

Modèle que portait la marine française, le design n’est pas le fruit du hasard et l’on trouve son explication dans le cahier des charges de l’armée datant de 1858 (je te laisse voir le détails sur la fiche produit, pas de plagiat :p ) et dont le but premier était de rendre repérables les hommes tombés à l’eau. Voilà pourquoi la marinière a des racines militaires, comme beaucoup de pièces de notre quotidien au final.

et pour les motifs, quelques détails :

Ce Kasuri Seigaiha teint à la main provient de chez Kamawanu, Tokyo. Les vagues signifient succès et longévité.

Nous avons chiné ce Kimono en cotton Kagasuri à Kyoto sur un marché antique. « Ka » signifie moustique. Ce motif était très populaire sous l’ère d’Edo.

Pièce unisexe par excellence, Ali la porte avec un manteau oversized en laine navy, un jeans rebuilt stone washed et des CT70 de Converse. Je suis parti de mon coté sur un tenue streetwear avec une parka en goretex Nike NSW, un jeans destroyed Soulive et des chaussures bateau (pour le clin d’œil) Hockney de Visvim.

Pour info, j’ai pris une taille 3 pour la porter à la cool.

phi. denim x armor lux lookbook by borasification et alison grilo

Mo&co coat – Phi. x Armor Lux top – Zara jeans – Converse sneakers

phi. deni; x armor lux lookbook by borasification et alison grilophi. deni; x armor lux lookbook by borasification et alison grilophi. deni; x armor lux lookbook by borasification et alison grilophi. deni; x armor lux lookbook by borasification et alison grilo

phi. denim x armor lux lookbook by borasification et alison grilo

Norse Projects beanie – NSW parka – Phi. x Armor Lux top – Soulive denim – Visvim hockney shoes

phi. deni; x armor lux lookbook by borasification et alison grilophi. deni; x armor lux lookbook by borasification et alison grilophi. deni; x armor lux lookbook by borasification et alison grilophi. deni; x armor lux lookbook by borasification et alison grilophi. deni; x armor lux lookbook by borasification et alison grilophi. deni; x armor lux lookbook by borasification et alison grilo

 

Le pull marin rayé Fouesnant

phi. denim x armor lux lookbook by borasification et alison grilo

Le pull du pêcheur du siècle dernier

Le pull est un classique du vestiaire du pêcheur breton, 100% laine, il est épais et chaud. Pièce workwear par excellence également, on oublie souvent qu’il n’y a pas que les uniformes d’ouvriers que l’on a repris de nos jours. Je te laisse jeter un œil à la fiche produit, tu y retrouveras l’histoire du chandail, j’ai appris un truc perso 🙂 La collection comporte plusieurs kimonos donc motifs et surtout façon d’être appliqués sur les pulls

Le motif que j’ai sur la photo ci-dessus est expliqué :

Nous avons chiné ce Kimono en cotton Shoseigara à Tokyo sur un marché antique. « Shosei » signifie écrivain. Ce motif était très populaire chez les écrivains.

Pour la tenue, j’avais envie d’une tenue un peu hybride entre militaire et workwear, j’ai ressorti un manteau en drap de laine très épais que j’avais acheté dans une brocante y a des années, le col est militaire mais je n’ai pas plus d’indications. Je porte un jeans tapered Phi. denim (il faut être corporate ^^) avec leur nouvelle poche patchwork. Pour finir, des work boots Visvim en couleur sand.

 

phi. denim x armor lux lookbook by borasification et alison grilo

Vintage military coat – Phi. x Armor Lux knit – Phi. tapered denim – Visvim virgil boots

phi. denim x armor lux lookbook by borasification et alison grilophi. denim x armor lux lookbook by borasification et alison grilophi. denim x armor lux lookbook by borasification et alison grilophi. denim x armor lux lookbook by borasification et alison grilophi. denim x armor lux lookbook by borasification et alison grilophi. denim x armor lux lookbook by borasification et alison grilo

 

Le pull marin navy Fouesnant

phi. denim x armor lux lookbook by borasification et alison grilo

un bleu pronfond et une laine serrée

Et pour finir, la version marine du pull marin (ouais y a de la punchline dans le style d’écriture ^^). Les patchs sont différents de l’autre coloris et cela vient apporter une autre touche. J’ai demandé aux copains si je pouvais avoir le miens personnalisé, je te montrerai ça bientôt 🙂 La couleur est vraiment chouette et se marie bien avec le vestiaire habituel que je montre ici.

Et c’est d’ailleurs une de mes tenues uniformes que j’ai sortie pour mettre en situation le pull. Field jacket, lhamo shirt et jeans destroyed au menue.

 

phi. denim x armor lux lookbook by borasification et alison grilo

Visvim kilgore jacket, lhamo shirt & foley sneakers – Phi. x Armor Lux knit – Soulive bluxe jeans

phi. denim x armor lux lookbook by borasification et alison grilophi. denim x armor lux lookbook by borasification et alison grilophi. denim x armor lux lookbook by borasification et alison grilophi. denim x armor lux lookbook by borasification et alison grilophi. denim x armor lux lookbook by borasification et alison grilophi. denim x armor lux lookbook by borasification et alison grilo

et bonus :

Avec un parka Heritage Research, un label anglais disparu dont la quaité était à tomber, made in UK, respect de la tradition, je voulais les voir ici 🙂

phi. denim x armor lux lookbook by borasification et alison grilo

 

Pour parler backstage deux minutes, c’est une belle expérience que de composer des tenues pour mettre en avant une collection, sans que la pièce soit avaler par le reste. Et la pluie ne nous a pas aidé haha. Phi. avance dans son développement et hâte de voir leur prochaine collection. Et j’oubliais, il y a aussi un jeans, avec la poche en marinière, 5 pièces en exclu chez Colette.

Je suis curieux de connaître ton avis sur tout ça, n’hésite pas à nous laisser un petit comm’ ou même un mail, j’y répondrai 🙂

En attendant, on regarde vers les prochains projets

 

 

+++

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Boras
Pas un héros de l'orthographe, pourtant j'écris des articles sur des bouts de chiffons que je prends en photo. J'aime porter des kimono mais je ne fais pas de Kendo, mon style se perd entre street et workwear. Je suis aussi un amoureux de basket et des C's, qui voue un culte à DJ Premier.
Partager l'article

10 Commentaires

  1. Gluglu
    lundi 13 novembre 2017 / 13:05

    Yoyo,

    Moyennement fan de la collection très franchement, mais les pièces sont vraiment réussies, c’est un ressenti perso mais je trouve que les marinières font plutôt femme maintenant

    Par contre ton denim Phi a l’air d’avoir pris un petit coup de vieux, le délavage a l’air vraiment cool ! tu pense faire un article dessus, comme t’avais fait pour ton APC ?

    • Boras
      Boras
      lundi 13 novembre 2017 / 19:53

      Salut,

      C’est vrai que beaucoup associent la marinière aux Marie-Monique, un peu comme le ciré jaune. J’étais un peu comme ça aussi mais avec la découverte de marques y a 6 ou 7 ans comme Norse, ou certains délires jap’ qui revisitaient ces classiques, j’ai vu cela autrement. J’ai trouvé l’idée intéressante et c’ets du savoir français mine de rien, c’est chouette qu’ils acceptent une collab’ avec un jeune label 🙂

      C’est la version tapered, un des fondateur me l’a offert déjà attaqué mais je le ponce bien là, je ferai un petit truc plus tard oui 🙂

  2. Jeje29
    mardi 14 novembre 2017 / 13:13

    Comme le dit Yoyo, les pièces sont belles. J’ai une préférence pour le Fouesnant C12 mais je ne suis pas très fan des gros logo.
    Par contre, il a l’air assez près du corps, j’aurais cru que tu aurais pris une taille 4 (c’est ce que je prendrais si je sautais le pas).

    D’où est venue cette idée de collaboration entre Phi Denim et Amor Lux ? D’éventuelles origines bretonnes d’un des fondateurs de la marque ?

    Vous avez fait du bon boulot. Vos tenues sont top. Vous êtes beaux ! 😉

    • Boras
      Boras
      mardi 14 novembre 2017 / 16:47

      Le logo apporte une touche street aux pièces qui en ont oui, je pense qu’ils ont accès un partie sobre et l’autre plus flashy pour toucher deux publiques (je suppose 🙂 ).

      On manquait de temps pour sortir les photos à temps pour le lancement, j’ai pris la taille à l’aveugle et pour la pièce que j’ai gardé ça s’est détendu avec le temps. Étant petit je n’aurais pas pris la taille du dessus. Toi, je pense que cela serait la 4.

      Pour ce qui a rassemblé les deux marques, je n’ai pas totu retenu quand on en a parlé. Je sais que sur la partie marque, c’était le coté historique et savoir faire français qui venait profiter de l’oeil et la technique moderne d’une marque comme Phi. qui donne un second souffle à des pièces vintages. Et je crois que l’un d’eux est du sud ouest à la base, mais pas certains (en totu cas ils y ont fait des ocean wash :p )

  3. Jeje29
    jeudi 16 novembre 2017 / 11:54

    OK. Merci pour les infos. Je verrai pour le Fouesnant. Les mecs sont vraiment accrocs, de vrais passionnés.
    Après la vareuse, le pull marin pour un look workwear tradi BZH 😀
    Leur jean Relax Tapered, c’est pas ce que tu voulais faire avec ton Phi Regular ?

    • Boras
      Boras
      jeudi 16 novembre 2017 / 16:27

      Faut que je regarde un peu plus en détails mais je n’y toucherai pas au final 🙂

      je lancerai ma marque avec ma coupe perso un jour, si le blog grandit assez ;p

      • Jeje29
        vendredi 17 novembre 2017 / 08:22

        Avec JulienB comme chef d’atelier 😀
        Je te souhaite de réussir.

        • Boras
          Boras
          vendredi 17 novembre 2017 / 11:38

          C’est un projet, mais encore dans l’oeuf, pas de réseau d’école de commerce ni de fric donc ça prendra du tmeps :p

  4. Xinkoro
    jeudi 16 novembre 2017 / 20:57

    Les tenues sont bien sympa dans le délire à la cool 🙂
    Par contre, comme Jeje je suis pas trop fan du gros logo « phi » et les marinières c’est pas mon truc (ça me rappelle les livres « où est Charlie » :p), après est ce que tu peux plus détailler la collab? Du genre, est ce que phi a aussi revisité la coupe des marinières, leur matière et d’autres trucs ou ils ont juste apporté leur touche par les motifs japs mais ont gardé les autres aspects des pièces?

    • Boras
      Boras
      vendredi 17 novembre 2017 / 11:55

      C’était un peu l’idée de la collaboration je pense : apporter un nouveau regard sur une pièce classique en la rendant plsu street par l’ajout des codes (logo box). Le fait de me demnder les tenues, c’est aussi pour montrer que cela se porte en dehors d’une tenue classique.

      c’est ce que j’ai essayé d’expliquer dans l’article, ce sont des pièces workwear / miitaire au final et on peut se les réapproprier assez facilement. Les coupes sont les mêmes, ils sont partis des pièces classiques.

      merci d’avoir pris le temps d’écrire 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *