Lancer sa marque de vĂȘtements aux agrumes : les 12 conseils du chef 🍊

Couverture - La recette du chef

 

Hello tout le monde !

 

Pour ceux avec qui je n’aurais pas encore fait connaissance, je m’appelle Bastien, et j’ai dĂ©jĂ  jouĂ© le chef cuisinier avec Boris pour une recette DIY un peu particuliĂšre : le porte-cartes en cuir Ă  l’orange 🍊.

 

Je reviens aujourd’hui vous concocter une nouvelle recette. Cette fois, elle s’adresse aux amateurs un peu plus expĂ©rimentĂ©s de cuisine raffinĂ©e.

 

Direction les fourneaux, on va partir sur une crĂ©ation de marque de vĂȘtements aux agrumes. Et la mienne sort bientĂŽt du four et s’appelle Atelier Loden.

 

Si vous n’ĂȘtes pas trĂšs agrumes, vous pouvez Ă©galement partir sur de la pĂȘche ou de la mangue, c’est trĂšs bon aussi. Disons qu’il s’agit lĂ  de mon retour d’expĂ©rience suite Ă  la crĂ©ation de ma marque de vĂȘtements, le fruit importe peu, n’hĂ©sitez pas Ă  ĂȘtre inventifs pour faire vibrer vos papilles.

 

đŸ’¶ Budget : quelques milliers d’euros, tout dĂ©pend de votre projet (ex : le patronnage d’un manteau ne coĂ»tera forcĂ©ment pas le mĂȘme prix que celui d’un tee shirt, mais nous y reviendrons plus bas)

🧑‍🍳 Temps de prĂ©paration : environ 1 an…

đŸČ Temps de cuisson : mĂȘme pas besoin !

 

  • Vous avez ce projet un peu fou qui vous trotte dans la tĂȘte depuis quelques annĂ©es ?
  • Difficile de trouver votre bonheur parmi les vĂȘtements du prĂȘt-Ă -porter ?
  • Vous aimez bien les challenges et vous lancer des dĂ©fis ?

Alors suivez-moi en cuisine, on commence tout de suite !

 

MAIS AU FAIT, QUELS SONT LES INGRÉDIENTS DE CETTE RECETTE POUR CRÉER SA MARQUE DE VÊTEMENTS ?

 

Chaque chef cuisinier a sa propre recette.

Je dirais que les ingrédients principaux de la mienne sont avant tout :

  • 200g de motivation đŸ’Ș
  • 150g d’organisation 📅
  • 1 cuillĂšre Ă  cafĂ© d’optimisme 👍
  • 1 zeste d’enthousiasme 😃
  • Une pointe de crĂ©ativitĂ© 🎹

 

En revanche il y a certains ingrĂ©dients que je n’avais pas Ă  disposition dans mes placards, et impossible de les trouver Ă  l’épicerie du coin
 Donc vous pourrez Ă©galement faire sans :

  • Un compte en banque aussi bien rempli que le frigo de vos parents đŸ’¶
  • Une communauté aussi grande que la cuisine de Philippe Etchebest đŸ§‘â€đŸ€â€đŸ§‘
  • Un rĂ©seau d’amis aussi experts de la mode que le Thermomix pour monter des Ɠufs en neige ✂

Ok, on a tout ce qu’il nous faut, on passe en cuisine ?

 

 

Il Ă©tait une fois, la quĂȘte du manteau aux agrumes le plus savoureux…

 

Recette agrumes

 

Retraçons un peu mon histoire et pourquoi je vous dĂ©voile les secrets de ma recette. 💭

J’ai toujours aimĂ© les manteaux, qu’ils soient aux agrumes ou nature.

 

Mais je me suis aussi rendu compte que celui que l’on aurait plaisir Ă  porter est souvent difficile Ă  trouver.
Il me fallait toujours faire des compromis… 😕

 

J’ai constaté qu’il existait principalement 2 alternatives :

 

  • Soit me rendre dans les grandes chaînes de prêt-à-porter où l’on trouve des manteaux peu chers mais souvent de mauvaise qualité et sans goĂ»t. Que ce soit chez Asos, les FrĂšres Tang ou Franprix, en passant par Ixina, Zara ou Mobalpa, rien n’y faisait !
    GĂ©nĂ©ralement ils ne durent pas, et sont confectionnés à l’autre bout du monde, avec trĂšs peu de transparence sur la provenance des matiĂšres utilisĂ©es. Et encore moins sur les conditions de fabrication. L’Ă©quipe de Cauchemar en cuisine n’y mettrait mĂȘme pas les pieds !

 

  • Soit me tourner vers les marques de crĂ©ateurs pour trouver des produits de meilleure qualité, Ă  l’esthĂ©tique, Ă  l’univers et aux saveurs davantage travaillĂ©s, mais à des prix trop élevés. Sans que la transparence ne soit de mise, malheureusement. Du genre Ă  falsifier la date de pĂ©remption !

 

Cependant, il existe Ă©galement d’excellentes marques de basiques de qualitĂ©. Mais peu proposent des manteaux aux agrumes compte tenu de la complexitĂ© d’une telle recette. 🍊

 

 

Je l’ai cherchĂ©. Longtemps.

 

Pendant prĂšs d’un an, j’ai analysĂ© 68 modĂšles, chez 44 marques (notamment AMI, APC, Bonne Gueule, Magimix, Moulinex, Sandro, mais aussi Rick Owens, Balenciaga, Dior ou Thermomix), proposant des manteaux et autres robots-cuiseurs allant de 138€ Ă  3600€.

Mais il y avait toujours quelque chose qui n’allait pas.
MĂȘme si certaines marques sortent du lot, tant de recherches pour ne pas trouver la perle rare, mĂȘme Cyril Lignac aurait Ă©tĂ© frustrĂ©… Ni croquant, ni gourmand ! 😓

 

Vous souhaitez dĂ©couvrir l’ensemble de mon Ă©tude et ses enseignements ? C’est par ici !

 

Je me suis dit qu’il Ă©tait temps de faire changer les choses, et j’avais dĂ©jĂ  quelques idĂ©es savoureuses en tĂȘte. 💡

Comme ma marque est en train d’ĂȘtre lancĂ©e, et qu’il s’agit de mon premier projet de ce type, j’ai beaucoup appris, mais Ă©galement fait de nombreuses erreurs.

 

Je voulais donc vous partager mes enseignements et les piĂšges que vous pourriez Ă©viter si vous dĂ©cidez vous aussi de cuisiner votre propre marque de vĂȘtements !

 

 

Le conseil du chef #1 : Identifier un concept de recette innovant 💡

 

Sauce assiette

 

Comme vous avez pu le voir dans mon étude plus haut, il y avait déjà du monde en cuisine !

C’est pourquoi j’ai rĂ©flĂ©chi dĂšs le dĂ©but Ă  un concept suffisamment innovant pour me dĂ©marquer des autres chefs.

Il se peut que vous ayez déjà une idée en or quelque par entre votre machine à café et votre mixeur, mais sinon il existe des méthodes pour vous y aider. Voici comment vous pourriez procéder :

 

  • Partir d’une frustration personnelle, quelque chose qui vous gĂȘne 😕 :
    • Ex : “J’en ai marre que les boutons de mes vestes se dĂ©cousent ! Et si j’inventais le bouton qui ne bougera jamais ?”
    • Ex : “J’en ai marre que la sauce de mon bƓuf bourguignon soit trop liquide ! Et si j’inventais l’ingrĂ©dient qui Ă©paissirait les sauces ?”
      Bon faites gaffe avec cet exemple, il me semble que l’ingrĂ©dient existe dĂ©jĂ , et que nous l’appelons communĂ©ment farine

 

  • Partir d’une idĂ©e ou d’une recette identifiĂ©e dans un autre pays 🇼đŸ‡č 🇬🇧 đŸ‡ș🇾, et l’adapter :
    • L’objectif n’est pas ici de copier simplement un concept. Attention avec la propriĂ©tĂ© intellectuelle et industrielle, les amĂ©ricains par exemple ne rigolent pas avec ça en gĂ©nĂ©ral. Il s’agit plutĂŽt de partir d’une approche qui semble fonctionner. La dĂ©cortiquer telle une crevette pour comprendre Ă  quel problĂšme initial elle rĂ©pond, et qui est sa cible. Ensuite, aprĂšs avoir identifiĂ© votre propre cible, vous pourrez voir si ce problĂšme s’applique aussi Ă  elle.
    • C’est par exemple l’une des spĂ©cialitĂ©s de la sociĂ©tĂ© Rocket Internet dans le milieu des start-ups.

 

  • Partir d’une idĂ©e ou d’une recette identifiĂ©e dans un autre secteur 🚗 đŸ“± 🍕, et l’adapter :
    • MĂȘme principe qu’au-dessus ! L’idĂ©e n’est pas de copier, nos convives seront sans doute diffĂ©rents. Et l’on ne connaĂźtra potentiellement jamais l’ingrĂ©dient secret que le chef glisse juste avant de servir.
    • Par exemple, si les questionnaires d’Asphalte cartonnent, pourquoi ne pas l’adapter pour vendre autre chose que des vĂȘtements ?

 

Pour vous assurer que votre projet soit le plus pérenne possible, il faut notamment que votre concept soit suffisamment différent de celui des autres chefs.

Attention Ă©galement : proposer des vĂȘtements moins chers que les autres est rarement suffisant đŸ’¶.

Si demain une autre marque se lance et arrive Ă  mieux nĂ©gocier avec ses fournisseurs que vous, l’aventure risque de s’arrĂȘter, et c’est le retour Ă  la plonge assuré 

 

Dans le cadre de mon projet Atelier Loden, voici les 2 Ă©lĂ©ments principaux que j’ai dĂ©fini pour innover :

  • Le 1er manteau confectionnĂ© en France Ă  partir de matiĂšres naturelles françaises đŸ‡«đŸ‡·. Un drap de laine, une doublure, des boutons, une Ă©tiquette et des agrumes. Tous conçus et assemblĂ©s en France pour limiter les dĂ©placements entre la salle Ă  manger et la cuisine, et donc l’impact environnemental.
  • Des modĂšles personnalisables ✂. Je proposerai 3 manteaux de base, qu’il sera possible d’adapter avec 216 combinaisons (couleur, longueur, goĂ»t pimentĂ©, forme des Ă©paules, des poches, du col, …). Pour un manteau unique qui conviendra vraiment Ă  son cuistot !

 

Vous pouvez en voir un peu plus sur la premiĂšre page de mon questionnaire si vous le souhaitez.

 

 

Le conseil du chef #2 : Bien s’organiser en cuisine 📋

 

Dressage assiette

 

S’il s’agit de votre premier projet entrepreneurial comme ça a Ă©tĂ© mon cas, alors je vous conseille fortement de bien vous renseigner sur les Ă©tapes nĂ©cessaires pour faire sortir un beau plat du four.

 

Pour ma part, j’ai commencĂ© par lire plusieurs livres Ă  ce sujet, tout en complĂ©tant au fur Ă  mesure dans un Google Sheet la liste ordonnĂ©e des actions de la recette.

En quelques mois, j’avais obtenu une liste de 250 actions, comme ça j’étais sĂ»r de ne rien oublier 📅 !

 

Par la suite, j’ai rĂ©duit au fur et Ă  mesure ces Ă©tapes pour ne garder que celles que je devais vraiment faire pour un projet comme le mien (ex : je n’avais pas besoin de lever des fonds ni d’embaucher de commis).

 

Mais j’ai prĂ©fĂ©rĂ© voir large ou dĂ©but pour limiter les mauvaises surprises en fin de projet.
Rien de pire que de servir un plat en se rendant compte qu’on a oubliĂ© d’ajouter un ingrĂ©dient avant la cuisson, voire pire, qu’on a interverti le sucre et le sel !

 

Revenons Ă  nos moutons (#manteauenlaine), voici quelques unes de mes lectures culinaires prĂ©fĂ©rĂ©es 📚 :

Conseils livres entrepreneuriat

  • Fashion Business Manuel
    • Un excellent livre, magnifiquement illustrĂ©, regorgeant de conseils pour lancer sa marque de vĂȘtements
  • 100 conseils pratiques pour couler sa boite
    • TrĂšs agrĂ©able Ă  lire, 1 astuce par page et un contre-exemple assez fun, je vous le conseille fortement !
  • Zero to One
    • Une rĂ©fĂ©rence dans l’entrepreneuriat, des recommandations pour aller plus loin avec son projet
  • Le petit livre rouge de la crĂ©ation d’entreprise
    • De nombreux conseils, et assez simple Ă  lire
  • CrĂ©er sa boĂźte pour les nuls
    • Une encyclopĂ©die de prĂšs de 500 pages, qui va assez loin dans l’accompagnement et la mise en pratique. IntĂ©ressant pour s’y rĂ©fĂ©rer de temps en temps tout au long de son projet sur des sujets spĂ©cifiques.
  • Construire un Business plan pour les nuls
    • Une rĂ©fĂ©rence si vous avez besoin d’ĂȘtre guidĂ© pour cette Ă©tape, selon l’envergure de votre projet
  • Simple
    • En bonus parce qu’il faut bien se nourrir aussi, Yotam Ottolenghi nous livre ses meilleures recettes

 

À cĂŽtĂ© de ça, je suis Ă©galement un gros consommateur de podcasts. Voici ceux que je trouve les plus inspirants sur l’entrepreneuriat :

Conseils podcasts entrepreneuriat

  • Entreprendre Dans La Mode
    • Interviews d’entrepreneurs, orientĂ© mode vous l’aurez compris
  • Generation Do It Yourself
    • Encore des interviews d’entrepreneurs, sur un format long et complet
  • Growth Makers et Dans l’ArĂšne
    • Interviews d’entrepreneurs, respectivement orientĂ©s Marketing et Sales, avec des conseils directement applicables, sur un format court
  • La galĂšre
    • Retours d’expĂ©riences de crĂ©ateurs d’entreprises
  • Le gratin
    • MĂȘme principe, des parcours inspirants, mais qui vont au delĂ  des entreprise, comme avec des sportifs par exemple
  • À poĂȘle
    • En bonus, parce qu’on est avant tout lĂ  pour parler cuisine, des entretiens avec des chefs

 

Avec ça, vous devriez normalement avoir de quoi construire votre plan projet : que faire, de l’idĂ©e initiale au plat dans l’assiette !

En plus de ça, n’hĂ©sitez pas Ă  rentrer en contact avec d’autres entrepreneurs 💬. Eux aussi sont passĂ©s par lĂ , et seront en gĂ©nĂ©ral d’accord pour Ă©changer avec vous. Que ce soit pour rĂ©pondre Ă  vos Ă©ventuelles questions, et donner leurs conseils Ă  un nouveau cuistot !

 

Et pour vous y aider, lisez aussi le conseil #10 : soyez enthousiastes 😃 !

J’ai pour ma part Ă©tĂ© ravi de discuter avec bon nombre d’entre eux, notamment Antonin, Pierre, Benjamin, OcĂ©ane, Iris et bien d’autres !

 

 

Le conseil du chef #3 : VĂ©rifier la rentabilitĂ© de sa recette đŸ’¶

 

Rentabilité recette

 

Et oui, avoir une bonne idĂ©e, c’est bien, mais que le projet soit rentable, c’est un bon complĂ©ment !

Si vous lisez quelques-uns des livres dont je vous ai parlé plus haut, vous allez rapidement pouvoir identifier les différents postes de coûts et de recettes de votre projet.

 

Je vous conseille Ă©galement d’estimer pour chaque coĂ»t et pour chaque recette une hypothĂšse basse et une hypothĂšse haute, vous permettant d’anticiper au mieux le meilleur et le pire des cas. MĂȘme si la cuisine doit certes laisser de la place Ă  la spontanĂ©itĂ© !

Mais si jamais vous souhaitez accĂ©lĂ©rer la cuisson de votre plat avec un four prĂ©-chauffĂ©, vous trouverez ci-dessous l’ensemble de ceux qui font partie de mon Business plan avec Atelier Loden(dont plusieurs avaient Ă©tĂ© oubliĂ©s au dĂ©but
).

 

Du cÎté des coûts, on retrouve :

 

Le Marketing et la Communication

 

  • Le logo et la branding 🎹
    • C’est possible de le faire soi-mĂȘme, ce qui a Ă©tĂ© mon cas, mais je ne le recommande pas forcĂ©ment si vous n’avez pas une bonne appĂ©tence sur ces sujets.
    • Pour le logo, vous pourriez par exemple aller voir sur Behance pour vous inspirer de logos existants, mĂȘme si parfois rester simple est le plus efficace. Ecrire le nom de votre marque avec une police d’écriture qui correspond au message que vous souhaitez faire passer peut convenir. Vous trouverez facilement des conseils Ă  ce sujet en ligne, comme ici.
    • Pour les couleurs, je vous conseillerais aussi de faire simple et de partir sur une couleur principale et une secondaire : des sites comme Color Hunt peuvent vous donner des idĂ©es !
    • En cuisine, faisons d’abord une pizza avant de s’attaquer au Risotto de soja de Thierry Marx.
    • Mais le branding ne s’arrĂȘte pas Ă  un logo et des couleurs. Selon votre budget, je vous conseille donc l’accompagnement d’un professionnel sur ce sujet. Vous pourrez par exemple en trouver sur Malt facilement pour moins de 500€/jour.

 

  • Le shooting photo 📾
    • A moins que vous ne soyez rassurĂ© quant aux compĂ©tences en photo de votre cousin Denis, il est souvent nĂ©cessaire de faire appel Ă  un professionnel pour mettre correctement en avant vos produits.
    • Si vous n’en connaissez pas, vous pouvez aller sur la plateforme Malt pour dĂ©couvrir de nombreux portfolios de photographes.
    • Je vous conseille de compter en moyenne 500€/jour, mais vous verrez que les tarifs varient selon les expĂ©riences.
    • Si jamais vous aviez craquĂ© pour le shooting d’une autre marque, sachez que certaines indiquent parfois le nom de leur photographe sur leur site !

 

  • Le shooting vidĂ©o đŸŽ„
    • Attention Ă  ne pas oublier de le compter dans le budget ! Surtout si vous souhaitez vendre en prĂ©commande oĂč afficher une vidĂ©o en haut de la page de vente est une pratique habituelle.
    • De maniĂšre gĂ©nĂ©rale il faudra compter un jour en plus par rapport Ă  votre shooting initial.
    • Mais le mieux sera d’échanger avec votre photographe pour le confirmer.
    • Ça donne toujours plus envie de voir la fumĂ©e qui s’échappe de son plat lorsqu’il sort du four, plutĂŽt qu’une simple photo !

 

  • Les templates de posts et stories pour les rĂ©seaux sociaux #ïžâƒŁ
    • C’est loin d’ĂȘtre obligatoire, mais peut, si vous n’avez pas l’ñme d’un graphiste, vous permettre d’obtenir trĂšs facilement un rendu d’excellente qualitĂ©. Passez voir sur Creative Market, la rĂ©fĂ©rence du domaine. Vous pourrez trouver des packs intĂ©ressants entre 10 et 30€.
    • Par contre attention Ă  bien faire votre choix et d’ĂȘtre cohĂ©rent sur chaque support de communication. Si vous n’avez pas la mĂȘme identitĂ© visuelle encore votre Instagram et votre page de vente, cela pourrait gĂȘner vos prospects.
    • Pour crĂ©er vous-mĂȘme de super stories vidĂ©o, passez aussi voir Mojo, c’est une application trĂšs simple d’utilisation, pour 40€ par an.

 

  • La publicitĂ© 📣
    • Que ce soit au travers de contenus sponsorisĂ©s sur les rĂ©seaux sociaux, de partenariats avec des influencers ciblĂ©s ou de relations presse, il est en gĂ©nĂ©ral conseillĂ© de lui allouer 10% de son budget
    • De mon cĂŽtĂ© avec Atelier Loden, il est Ă  moins de 5% pour impacter au minimum le tarif de mes manteaux, ce qui nĂ©cessite que chaque euro dĂ©pensĂ© le soit de la maniĂšre la plus efficace possible

 

 

Le site internet

 

  • L’achat du nom de domaine đŸ–„ïž
    • Ce n’est pas forcĂ©ment nĂ©cessaire si vous ne comptez vendre qu’en prĂ©commande, mais c’est trĂšs utile pour crĂ©er une adresse mail davantage pro qu’une Gmail
    • Pour ma part, c’est bastien@atelierloden.com, mais ça aurait tout aussi bien pu ĂȘtre bastien@agrumes.fr.
    • J’ai achetĂ© le domaine chez LWS, les moins chers du marchĂ©. Il m’en coĂ»te seulement 11€ par an.
    • Je l’utilise pour mes mails pros et mon site atelierloden.com Ă  venir Ă  la fin de la phase de prĂ©commande.

 

  • La licence de son site e-commerce đŸ›ïž
    • Cette dĂ©pense serait inutile si vous ne souhaitez vendre qu’en prĂ©commande, mais attention Ă  prĂ©parer suffisamment en amont votre propre site si vous souhaitez que l’aventure continue Ă  la suite de cette phase (ex : si vous souhaitez Ă©couler vos retours).
    • Je vous conseille de partir sur le crĂ©ateur de site e-commerce Shopify : avec lui, pas de risque d’erreurs pour se lancer, aucun besoin d’agence ni de dĂ©veloppeur, et il regorge de modules complĂ©mentaires gratuits pour ajouter de nouvelles fonctionnalitĂ©s, Ă  l’inverse de Prestashop ou WooCommerce.
    • Wix est Ă©galement un bonne alternative sur le cĂŽtĂ© simplicitĂ©.

 

  • Les modules complĂ©mentaires ⭐
    • Si vous en avez vraiment besoin, mais je ne pense pas que ce soit obligatoire au dĂ©marrage, surtout si vous passez avec Shopify.
    • Cela peut par exemple ĂȘtre un thĂšme, un module pour pouvoir mettre vos propres polices d’Ă©criture, un module de compte Ă  rebours, un module pour ajouter de la personnalisation, …

 

 

L’emailing

 

  • La solution d’envoi de mails ✉
    • Si jamais vous souhaitez envoyer des communications professionnelles aux personnes dont vous auriez rĂ©cupĂ©rĂ© l’email (lĂ©galement bien sĂ»r, #RGPD), il vous faudra une solution comme Mailchimp : le moins cher pour commencer, mais rapidement onĂ©reux si vous avez plus que 2000 contacts
    • Vous pourriez sinon partir sur Mailjet : le moins cher pour moi comme j’ai environ 3000 contacts, il me coĂ»te 40€ par mois.
    • Ces solutions sont aussi nĂ©cessaires si vous souhaitez crĂ©er des scĂ©narios d’emails automatiques (ex : si quelqu’un tĂ©lĂ©charge un contenu sur votre site, alors il recevra le mail 1 directement, puis le mail 2 dans 10 jours pour l’inviter Ă  passer commande, …).

 

 

La production

 

  • Le patronage ✏
    • Il vous faudra nĂ©cessairement passer par les services d’un bureau d’étude pour dessiner les patrons de votre future collection. C’est-Ă -dire le dessin Ă  plat des diffĂ©rentes piĂšces, qui serviront ensuite de guide pour couper les matiĂšres premiĂšres avant de les coudre.
    • C’est un peu la conception de votre recette, avant le passage en cuisine.
    • Si vous saviez en concevoir, attention Ă  vous mettre d’accord avec votre atelier sur ses attentes.
    • Rien de pire que de lui livrer un patron qui ne serait pas utilisable sur ses propres machines. Cela risquerait de retarder le projet et de gĂ©nĂ©rer des coĂ»ts additionnels.
    • Difficile de vous donner un ordre de grandeur du budget Ă  prĂ©voir. Cela dĂ©pendra de vos produits. Pour mes manteaux comportant 5 dĂ©clinaisons possibles, cette Ă©tape m’a coĂ»tĂ© un peu plus de 1500€.
    • Pour ma part, c’est directement mon atelier de confection qui s’en est chargĂ©. Mais vous pourriez faire appel Ă  un modĂ©liste selon vos besoins et votre budget.

 

  • Le prototypage ✂
    • Une fois que les dessins sont prĂȘts, il faut passer en cuisine et coudre tout ça !
    • LĂ  encore cela dĂ©pendra de vos produits. Cette Ă©tape m’a coĂ»tĂ© environ 1500€ pour 3 manteaux, en sachant qu’ils ont Ă©galement comptĂ© 3 toiles. Si vous ne savez pas ce que c’est, rendez-vous au conseil #12 !
    • À savoir que l’étape de prototypage est en gĂ©nĂ©ral plus chĂšre que la production. En effet le bureau d’études va passer davantage de temps avec vous. Que ce soit pour le dĂ©veloppement, ou pour les adaptations Ă©ventuelles des modĂšles.

 

  • La gradation des tailles 📏
    • A moins que votre produit n’ait pas de taille (ex : Ă©charpe ou presse-agrumes), il vous faudra compter un budget pour la dĂ©clinaison des diffĂ©rentes tailles.
    • Pour ma part il s’élĂšve Ă  environ 500€ pour 3 modĂšles de manteaux de base et 5 tailles. Mais si vous n’avez qu’une entrĂ©e et un plat, il sera sans doute plus faible.

 

  • La production 🏭
    • Ce sera sans doute le coĂ»t le plus important de votre Business plan !
    • Il faudra Ă  la fois compter les matiĂšres premiĂšres et la confection.

 

  • Les produits complĂ©mentaires 🎁
    • Au-delĂ  des produits de votre catalogue, il est possible que vous souhaitiez offrir des accessoires ou des cadeaux, ils sont aussi Ă  compter dans votre budget (ex : offrir des embauchoirs avec des chaussures, un livre de recettes avec un robot cuiseur, …).

 

 

La logistique

 

  • La prĂ©paration des commandes đŸ’Ș
    • Selon les volumes et la place dont vous disposez, vous pourriez peut-ĂȘtre gĂ©rer cette Ă©tape vous-mĂȘme, ou la dĂ©lĂ©guer Ă  des sociĂ©tĂ©s comme Cubyn ou Wing.
    • Aussi appelĂ©e Picking et Packing, il s’agit de placer vos produits dans leur boite d’expĂ©dition. Mais aussi de les protĂ©ger avec des consommables, d-intĂ©grer vos Ă©ventuels cadeaux, bons de livraison ou de retour. Puis de fermer solidement le tout !
    • Pour d’autres conseils pour bien emballer vos colis, n’hĂ©sitez pas Ă  jeter un oeil ici.

 

  • Le packaging et les consommables 📩
    • On parle ici des boĂźtes d’expĂ©dition pour vos clients. Mais aussi des Ă©ventuels papiers de soie, stickers, scotch, cartes de remerciement ou autres fortune cookies.
    • N’hĂ©sitez pas Ă  aller voir ce que Raja propose, c’est LA rĂ©fĂ©rence du secteur.

 

  • Les frais d’expĂ©dition 🚚
    • J’imagine que vous n’oublierez pas de compter un budget pour expĂ©dier vos commandes Ă  vos clients si vous vendez en ligne. Par contre attention Ă  ne pas oublier celui pour que vos fournisseurs vous envoient Ă  vous ou Ă  votre atelier les matiĂšres premiĂšres. Puis pour que votre atelier de confection vous envoie les produits finis (Ă  moins qu’ils gĂšrent eux-mĂȘmes la prĂ©paration des commandes et l’expĂ©dition, Ă  vous de voir avec votre atelier s’il propose cette prestation).
    • Si vous souhaitez Ă©conomiser ces frais, n’hĂ©sitez pas Ă  passer sur le site de Boxtal, les tarifs sont dĂ©jĂ  nĂ©gociĂ©s !

 

  • Les retours ↩
    • C’est LE coĂ»t qu’il ne faut surtout pas oublier ni sous-estimer, car il peut ĂȘtre impactant sur votre budget total !
    • Il faut Ă  la fois compter les frais d’expĂ©dition des retours si c’est vous qui les payez (ce que je vous conseille pour amĂ©liorer votre conversion et rassurer vos futurs clients), mais aussi savoir ce que vous allez faire des produits qui vous seront retournĂ©s : est-ce qu’il vous faut les remettre en stock, refaire un emballage, les vendre avec une rĂ©duction, ajouter du piment d’espelette, …
    • Pour anticiper au maximum et rĂ©duire les retours, vous trouverez ici 13 conseils, notamment spĂ©cifiques au secteur de la mode !

 

 

L’administratif

 

  • La crĂ©ation de votre sociĂ©tĂ© đŸ’Œ
    • Cette Ă©tape est obligatoire pour pouvoir ensuite vendre des produits et payer des fournisseurs.
    • De mon cĂŽtĂ©, je me suis fait accompagner en ligne par Captain Contrat pour crĂ©er mon EURL pour environ 350€, je vous les conseille. Pour le choix du bon statut juridique, ils pourront Ă©galement vous guider.

 

  • L’ouverture de votre compte bancaire professionnel 💳
    • Cette Ă©tape aussi est obligatoire pour la plupart des statuts juridiques. Le mien est chez Shine, il a Ă©tĂ© crĂ©Ă© pour environ 100€ et j’en suis trĂšs content !
    • Vous pourrez mĂȘme y encaissez vos futurs pourboires.

 

  • L’accompagnement comptable đŸ’¶
    • Cette Ă©tape est nĂ©cessaire Ă  terme, et au dĂ©marrage si vous souhaitez un accompagnement sur la crĂ©ation de votre Business plan.
    • Vous pouvez ensuite vous rapprocher de plateformes en ligne comme Wity, Dougs, Cacomptepourmoi ou Comptastart.
    • N’ayant pas encore choisi le mien, je ne pourrais pas vous en conseiller un plus qu’un autre !

 

 

Les taxes

 

  • La TVA đŸ’¶
    • Attention Ă  ne surtout pas l’oublier, comptez 20% de votre prix de vente.

 

  • Les impĂŽts đŸ’¶
    • Ils ne s’appliquent que sur vos bĂ©nĂ©fices, Ă  hauteur d’environ 15%.

 

 

Les autres dépenses

 

  • L’ abonnement au questionnaire Typeform đŸ€”
    • Si vous souhaitez, comme moi, lancer un questionnaire pour rĂ©cupĂ©rer l’avis de vos futurs clients avant de vous lancer, alors un abonnement Typeform pourra ĂȘtre trĂšs utile.
    • Comptez entre 30 et 45€ par mois selon le nombre de rĂ©ponses que vous rĂ©cupĂ©rerez de la part de vos invitĂ©s.

 

  • Les frais de la plateforme de crowdfunding đŸ–„ïž
    • Si vous souhaitez vous lancer avec ce mode de vente (ce que je vous conseille pour limiter vos risques car vous ne lancez votre production qu’aprĂšs que vos clients aient passĂ© commande), alors il faudra prĂ©voir qu’ils prennent environ 8% de commission sur vos ventes comme avec Ulule, le #1 en France.

 

  • La rĂ©munĂ©ration 💾
    • Si jamais vous comptez, vous verser un salaire et rĂ©munĂ©rer votre Ă©quipe, alors attention Ă  calculer une marge suffisante.
    • Et Ă  ne surtout pas oublier les charges !
    • Un comptable pourrait vous ĂȘtre d’une grande aide Ă  cette Ă©tape.
    • Pour ma part mon activitĂ© salariĂ©e Ă  cĂŽtĂ© de mon projet Atelier Loden me permet de ne prendre aucune marge. Et donc de proposer le meilleur rapport qualitĂ© / prix pour mes manteaux !

 

  • La marge de sĂ©curitĂ© đŸ‘·
    • LĂ  encore, attention Ă  ne pas crĂ©er votre premier Business plan en Ă©tant tout juste Ă  l’équilibre, mais prenez une marge de sĂ©curitĂ© pour anticiper les dĂ©penses imprĂ©vues Ă  venir, monnaie courante de chaque projet (ex : retouche des prototypes, davantage de retours clients que prĂ©vus, …).
    • Il est en gĂ©nĂ©ral conseillĂ© de prendre 20% de marge de sĂ©curitĂ© sur vos coĂ»ts
    • C’est ce que j’avais fait au dĂ©marrage. Mais pour faire coĂŻncider mon prix Ă  ce que mes clients seraient prĂȘts Ă  payer, j’ai prĂ©fĂ©rĂ© supprimer cette marge. Et en cas de dĂ©pense imprĂ©vue ? Je pioche sur mes Ă©conomies personnelles, ce que je ne vous conseille pas si ce projet est votre activitĂ© principale !

 

 

Au niveau des postes de recettes, voici ce que j’ai pris en compte sur mon projet :

 

  • La vente des produits đŸ›ïž
    • Bien entendu, qu’ils soient Ă  la carte ou en menu.

 

  • Les frais de livraison payĂ©s par vos clients 🚚
    • Je vous recommande de les offrir, comme les frais de retour (pour amĂ©liorer votre conversion et rassurer vos prospects).
    • Si jamais vous souhaitez que vos clients en payent un partie, il vous faudra le prendre en compte comme une recette.

 

  • Les Ă©ventuels dons 🎁
    • Si vous lancer votre marque sur une plateforme de crowdfunding comme Ulule, alors il vous sera possible de la paramĂ©trer pour que des personnes puissent vous faire des dons (en gĂ©nĂ©ral d’une petite somme) au lieux d’acheter vos produits.
    • Un peu comme votre pourboire digital, pour soutenir votre projet !

 

Il vous faudra également veiller à segmenter en amont les frais qui seront à avancer avant la production (ex : patronage, prototypage, shooting photo, 
) et ceux qui peuvent attendre la fin de la précommande (ex : production, livraison, retours, 
) et donc le débloquage des fonds.

 

L’idĂ©e est de vous assurer que vous disposez dĂšs le dĂ©part de la trĂ©sorerie suffisante. Le modĂšle de prĂ©commande ne veut pas dire qu’aucun frais ne doit ĂȘtre avancĂ© !

 

Une fois que vous avez identifiĂ© l’ensemble de vos coĂ»ts et de vos recettes, vous pouvez confirmer votre prix de vente.

 

Pour le dĂ©finir, l’idĂ©al est de regarder Ă  la fois :

  • Le positionnement prix de vos concurrents
  • La somme que vous estimez que vos futurs clients seraient prĂȘts Ă  payer
  • Le prix de vente minimum vous permettant pour couvrir vos frais (coĂ»ts variables + part des coĂ»ts fixes + marge Ă©ventuelle)

 

Avec ça, vous devriez avoir suffisamment d’élĂ©ments pour construire un premier Business Plan ! 📗

 

Dans tous les cas, n’hĂ©sitez pas Ă  me contacter sur bastien@atelierloden.com si je peux vous aider sur cette Ă©tape, ou Ă  m’envoyer le vĂŽtre si vous souhaitez avoir un avis extĂ©rieur, ce serait avec plaisir 😃 !

Aussi, n’hĂ©sitez pas Ă  me dire si vous n’ĂȘtes pas d’accord avec certains Ă©lĂ©ments que j’ai listĂ©s, ou si j’en ai oubliĂ©s, je serais ravi de complĂ©ter ou modifier l’article !

 

 

Le conseil du chef #4 : DĂ©finir le rĂ©troplanning gĂ©nĂ©ral de la recette 📅

 

Une fois que vous avez listĂ© l’ensemble des Ă©tapes (voir conseil #2), il vous faut maintenant construire votre rĂ©troplanning, c’est-Ă -dire les diffĂ©rentes Ă©tapes pour passer de quelques Ɠufs, d’un peu sucre et de fruits Ă  une belle tarte !

J’ai pour ma part estimĂ© la durĂ©e de chacune des actions identifiĂ©es, pour commencer Ă  construire mon diagramme de GANTT.

 

Ce nom barbare dĂ©signe en fait un tableau avec une action par ligne, avec Ă  droite, une colonne par semaine (ou jour, mais l’Ă©chelle de la semaine suffit en gĂ©nĂ©ral pour dĂ©marrer).

VoilĂ  Ă  quoi cela pourrait ressembler pour mon projet (mon vrai GANTT fait 113 lignes par exemple) :

Diagramme de GANTT

 

Il ne vous reste plus qu’à colorier les cases en face de chaque action pour montrer quand celle-ci commence et se termine. Si vous avez besoin d’aide pour le construire, vous trouverez de nombreux exemples sur Google !

 

Attention Ă  bien dĂ©finir l’ordre des Ă©tapes, et celles qui dĂ©pendent des autres. Par exemple, il vous faudra avoir rĂ©alisĂ© votre shooting photo avant de pouvoir lancer votre site. Tout comme votre plat doit ĂȘtre cuit, avant d’ĂȘtre servi, ça va de soi ! 😃

 

 

Le conseil du chef #5 : Bien identifier ses convives cibles đŸ§‘â€đŸ€â€đŸ§‘

 

Restaurant

 

Cette Ă©tape est nĂ©cessaire pour construire son offre et sa stratĂ©gie d’acquisition de la meilleure maniĂšre qui soit !

Comme lorsque vous rencontrez quelqu’un, il sera sans doute plus simple d’initier une conversation si vous savez qu’il est passionnĂ© par le bƓuf bourguignon ou qu’il voue un culte Ă  la tarte tatin.

Pour cela, je vous conseille d’identifier de la maniĂšre la plus prĂ©cise possible le profil de votre client idĂ©al 🎯 :

  • Qui est-il ?
  • Que veut-il ?
  • Pourquoi le veut-il ?

 

Pour cela, vous pouvez par exemple émettre des hypothÚses. Ensuite, vous pourrez les vérifier en échangeant avec des prospects identifiés.

“Je pense que tu adores le nougat, car il te rappelle ton enfance, est-ce que je me trompe ?”

 

Et pour commencer, regarder le profil des personnes qui suivent vos Ă©ventuels concurrents sur les rĂ©seaux sociaux peut ĂȘtre un bon dĂ©but. Cela vous aidera Ă  connaĂźtre leurs centres d’intĂ©rĂȘts, leur lieu d’habitation, les pages qu’ils suivent, …

 

Si vous souhaitez en savoir plus, n’hĂ©sitez pas Ă  vous rapprocher de mon ami Luca. Il est de trĂšs bons conseils pour accompagner des entreprises souhaitant vendre des produits en ligne.
Et c’est un champion pour cuisiner les brocolis đŸ„Š !

 

 

Le conseil du chef #6 : Tester sa recette au plus tĂŽt auprĂšs de sa cible đŸœïž

 

Test recette

 

Je pense que cette Ă©tape est clĂ© pour toute personne qui souhaite se lancer dans l’entrepreneuriat.

Elle peut prendre plusieurs formes. La plus simple pour commencer peut ĂȘtre de lancer un questionnaire Typeform pour rĂ©cupĂ©rer l’avis de personnes se trouvant dans notre cible prĂ©cĂ©demment identifiĂ©e.

 

Voici par exemple une aperçu du mien :

Typeform Atelier Loden

Si vos proches vous aident pour le relayer, vous pouvez rapidement obtenir un nombre de rĂ©ponses importantes sur votre projet đŸ€.

C’est ce que j’ai pour ma part fait avec Atelier Loden, oĂč j’en suis Ă  1 826 rĂ©ponses Ă  mon questionnaire.

 

J’y prĂ©sente mon approche, partage mes idĂ©es de personnalisation des manteaux, mais aussi sonde ma cible sur le budget qu’elle serait prĂȘte Ă  mettre.

Et si vous voulez voir Ă  quoi ça peuvent ressembler les rĂ©sultats, c’est par ici.

Si vous souhaitez aussi en lancer un pour votre prochain plat, n’hĂ©sitez pas Ă  vous inspirer de mes questions et de leur ordre, ou de regarder chez mes amis d’Asphalte dont c’est la spĂ©cialitĂ© aussi 😃.

 

Lorsque votre projet avancera, vous pourrez ensuite faire tester autour de vous vos prototypes, mais Ă©galement partager en amont vos Ă©lĂ©ments de communication (posts Instagram, page de vente, emails, …).

Rassurez-vous, peu de chance qu’on vous pique vos idĂ©es de recettes.

Selon moi, c’est la rĂ©alisation du projet qui va suivre qui compte le plus. Et rien ne vaut des avis extĂ©rieurs pour challenger nos idĂ©es et s’amĂ©liorer en continue.

La cuisine c’est avant tout de l’apprentissage et du partage !

 

Et souvenez-vous que ce n’est pas Apple qui a inventĂ© le lecteur MP3, la tablette ou le smartphone.

 

Un grand merci au passage Ă  Elsa, Luca, RĂ©my et bien d’autres qui ont Ă©tĂ© de trĂšs bons conseils avec moi. Avec bienveillance, ils m’ont aidĂ© Ă  challenger mes contenus pour les amĂ©liorer au fur et Ă  mesure 😃 🙏.

 

 

Le conseil du chef #7 : Concevoir son menu 🍊

 

Menu

 

Maintenant que votre projet commence Ă  prendre forme, il s’agit de dĂ©tailler au mieux votre proposition de valeur.

AdaptĂ©e Ă  votre cible vous l’aurez compris 🎯.

 

Je vous conseille de la structurer en analysant Ă  la fois :

  • Les raisons rationnelles et Ă©motionnelles qui vont pousser votre prospect Ă  devenir client
  • En levant les objections qu’il pourrait avoir pour ne pas passer Ă  l’acte
  • En lui donnant envie de devenir client sans tarder !

Là encore, Luca pourra vous accompagner si vous le souhaitez, sa méthode est super !

 

Et avec un menu en béton, comment ne pas attirer simplement davantage de convives ?

Parlons en justement…

 

 

Le conseil du chef #8 : DĂ©finir sa stratĂ©gie d’acquisition pour attirer ses convives Ă  table 📣

 

Table vide

 

Votre cible est identifiée ? Votre offre est détaillée ? Alors il est temps de la faire connaßtre !

Pour cela, il faut toucher sa cible selon les diffĂ©rents canaux qu’elle utilise actuellement.

Si vous vendez un chandail pour concurrencer Damart, pas sûr que votre cible se trouvera sur TikTok. Ou si vous souhaitez présenter votre recette à des chefs, une sortie de McDo ne semble pas idéale.

 

Une fois que vous aurez fait une hypothÚse des canaux de communication qui semblent les plus appropriés à votre cible et votre produit, il est temps de vous faire connaßtre !

Plusieurs mĂ©thodes s’offrent Ă  vous :

  • Contenus sponsorisĂ©s sur les rĂ©seaux sociaux
  • Partenariats avec des influencers ciblĂ©s
  • Relations presse
  • Critiques culinaires
  • 


 

L’avantage est que la plupart des canaux digitaux peuvent se tester rapidement et Ă  moindre frais. L’idĂ©al pour voir ce qui fonctionne le mieux et s’amĂ©liorer au fur et Ă  mesure 🔄.

 

Pour ma part, j’ai commencĂ© par construire ma base d’emails en utilisant Ă  la fois mon questionnaire, mais aussi en faisant tourner des publicitĂ©s Facebook.

J’ai choisir cette plateforme car c’est ici que se trouvent un maximum de prospects, en sachant qu’une seule publicitĂ© peut se retrouver sur Facebook et Instagram Ă  la fois comme il s’agit du mĂȘme groupe.

 

Pour ces derniĂšres, je vous conseille leur fonctionnalitĂ© Dynamic Ads : vous la paramĂ©trez avec 10 images, 5 titres et 5 descriptions. Ensuite, leur algorithme montre automatiquement les combinaisons qui fonctionnent le mieux Ă  votre audience, selon l’objectif dĂ©fini (ex : vues, clics, inscription, …).

Attention Ă  vous assurer que chaque image peut fonctionner avec chaque titre et chaque description !

 

Au lieu d’en faire lorsque ma campagne sera lancĂ©e, j’ai prĂ©fĂ©rĂ© identifier des personnes de ma cible en amont, auxquelles je prĂ©sente maintenant le projet petit Ă  petit par email.

N’oubliez pas, l’email est le seul canal sur lequel vous avez 100% la main !

 

Pour optimiser au mieux la conversion de mes publicitĂ©s, j’ai testĂ© 3 approches :

  • Ecrire un guide sur le manteau, proposĂ© en Ă©change d’un email (mais pour vous c’est cadeau !)
    • En plein mois d’aoĂ»t, et mĂȘme en ayant fait des jeux de mots dans les titres, aucun email rĂ©cupĂ©rĂ© aprĂšs quelques jours, donc j’ai stoppĂ© cette campagne
  • PrĂ©senter en quelques mots mon projet, et renvoyer vers mon questionnaire
    • De la mĂȘme maniĂšre, je n’ai pas vu grimper suffisamment mon nombre de rĂ©ponses par jour, je l’ai Ă©galement stoppĂ©e
  • Proposer d’accĂ©der Ă  mon Ă©tude sur le marchĂ© du manteau et mes enseignements
    • Cette fois, mes coĂ»ts d’acquisition Ă©taient plus intĂ©ressants !
    • Sur un peu plus d’1 mois, j’Ă©tais en moyenne Ă  0,10€ par clic sur ma publicitĂ©, et 0,20€ par email rĂ©cupĂ©rĂ© (la moitiĂ© des personnes ayant cliquĂ© ne souhaitant donc pas laisser leur email pour y accĂ©der)
    • Comme vous pouvez le voir ci-dessous, ce coĂ»t augmente au fur et Ă  mesure, ce qui indique que je commence Ă  avoir fait le tour de ma cible, et que le coeur de mon audience a dĂ©jĂ  vu ma publicitĂ©

blog-mode-homme-conseil-style-facebook

Pourquoi mon dernier essai a davantage fonctionné ? Principalement car mon ciblage était trÚs précis !

En effet, j’ai crĂ©Ă© 10 dĂ©clinaisons d’image avec des fonds et textes diffĂ©rents, comportant les logos des marques les plus connues et pointues de mon Ă©tude, et j’ai ciblĂ© les personnes qui likent justement ces marques sur Facebook 🙂

Si vous likez De Bonne Facture sur Facebook, et que vous voyez passe un logo de la marque sur une publicité, cela va sans doute attirer votre oeil !

 

Voici donc l’image qui a le mieux fonctionnĂ© pour moi, ensuite animĂ© en vidĂ©o sur l’app Mojo dont j’ai dĂ©jĂ  parlĂ© au dessus :

Publicité Facebook 3

 

Et vous remarquerez que c’est du coup ce fond de laine que j’utilise maintenant dans mes stories Instagram, ou en couverture de l’article hehe !

 

J’ai fait de mĂȘme pour les titres et les descriptions, oĂč j’ai laissĂ© l’algorithme de Facebook me choisir ceux qui gĂ©nĂšrent le plus de clics.

N’hĂ©sitez pas si vous avez des questions sur cette partie, ce serait avec plaisir !

 

En parallĂšle, j’ai Ă©galement contactĂ© de nombreux mĂ©dias ciblĂ©s (journaux locaux d’oĂč viennent mes matiĂšres premiĂšres, blog mode, presse mode, …), en personnalisant mes messages au maximum Ă  chaque fois (par exemple en leur parlant du dernier article qu’ils ont Ă©crit Ă  propos de la mode responsable).

RĂ©sultat : pour l’instant une dizaine de parutions prĂ©vues !

 

Pour limiter au maximum les dĂ©penses, impactant directement le tarif final de mes manteaux, j’ai prĂ©fĂ©rĂ© ne pas investir sur d’autres canaux (influencers, SEA, SEO, …).

 

 

 

Le conseil du chef #9 : Bien choisir ses commis đŸ€

 

Flambage

 

Le choix de ses fournisseurs et partenaires est capital pour la rĂ©ussite d’un projet vestimentaire ou culinaire ! Sinon, c’est le feu assurĂ© en cuisine…

N’hĂ©sitez pas Ă  leur poser un maximum de questions au dĂ©but, pour anticiper les risques et limiter les problĂšmes Ă  venir 💬.

Un mauvais choix peut avoir des conséquences néfastes pour la suite.

 

Par exemple, si vous vous rendez compte aprĂšs avoir reçu votre prototype que votre atelier n’aura pas les effectifs pour enchaĂźner sur une production, s’il n’a jamais fait de produit similaire au vĂŽtre avant, ou s’il ne leur reste presque plus d’huile d’olive, cela pourrait ĂȘtre compliqué 

 

Voici quelques astuces pour identifier vos partenaires :

  • Consultez l’annuaire du salon PremiĂšre Vision, une grande part d’entre eux y seront rĂ©fĂ©rencĂ©s
  • Une fois que vous avez identifiĂ© votre atelier de confection, demandez-lui qui il vous conseille. C’est par recommandation que j’ai trouvĂ© plusieurs de mes fournisseurs pour Atelier Loden, et j’en suis trĂšs content aujourd’hui !
  • N’hĂ©sitez pas Ă  voir qui sont les fabricants de vos concurrents ou d’autres marques s’ils les mettent en avant sur leur site. Vous pourriez mĂȘme les contacter pour leur demander s’ils sont contents de leurs fournisseurs. Rien ne vaut l’expĂ©rience des autres dans ce cas lĂ .

 

 

Le conseil du chef #10 : Donner envie à ses commis de travailler avec nous 😊

 

Equipe en cuisine

 

Il est primordial de créer une bonne relation avec vos fournisseurs et vos partenaires.

Vous pouvez notamment leur montrer que leur aide est précieuse pour la réussite de votre projet . En faire de vrais acteurs de cette aventure.

Ils n’en seront que plus motivĂ©s pour vous accompagner, que ce soit pour donner un coup de main Ă  la plonge ou au service !

 

Cela passe aussi par une bonne présentation de votre projet en amont pour les convaincre de travailler avec vous.

Si vous cherchez de beaux modĂšles de PowerPoints, n’hĂ©sitez pas Ă  aller voir sur :

  • Behance, vous en trouverez de nombreux gratuits
  • Creative Market est une bonne alternative soit pour les acheter, soit pour rĂ©cupĂ©rer des inspirations et les crĂ©er vous-mĂȘme par la suite.

 

Sinon dans l’ensemble de votre communication, n’hĂ©sitez pas Ă  ĂȘtre le plus enthousiaste possible, c’est contagieux !

Qui n’aime pas travailler avec un cuisinier souriant et heureux de s’ĂȘtre lancĂ© dans une belle histoire d’amour avec ses fourneaux đŸ„° ?

Ce sera d’ailleurs plus simple de crĂ©er du lien avec eux si vous arriviez Ă  les avoir rapidement au tĂ©lĂ©phone ou mĂȘme Ă  les voir en physique, plutĂŽt que d’échanger par mail.

Et en physique, on met sa plus belle toque et on sourit !

 

Dans tous les cas dans vos mails, soyez prĂ©cis, clairs et professionnels. Une adresse mail portant votre nom de domaine sera Ă©galement apprĂ©ciĂ©e par vos interlocuteurs Ă  la place d’un Gmail ✉.

Pour une belle signature de mail, je vous conseille l’outil gratuit d’Hubspot, un gĂ©nĂ©rateur trĂšs simple et efficace !

 

 

Le conseil du chef #11 : Confirmer les diffĂ©rentes Ă©tapes de sa recette avec ses partenaires 📅

 

Dressage assiette

 

Il faut que vous embarquiez vos fournisseurs, et qu’ils confirment qu’ils sont Ă  l’aise avec votre rĂ©troplanning.

N’hĂ©sitez donc pas Ă  le leur partager suffisamment en amont pour qu’ils valident les diffĂ©rentes deadlines que vous pourriez proposer.

A chaque fois, expliquez leur pourquoi elles sont importantes pour vous. Personne n’aimerait qu’on lui serve un plat froid !

 

Une fois de plus, avoir créé du lien avec eux vous permettra de simplifier ces échanges et de compter plus facilement sur leur soutien en cas de coup dur ou du retard éventuel.

Et tout au long du projet, n’hĂ©sitez pas Ă  les relancer. Parfois la prioritĂ© va Ă  celui qui est le plus prĂ©sent. Donc autant que ce soit vous si sentez que des dĂ©calages de planning pourraient ĂȘtre risquĂ©s pour la suite de votre prĂ©paration culinaire !

 

 

Le conseil du chef #12 : Prendre de la marge lors de la commande de ses ingrĂ©dients đŸ›ïž

 

Ingrédients

 

La cuisine, c’est avant tout de la gĂ©nĂ©rositĂ© !

Rien de pire que de devoir lancer un autre prototype car le premier doit ĂȘtre amĂ©liorĂ©, et de devoir patienter 5 semaines pour ĂȘtre livrĂ© des matiĂšres premiĂšres nĂ©cessaires


C’est malheureusement du vĂ©cu pour mon projet. C’est pourquoi je pense qu’il vaut souvent mieux commander un peu plus plutĂŽt que d’ĂȘtre trop juste aprĂšs.

 

Dans tous les cas, si vous lancez votre production ensuite, ce surplus de matiÚre ne sera normalement pas perdu, et pourrait vous faire gagner de précieuses semaines.

Surtout si comme moi, votre produit est saisonnier, Ă  l’image du manteau ❄.

Une autre solution existe pour limiter l’utilisation de vos matiĂšres premiĂšres, surtout si elles sont chĂšres : le montage de toiles. Il s’agit de la confection de votre produit, mais en utilisant des matiĂšres moins chĂšres, notamment pour vĂ©rifier en amont la coupe.

Une sorte de dessin de votre prochaine recette, juste pour vérifier la présentation une fois servie !

 

 

Et oĂč est-ce que j’en suis avec Atelier Loden ✂ ?

 

AprĂšs tous ces conseils, j’imagine que vous vous dites que mon projet a Ă©tĂ© un succĂšs ? 😎

Et bien pas encore, mais vu votre engouement, je suis sûr que ça le sera ! 

 

Pour l’instant, je suis en train de finaliser les derniĂšres retouches sur mes 3 prototypes avec mon atelier. J’organiserai ensuite mon shooting photo, pour lancer ma campagne de prĂ©commande sur Ulule courant Octobre.

Une fois l’objectif de vente atteint, je pourrai lancer ma production, et vous mettre au chaud avec une livraison pour l’hiver ! Cet objectif reprĂ©sente le minimum de commandes pour que mes partenaires acceptent mon projet.

 

Vous souhaitez en savoir plus sur mon aventure, vous pouvez :

  • Passer voir @atelier.loden sur Instagram, j’y dĂ©taille un peu plus chaque jour le concept et vous dit tout sur mon approche.
  • Vous inscrire sur atelierloden.com pour recevoir le tout par mail !

 

Des questions ?

Des idĂ©es de nouvelles recettes ? 💡

L’envie d’ajouter un peu de piment d’espelette ? đŸŒ¶ïž

 

Notre tuto pour lancer sa marque de vĂȘtements aux agrumes touche dĂ©jĂ  Ă  sa faim… đŸ„ș

N’hĂ©sitez pas Ă  commenter l’article, je serais ravi d’Ă©changer avec vous lĂ  dessus, et de retourner en cuisine trĂšs bientĂŽt ! đŸ„°

D’ici là, prenez soin de vous et de vos proches !

Bastien

 


Si tu veux garder un Ɠil sur une approche du style singuliĂšre, rejoins notre newsletter 🙂 conseils, looks et des exclusivitĂ©s !