Manches courtes pour la rentrée

Du size up avec deux marques « éthiques » dont on vous a récemment parlé sur le site, pour essayer de profiter de la fin de l’été. Ce que l’histoire ne raconte pas, c’est qu’on a fini bloqués sous la flotte devant une porte de garage pour faire les photos.

 

La chemisette, c’était un choix encore invraisemblable pour moi il y a quelques temps. Des années à entendre que c’était le mal absolu, et Caméra Café n’a sans doute pas aidé.

J’ai fini par me détendre et par trouver des coupes et des motifs qui me parlaient. Et comme souvent, le sujet vire maintenant à l’obsession…

Pour celle-ci, je suis parti sur un modèle de chez Outland, une jeune marque fondée par deux français en 2018, située quelque part entre le sportswear et le workwear (Boras t’en parlait ). Les produits sont fabriqués dans des petites usines familiales en France et au Portugal, et ils disposent du macaron thegoodgoods.

Elle me permet d’aller chercher du volume avec sa coupe boxy, mais aussi d’alimenter mon éternel fétichisme de la chemise rayée bleue et blanche.

 

Côté pants, c’est un énorme coup de coeur pour ce modèle de chez Thinking Mu. J’aime particulièrement le tombé, grâce son volume et à son mélange chanvre/coton/tencel, qui devrait aussi faire le job pour la mi-saison. 

Mes SWC ferment la marche.

Y’a plus qu’à éviter la prochaine averse!

Les références

chemisette : outland

t-shirt : uniqlo u

pants : thinking mu

sneakers : stepney workers club

bijoux : borali & vintage

 

stylisme / photo : whozjo


Inscris-toi pour rejoindre notre communauté et ne rien rater de l’actualité du site. Derniers looks, conseils et contenus exclusifs, c’est tous les mardis dans ta boite mail.