L’ÉLÉGANCE DES CANARDS

comment bien s'habiller quand on est petit

Je crois que ce que j’aime le plus dans le fait de m’habiller chaque jour, c’est de jouer avec les couleurs. Découvrir des alliances inédites qui vont surprendre et ravir l’œil comme en cuisine un mélange innovant de différents aliments peut parfois produire une explosion de saveurs insoupçonnées dans le palais !

Associer différentes nuances d’une même teinte, et admirer les reflets de l’une sur l’autre, ou au contraire trouver le pigment bien contrastée qui va faire valser la colorimétrie d’une tenue et la faire tenir en équilibre, un pied dans le vide, sans pour autant la faire basculer dans le précipice du mauvais goût ! Chacun ses défis quotidiens !

Et pour ça, rien de mieux qu’un pantalon blanc ! Un denim brut peut aussi être un très bon copain, mais le pantalon blanc, c’est ton meilleur ami ! celui qui a toujours une bière au frigo à n’importe quelle heure quand t’as une peine de cœur et qui te tient les cheveux au-dessus des toilettes à la fin !

Celui-ci, fidèle compagnon qui par miracle ne s’est pas encore irrémédiablement taché, est un Uniqlo, mais pas n’importe lequel, un coupe droite de la saison passée, et dont la toile provient à nouveau de la filature japonaise Kaihara avec laquelle la marque collaborait au début. Il a le double mérite d’avoir une tenue parfaite et le minimum syndical de volume qu’on demande à une telle pièce. Je l’ai fait couper court directement par le service retouche du magasin, c’est gratuit et toujours très bien fait, donc plus d’excuse pour ne pas mettre ton pantalon à la bonne longueur.

Grâce à ça on peut se lâcher niveau couleurs sur le reste. En haut une asso classique de bleu et de vert avec cette chemise à carreaux Loding trouvée à Emmaüs, un blazer en coton et avec une touche un peu workwear pour casser le côté trop formel sarto de la tenue, et pour avoir chaud une doudoune Bensimon en duvet de canard piochée elle aussi à Emmaüs pour une bouchée de pain (bouchée de pain que d’ailleurs on lance à qui le dimanche sur les quais ? Aux canards ! mais oui ! ravi de voir que tu suis un peu.)

Si le chevron gris du Harris Tweed de la casquette vient calmer un peu tous ces kakis chamarrés, la couleur de l’écharpe, elle, agit comme le tabasco dans le Bloody Mary, ce serait bon aussi sans, mais est-ce que ce serait vraiment du Bloody Mary ?

Pour finir, des vrais souliers de monsieur, bien entretenus, et marrons bien sur, car ça reste une tenue décontractée, mais avec des chaussettes d’un bleu bien vif, parce que des bleu marine ça irait aussi, mais ce serait tellement moins intéressant !

Allez, ciao.

Références

casquette: Monsel (Bruxelles)

doudoune: Bensimon

blazer: Uniqlo

chemise: Loding

pantalon: Uniqlo x Kaihara

ceinture: H&M

chaussettes: Uniqlo femme

souliers: Shoepassion

écharpe: vintage

crédit photos: Geoffray Chantelot – portefolio  / instagram

stylisme : TriplePape

idée tenue homme pour porter une parka doudoune en duvet
porter des chaussures souliers marrons avec un pantalon blanc


Si tu veux garder un œil sur une approche du style singulière, rejoins notre newsletter : conseils, looks et des exclusivités !