Soulive Bluxe et son Haori western shirt

Noragi et tenue claire dans un style streetwear japonais

Soulive Hoari shirt – H&M tee – Dockers chinos – Visvim FBT Bear Foot Shaman sneakers – Japanese Bandanas necklace

 

J’avais envie de sortir un truc un peu différent pour montrer ce que pouvais donner les Haori western shirt de la marque Soulive Bluxe. Je suis donc partie sur un thème « tout en blanc ou presque » avec des tons très clairs. C’est aussi un grand écart de gammes et esprit de pièces à l’origine. Alors non, je ne me préparais pas aux nuits blanches d’Eddy Barclay (référence bien has been ouais ^^). On dira simplement que c’est surement la première fois depuis longtemps qu’il n’y a ni indigo, ni kaki ou de noir !

Soulive Bluxe et sa lham… pardon Haori Western shirt

J’ai découvert ce label japonais il y 3 ans maintenant au hasard de mes fouilles de fins de soldes sur Caliroots. j’avais flashé sur deux tees dont la ristourne rendait tout doux le prix. Qualité vraiment sympa, des couleurs et coton à la japonaise, j’en faisais l’apologie sur le blog. Surtout leurs chemises patchwork façon madras et bandanas, aie aie. Bref un label japonais qui avait de la gueule et un bon délire street mélangé au Japon plus traditionnel. Je n’avais pas vu la suite venir ^^

3 ans plus tard, la marque a bien grandi et on sent clairement que le but est de s’exporter à l’international et vite. Elle a maintenant son e-shop et est bien distribuée en Europe (End Clothing, The Bureau Belfast ou encore chez mes confrères français de The Next Door. Pour information, j’ai trouvé la mienne chez un shop américain tenu par des mecs vraiment cools : Blue Owl Workshop. Commander aux US, ça veut quasiment toujours dire gros frais de douane si le shop déclare la valeur du colis. Un mail à l’équipe et ils indiqueront la valeur de ton choix. Humains ou bons commerçants, le fait est que l’on peut faire de bonnes économies lors des soldes et autre blackfriday.

J’en reviens à la pièce, je m’égare.  Soulive depuis au moins un an a pris un tournant stylistique qui vient chatouiller mon amour pour Visvim. La frontière est parfois mince entre l’inspiration et le parasitisme mais bon. Je te laisse en juger par toi-même. Le fait est que cette Haori shirt puise son inspiration de l’iconique Lhamo shirt (look ici) sans pourtant autant que ça pue la copie. Hiroki est un génie à mes yeux et c’est bien aussi de voir des pièces inspirées et plus accessibles (ça reste relatif hors soldes en Europe vu les taxes colossales que mangent les shops).

Si j’ai, au début, été déçu, habitué au coupe au couteau de mes Lhamo, j’ai changé d’avis. On ne retrouve pas la sensibilité, les détails si particulier à Visvim (il n’y a qu’à regarder la dernière collection) et ce n’est pas plus mal. Là, on se trouve devant une pièce plus ample, plus longue et au final, plus adaptée aux physiques occidentaux. La couleur blanc cassé / ivoire permet de la porter dans un tas de combo. Les détails de patchwork velours, coton avec le bandana qui apporte une touche de rouge, sont bien sentis. Une pièce singulière à l’arrivée.

Soulive Bluxe et sa Hoari western shirt façon noragiSoulive Bluxe et sa Hoari western shirt façon noragi

Soulive Bluxe et sa Hoari western shirt façon noragi

Soulive Bluxe haori western shirt – off-white – SS 2017

Soulive Bluxe et sa Hoari western shirt façon noragiSoulive Bluxe et sa Hoari western shirt façon noragi

Soulive Bluxe et sa Hoari western shirt façon noragiSoulive Bluxe et sa Hoari western shirt façon noragiSoulive Bluxe et sa Hoari western shirt façon noragi

Le collier en bandanas, le petit plus

Si ici certains trouveront ça too much, ça apporte un petit quelque chose à une tenue un peu brute. Je pense au délire workwear / streetwear souvent des couleurs assez sombres ou earthy. Le collier en bandanas va apporter un peu de couleur (je pense à ceux de Jinji que je conseille. J’avais un rose que j’ai perdu 🙁 ).

Bandanas woven necklace from Japanese storeSoulive Bluxe et sa Hoari western shirt façon noragi

Un chinos couleur sable mais pas blanc

Si c’est un grand classique dans pas mal de délires à la sprezzatura, le pantalon / jeans blanc a beaucoup fait parler cet été. Je n’y ai pas succombé (même si j’ai des idées en tête, on verra l’année prochaine).  Et ça aurait été bien cheum ici ^^

J’avais topé ce chinos Dockers il y a un an, coupe slim tapered, couleur sable, c’est une pièce de collection Automne épaisse mais pas trop. Size-up, la fourche assez longue pour équilibrer la silhouette d’une noragi avec un tee oversized. Une pièce que l’on peut rendre street en l’accompagnant de pièces plus typées. Leur dernière collection est dispo sur le site.

Soulive Bluxe and his Haori western shirt off-white

Dockers slim tapered chinos tan

Dockers slim tapered chinos – tan color

Dockers slim tapered chinos tan

La nuit tombait méchamment sur les dernières photos ^^

La FBT Bear Foot de Visvim

Je n’allais pas faire un full « presque blanc ». Casser le monochrome avec du marron en cuir suédé me paraissait être la meilleure idée. Une grosse FBT comme ici aurait pu faire l’affaire mais il faisait encore beau, j’avais envie d’une paire légère. Les Bear Foot appartiennent à l’histoire de Visvim, bien avant la hype qui toucha la FBT, avant 2010 pour les premières release.

C’est le upper d’une FBT classique, ici une Shaman (les franges pour la jupe), posé sur une très fine semelle Vibram. Cela donne une paire de sneakers qui se rapproche vraiment du occasion amérindien, même si le shape est plus agressive qu’une air max de 90 ^^

Et on est au niveau maximal du confort (et de la fragilité ^^)

Visvim FBT Bear Foot Shaman Folk dark brown V10001002-02Visvim FBT Bear Foot Shaman Folk dark brown V10001002-02Visvim FBT Bear Foot Shaman Folk dark brown V10001002-02Visvim FBT Bear Foot Shaman Folk dark brown V10001002-02

Visvim FBT Bear Foot Shaman Folk dark brown V10001002-02

Visvim FBT Bear Foot Shaman Folk – dark brown – V10001002-02

J’espère que tu auras apprécié le gros travail de matching avec le décors ^^

Bon voilà, l’article touche à sa fin, j’espère que ce look un peu différent aura convaincu. En attendant, le focus est fait sur Soulive et Ses noragis, il y a quelques idées pour les associer sur les volumes et la silhouette.

La vraie question est : est-ce que Soulive va trop loin dans l’inspiration sur Visvim. J’ai mon idée, et toi ?

+++

 

Enregistrer

Enregistrer

Boras
Pas un héros de l'orthographe, pourtant j'écris des articles sur des bouts de chiffons que je prends en photo. J'aime porter des kimono mais je ne fais pas de Kendo, mon style se perd entre street et workwear. Je suis aussi un amoureux de basket et des C's, qui voue un culte à DJ Premier.
Partager l'article

12 Commentaires

  1. Colin
    mercredi 4 octobre 2017 / 13:58

    Bonne tenue ! Ça change de te voir en plus clair et sans indigo. Cette Soulive est vraiment bien, le travail sur le patchwork est réussi.

    C’est normal que Soulive s’inspire beaucoup de Visvim. J’ai rencontré le designer de Soulive au Japon cet été dans son shop à Kojima : il était habillé de la tête au pied en Visvim (brigadier boots, un social sculpture denim, une four corner et un kimono Soulive en shashiko).
    Après avoir tapé la discute pendant près d’une heure, il me raconte qu’il est très ami avec Hiroki, et pour cause, le denim de visvim (social sculpture, celui des lhamo et d’autres tissus proviennent de chez lui). Il travaille pour japan blue (Soulive étant une branche de cette entreprise) et fait beaucoup de tissus pour Visvim. J’ai d’ailleurs eu l’occasion d’avoir devant les yeux 2-3 tissus qui sortiront en 2018 chez Visvim avec naturellement interdiction de prendre des photos. Au final c’est une personne passionnée par son métier et ça se voit. Son meilleur item à ses yeux de sa collection étant un Bomber en polyester technique teint en indigo, il a eu énormément de mal à le teindre comme il le voulait car le tissu prenait mal la teinture. Le résultat était vraiment unique.

    Colin

    • Boras
      Boras
      mercredi 4 octobre 2017 / 19:09

      Merci Colin ! C’était le but et je pense que le blog servira aussi à ça, montrer des trucs un peu différent. Instagram sera là pour les daily look.

      Intéressant comme expérience. Je connaissais toute l’affiliation avec Japan Blue, pas les liens d’amitiés.

      Mais ça ne m’empêche pas de trouver que certaines pièces sont trop calqués sur Visvim, la copie de la Sanjuro down c’est abusé par exemple. Maisje continue à les suivre, y a de bon truc 🙂

  2. thomz
    mercredi 4 octobre 2017 / 14:17

    Je trouve l’association de couleurs au top, et je n’aime pas trop les shoes Visvim d’habitude mais là elles font vraiment bien échos avec la haori et le collier (et la coupe :p).
    (Encore mention pour l’upsize de pant qui rend nickel 🙂 )

    • Boras
      Boras
      mercredi 4 octobre 2017 / 18:40

      Merci Thomz 🙂

  3. Folace
    mercredi 4 octobre 2017 / 19:19

    Mention spéciale à la coupe William Le Pec 😉

    • Boras
      Boras
      mercredi 4 octobre 2017 / 19:35

      Lol, là faut que tu m’aides sur la référence ^^

  4. elaand
    mercredi 4 octobre 2017 / 19:20

    Ca te va bien les teinte claires .
    J’aurais bien vu tes cow sur cette tenue ou un paire un poil moins foncée .

    Sinon les créateurs s’inspirent et réinterprètent à leur sauce , visvism aussi .
    Je la trouve très cool cette soulive , c’est le plus important je pense .

    • Boras
      Boras
      mercredi 4 octobre 2017 / 19:39

      Merci 🙂

      la tombée de la nuit n’a pas aidé sur les photos, c’est vrai qu’elles contrastent pas mal. C’était une tenue de belle saison à la base (dur à s’imaginer ave cle tmeps là :/ ) et les petite bear foot toutes légères, ça a joué aussi sur le choix 🙂

      Les hoari sont très biens oui, c’est plutôt la copie de la sanjuro down, un design qui a secoué son petit monde quand elle est sortie que je trouve dommage. Et quand tu regarde le shop, toutes le spièces ont un air de déjà vu. Là où, il y a 2 ou 3 ans, c’était super singulier.

  5. bender
    jeudi 5 octobre 2017 / 16:24

    Elle est belle cette Soulive Haori! J’ai la version de base en denim, je l’avais achetée en espérant avoir une Lhamo en moins chère. En fait, elle est vraiment différente. Comme tu l’as dit, elle est ample et plus longue. Peut être plus proche des vêtements traditionnels japonais comme le kimono, dont les coupes prennent en compte l’espace entre la peau et le tissus (ce qu’ils appellent le « ma »). Leur goût naturel pour le « loose fit  » vient peut-être de ça.
    Je trouve que Soulive est plutôt dans cette tendance tandis que Nakamura a au contraire européanisé ses coupes (plus étroites, mais c’est moins vrai pour les dernières collections)

    • Boras
      Boras
      mardi 10 octobre 2017 / 09:13

      Salut Bender,

      c’est exactement ça sur les coupes. Je dirais même que Visvim va au-delà d’européaniser ses coupes, il structure surtotu sa silhouette de manière très design, ses coupes ont un parti pris, comme le feraent certians créateurs plus « designers ».

      J’ai été dur avec mon avis car en me balandant sur le e-shop fraichement ouvert, on n’y voyait que des pièces sorties par Visvim avant. Vu le feeling de la marque, j’avais envie de découvrir des trucs 🙂

  6. gluglu
    jeudi 5 octobre 2017 / 16:53

    Yoyo,

    Super tenue, même si effectivement le contraste avec les grolles ne rend pas super bien en photo.
    Pour la question finale, j’avoue avoir découvert le délire « designer » et luxe jap il y a peu (notamment grâce à toi), et là je trouve qu’effectivement la chemise soulive que tu portes ressemble bcp à la lhamo de visvim, mais je trouve qu’il y a quand même un petit twist interessant nottament sur le travail d’appropriation des codes américains (typiquement les boutons pressions qui font effectivement très western et le petit bandana en patchwork qui donne un côté très street à la pièce).

    Je trouve que cette pièce est une tuerie, mais la couleur n’est pas très simple à porter (je n’aime pas trop le clair globalement), là ca rend super bien.

    Je pense qu’on devrait se réjouir que d’autres marques essaient de revisiter ce type de vêtements qu’on ne voit pas tt les jours avec des inspirations finalement assez variés.

    J’avais vu une haori soulive sur TND cet été en solde, dommage que ma taille soit partie si vite!

    • Boras
      Boras
      mardi 10 octobre 2017 / 09:16

      Salut Gluglu,

      C’est mon coté puriste qui parlait et je voulais susciter le débat un peu et c’est chouette, il y a de la réaction. Soulive reste un très bon compromis, dommage que les prix ici soient aussi élevés (cimer les taxes que les shops mangent).

      elle est sortie en foncée cette noragi shirt sur la collectin actuelle, avec le blackfriday, ça peut le faire (limite guetter les shops US, plus facile à commander et négocier le « gift » sur le paquet)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *