Anti slim fit club. 

Visvim Sanjuro Coat & Skagway Lo – Norse Projects Capette – Neighborhood Shirt – La Perruque Necklace

Salut tout le monde, désolé de pas avoir pu poster plus tôt mais c’est vraiment compliqué entre le boulot, la météo et trouver un créneau avec un photographe.

Pourtant je vous assure que ce n’est pas l’envie qui me manque, loin de là.

Parlons peu mais parlons bien, alors parlons vêtements ! Pour cet article, et donc pour ce look, on est sur un genre de tenue que j’aime particulièrement. Un classique de ma garde-robe, j’ai envie de dire. La tenue est encore composée autour de la marque Visvim (mais promis la prochaine fois comptera zéro pièce de chez Nakamura.).

Passons à l’analyse de la tenue, et  dans l’ordre, pour une meilleure lecture.


Tout le savoir-faire Visvim dans ce Sanjuro coat

Pour commencer le Visvim Indigo Border Sanjuro coat “. J’ai toujours aimé les pièces de chez Visvim. Comme je le disais dans l’article précédent ;  j’ai commencé par le footwear, je trouvais et je trouve encore le boulot réalisé sur cette gamme vraiment folle, même si la qualité n’est plus vraiment au rendez-vous, à part pour les boots. 

Visvim Sanjuro Coat

 Boras me disait : «  Le footwear est dingue !  Mais attend de voir la gamme vêtement, c’est un autre monde. » Et effectivement, il n’avait pas tort, cette année j’ai franchi le cap et j’ai pris deux trois hauts. 

En main, c’est dingue, y a pas photo. La coupe, les tissus, les teintures naturelles (il ne doit pas rester des masses de marques à bosser comme ça), les inspirations, les détail (en particulier la découpe du col), tout est là. 

Pour en revenir à cette pièce, dès que je l’ai vue dans les lookbooks, je suis tombé amoureux, il me la fallait. La teinture à  l’indigo naturel, le mélange de couleurs, ce bord ocre.

Elle est tellement forte, bien finie; qu’elle peut faire une tenue à elle toute seule.

Ensuite, je porte une chemise de chez Neighborhood, la nouvelle collection est dispo chez End, les soldes sont presque là si jamais. Une belle pièce ‘made in Japan’ en denim. Comme souvent pour ce genre de matière, le temps ne fait que la rendre plus belle. Ça commence à se voir sur les photos, les marques d’usures apparaissent. Différents tons de bleu et des belles striures sont apparus un peu partout. Pour ne rien gâcher, on trouve quelques petits détails qui font le charme de la pièce par-ci par-là :  des boutons gravés au nom de la marque, l’étiquette en bas, etc. 

À la base je ne suis pas le plus grand fan de haut en denim, mais ici tout est parfait, pour preuve, je l’ai bien poncé depuis que je l’ai.

Neighborhood Shirt

 

Parlons du bas de la tenue

Pour ce qui est du bas de la tenue,  c’est un treillis suédois. J’ai une petite anecdote sur la pièce. Pour ceux qui connaissent Lyon, il y a une boutique surplus militaire/workwear dans le vieux Lyon. Comme j’étais sur place, j’y suis allé dans l’espoir de trouver le même genre de pantalon mais dans une version bleue. Et là, le vendeur ( après lui avoir demandé si, par hasard, il n’avait pas ce genre de modèle) commence à se lancer dans une litanie  sur le fait qu’il ne comprenait pas qu’on puisse aimer ce pantalon, que le coloris fait plus chasse que militaire, que lui qui ne jure que par du kaki, et trouve ce dernier tout bonnement immonde, qu’il refuse que ça soit vendu dans sa boutique. Il m’explique que c’est juste bon pour les marques comme Bleu de Paname et tout cela avec un certain mépris. Puis, il voit que je le porte et me sort sur un ton quelque peu étrange voire pédant: « Non, mais toi ça va, tu as la bonne paire de Visvim aux pieds, le bon kimono, ça va dans tons style ! Puis des extraterrestres dans ton genre, il y en a peut-être 10 en France. » 

 

Bref, revenons au sujet de départ,  Il vient de chez Magnore, shop super cool sur Lyon qui malheureusement a fermé. Pas grand chose à dire. Il est vraiment parfaite, la coupe bien ample se marie bien avec le Sanjuro ( ce fameux kimono que j’aime tant), il permet de partir sur des tenues assez street et de jouer sur les volumes. Le vert, malgré les dires d’un certain vendeur lyonnais,  est vraiment beau et change du olive militaire de base. Il y a vraiment un travail abouti sur la teinture. Les poches sont bien amples, pratiques quand ont pas de sac ou une fabuleuse petite copine assez gentille et patiente pour prendre en charge nos affaires. Bref, je me perds ! Donc, que ça soit avec des boots, des sneakers, il sera votre ami. Le seul petit bémol que je pourrais lui donner, est qu’il est assez long et moi je ne suis pas très grand. Néanmoins, cela me pose pas de soucis, je suis adepte du “retroussage” de pantalon. Mais je peux concevoir que ça pose soucis, dans ce cas, un tour chez le retoucheur et le c’est réglé. 

Et je tiens à préciser que ce pantalon est passé dans mon top 3 des pantalons toutes catégories confondues. Si vous avez l’occasion d’en acquérir un, n’hésitez pas une seule seconde, pas la peine de se ruiner avec des marques qui l’ont réinterprété, prenez l’original, pour le coup, il a rarement été surpassé.

Au niveau des pieds; c’est une paire de “Visvim Skagway Low Léopard”. Certains comme Foken compare la paire à des converses « overpriced ». Il n’a pas tort sur toute la ligne. 

Visvim Skagway Lo

Contrairement à la FBT, je trouve que l’imprimé léopard lui va à ravir. Malgré la qualité plus que douteuse de la semelle, les finitions sont vraiment belles, l’imprimé est bien travaillé et ne fais pas “bois de Boulogne”. Après niveau détails, la paire est pas mal, doublure en cuir, l’étiquette sur la languette qui change en fonction des saisons, une autre étiquette cousue sur la semelle à l’arrière, les doubles coutures apparentes, un deuxième jeu de lacets fourni avec, etc.  

Mais il y a un bémol, et celui-ci vient de la semelle. En effet, après l’avoir portée trois fois, elle commence à se décoller de la chaussure… Quand on connaît le prix de cette paire, cela ne devrait pas être permis. En conclusion, c’est une très belle paire mais idéalement il faut l’acheter en solde. 

Petit tour par le t-shhirt. Comme 99% de mes tees, il provient de chez Norse Projects. Celui-ci fait parti d’une vielle collection qui doit avoir 3 ans. La teinte bleu gris est super intéressante, qu’on vois rarement. Je conçois que la grosse typo Norse peut en rebuter certains, perso ça me pose aucun soucis. Je le porte depuis sa sortie et il a pas bouger d’un chouïa. Niveau matière, c’est du gros coton bien épais. Durant les soldes les t-shirt de chez eux sont trouvables facilement à un très bon prix, n’hésitez pas une seconde si vous en avez l’occasion.

Norse Projects Capette & t-shirt – La Perruque Necklace

Pour finir vient le tour des accessoires. 

Pour commencer, je porte une ” capette “ de nos amis nordiques du label Norseprojects. C’est une « five panels » ton sur ton. Le coloris bleu est simple et plutôt passe-partout. Quant à la matière : c’est un tissu technique en nylon. Et cette dernière est parfaite car elle ne tient pas chaude en été, lorsque le déluge vous tombe sur la tête, la casquette est sèche en 30 minutes. Le logo « thermo-collé » ton sur ton lui aussi, donne la petite touche sympa. 

En dernier,  je vous présente un porte-clef collier en cuir de la marque La perruque qui lui aussi vient de chez Magnore. J’en voulais un depuis pas mal de temps, ça permet de finir une tenue, de casser un haut trop uni. Je l’ai choisi exprès en cuir naturel afin d’obtenir une patine sympa qui évoluera correctement dans le temps.  C’est une des premières fois que je porte un collier et ça m’a convaincu.  Je pense d’ailleurs à l’achat d’autres pièces dans le genre. Si jamais vous voulez, ils en ont chez Jinji.

 

En conclusion, comme je le disais au début de l’article, ce type de tenue est le genre que j’affectionne particulièrement. En effet, c’est une superposition de pièces fortes. Entendons par pièces fortes :  les imprimés, les coupes ou les vêtements eux-mêmes. Mais comme le blog le montre depuis pas mal de temps ; ce style, une fois assumé, passe crème et surtout il est inutile de bosser ou vivre dans la sphère de la mode pour pouvoir se le permettre. 

Crédit photo: Fokken.

Par Romi

Amoureux de rap français, de tattoos et des vêtements avant tout. Pour le dernier points j'ai un penchant pour tout ce qui chausses les pieds, les sneakers en particulier.

Un style pointu et des conseils simples

Inscris-toi pour rejoindre notre communauté et ne rien rater de l'actualité du site. Derniers looks, conseils et contenus exclusifs, c'est tous les mardis dans ta boite mail.

Inscris-toi pour rejoindre notre communauté et ne rien rater de l’actualité du site. Derniers looks, conseils et contenus exclusifs, c’est tous les mardis dans ta boite mail.