Comment comprendre et choisir une coupe de jean japonais ?

Séance de travaux pratiques ! On parle aujourd’hui de denim japonais et plus précisément de coupes. Ce « guide » devrait te permettre de comprendre l’essentiel du sujet et t’aider à mieux choisir ton jean. C’est un article qui va nous permettre de revenir aux bases ensemble. Si le sujet du jour est le système à la japonaise et ses particularités, les infos que je vais te donner pourront te servir dans le choix de n’importe quelle coupe de jean.

choisir coupe jean japonais

Choisir son jean, c’est théoriquement assez simple. Dans la pratique, chaque marque fait un peu ce qu’elle veut avec ses noms de coupes (et elles n’ont pas non plus les mêmes référentiels esthétiques). Ces dénominations sont souvent bien plus une affaire de marketing plutôt qu’un standard qui s’appliquerait de la même manière à toutes les marques. Quand on additionne à ça les questions de morphologie et de silhouette, trouver sa coupe peut devenir un vrai casse-tête.

Quelques bases pour bien commencer

Le jean, c’est l’exemple parfait du vêtement ultra basique qui n’est paradoxalement vraiment pas simple à bien choisir. Alors pour que l’on se comprenne bien, on ne va pas commencer par se jeter sur les pages produits ou les annonces Vinted. Il faut déjà maitriser les termes. Le reste n’est finalement qu’une question de bonne connaissance des marques et de ta morphologie. Et évidemment de tes envies en matière de style.

Comprendre une coupe de jean en quelques lignes

Une coupe de jean est divisée, grosso-modo, en deux grands blocs :

  • L’ampleur à la cuisse (du haut du jean jusqu’a l’entrejambe)
  • L’ampleur à la jambe (dont la forme peut être plus ou moins conique, c’est le fameux taper en anglais qui désigne le resserrement de la jambe jusqu’à la cheville).

Par exemple, un jean droit (straight) aura une ampleur à la cuisse égale ou presque à son ampleur à la jambe (s’il est vraiment droit). Un jean qui se resserre en dessous du genoux jusqu’a la cheville (jean tapered) aura une ampleur à la jambe inférieure à son ampleur à la cuisse. Voilà pour la base de la base.

choisir coupe jean
Image originale : Namu-shop.com

On peut ajouter à ça un troisième bloc qui serait la hauteur de la taille :

  • Haute (au-dessus du nombril) ou high-rise
  • Naturelle (au nombril) ou mid-rise
  • Basse (sur les hanches) ou low-rise

Le terme « front-rise » désigne la fourche avant de ton jean : plus elle est importante, plus la taille du jean sera haute. Une fourche courte implique au contraire un jean que tu ne pourras pas trop remonter ou que tu devras forcément porter sur les hanches. Globalement, je te conseille vraiment de choisir un jean japonais avec une fourche avant la plus longue possible !

mesure fourche avant front rise
Fourche avant. Voilà le genre de mesure qu’il vaut mieux regarder deux fois avant de commander.
Heddels.com

Maintenant que tu comprends globalement comment se décompose la coupe d’un jean, voila les mesures à retenir qui vont la caractériser précisément :

  • Largeur à la taille (waist)
  • Largeur à la cuisse (thigh)
  • Fourche avant (front rise) et fourche arrière (back rise)
  • Longueur depuis l’entrejambe (inseam)
  • Longueur totale (outseam)
  • Ouverture à la cheville (leg opening)

Cela peut paraitre intimidant au départ, mais connaitre ces différents éléments (en plus de ta propre morphologie) est indispensable si tu ne veux pas te planter à tous les coups. Le rendu d’une même coupe selon les morphologies peut énormément varier, regarder une fitpic de japonais risque de ne pas de beaucoup t’aider et pourrait t’induire en erreur… Mais si tu as en tête ces quelques chiffres (en prenant les mesures d’un pantalon qui te va déjà bien par exemple), tu pourras choisir bien plus sereinement ton jean et avoir plus de chance d’obtenir le rendu que tu veux. (Évidemment, c’est toujours mieux d’essayer quand c’est possible).

mesures jean
Exemple d’un guide des tailles.
apc.fr

Exemple concret. Je fais 1m88 et 73 kilos, ce qui fait de moi un japonais assez rare. Je sais d’avance qu’il me faut une longueur totale pas trop courte si je souhaite porter le jean dans l’esprit de la coupe originelle. Par exemple pour un jean taille naturelle ou haute, ça devient très compliqué en dessous de 106 à 107 cm d’outseam. Même chose pour l’ouverture de jambe, je sais qu’une mesure en dessous de 20 centimètres risque d’être trop slim pour moi. Ces deux chiffres éliminent déjà beaucoup d’options et évitent la déception !

Un jean japonais n’est pas forcément un jean large

Ça parait peut-être bête de le dire comme ça, mais je pense que beaucoup peuvent tomber dans le cliché des fringues larges chez les asiatiques et du slim chez les occidentaux.

momotaro natural tapered brut
Momotaro natural tapered. L’exception.com

Même s’il est vrai que les marques japonaises qui exportent leur denim ici produisent généralement des coupes plus étroites (et longues, forcément) pour les européens, il ne faut pas oublier les différences de gabarit qui rentrent forcément en compte au moment de l’essayage. Une coupe de jean large sur un modèle d’1m70, ça ne veut pas dire grand chose du rendu final sur toi si tu fais 1m90 et 25 kilos de plus. C’est évident, mais on a vite tendance à se faire avoir quand on traine trop longtemps sur Instagram.

Comprendre le système de coupes à la japonaise

On en a terminé avec les quelques points essentiels, on rentre maintenant dans la pratique. Qu’est-ce qui fait la particularité des noms de coupes dans le monde du denim japonais ?

À la fin de cet article, tu devrais pouvoir nommer ces différentes coupes en un coup d’oeil !
Illustrations – Julien Beluche pour Borasification

Le système occidental

Les marques américaines et européennes que nous connaissons bien se contentent, en général, d’un seul adjectif pour décrire une coupe.

  • Par exemple : slim ou straight

Une appellation qui peut donc désigner à la fois la cuisse ou la jambe, ou les deux à la fois. Les noms de coupe tels que « cigarette » ou « carotte » sont plus précis, mais peuvent également correspondre à plusieurs réalités différentes selon la marque qui l’emploie. En résumé, ce n’est pas l’idéal.

Le système japonais

Beaucoup plus intuitif une fois que tu as bien compris son fonctionnement ! Au lieu d’utiliser un seul adjectif pour décrire une coupe, les japonais en utilisent souvent deux. Ce qui, si tu as bien suivi, correspond en réalité bien mieux à la définition d’une coupe de jean.

  • Par exemple : Loose + Tapered
choisir coupe jean japonais edwin
Exemple du shop web de la marque Edwin.
edwin-europe.com

Ce système permet de définir à la fois l’ampleur à la cuisse et l’ampleur à la jambe. Petit récapitulatif des différents adjectifs.

  • le premier adjectif qui définit l’ampleur à la cuisse : Wide, Loose, Relaxed, Regular, Slim, Tight
  • le deuxième adjectif qui définit la ligne de jambe : Straight ou Tapered

Pour te parler en termes d’équivalence, une coupe dite « semi-slim » européenne peut correspondre à une coupe regular tapered ou slim tapered chez les japonais. Une coupe dite « carotte » peut aller du wide tapered au loose et relaxed tapered

Les différentes coupes de jean japonais

Comme tu peux le voir, le système japonais certes imparfait est toujours plus logique que nos noms de coupes qui veulent tout et ne rien dire à la fois. On va maintenant illustrer ça en détail. Pour faciliter la compréhension, j’ai synthétisé les coupes en trois grandes familles : « straight », « tapered » et « slim ». Garde quand même à l’esprit que ces catégories sont artificielles. C’est juste histoire de ne pas trop compliquer les choses.

Les coupes « straight  »

En préambule, et ça vaudra pour la catégorie suivante également, une coupe droite ne veut pas dire forcément une coupe large. C’est un réflexe acquis qu’il faut perdre si tu veux bien comprendre les jeans japonais. Une coupe qui a un nom avec en deuxième adjectif « straight  » est une coupe où la différence entre l’ampleur à la cuisse et l’ampleur à la jambe est minime. Je te l’expliquais plus haut, mais c’est toujours le premier adjectif qui fait varier la coupe.

coupe jean straight
coupe jean regular straight

Un jean « slim straight » n’est donc pas quelque chose d’impossible, c’est juste une coupe qui débute avec très peu d’ampleur à la cuisse et qui conserve cette ligne jusqu’a la fin de la jambe. Un jean japonais qui n’a que straight pour adjectif indique en revanche une coupe assez large et vintage, sans taper.

Les coupes « tapered »

Les coupes tapered, contrairement aux variantes straight, sont donc celles qui sont caractérisées par une ampleur à la jambe qui vient se réduire progressivement après la cuisse. Concrètement, le resserrement vient créer un « cône » qui pointe en direction de la cheville.

coupe jean wide tapered
coupe jean loose tapered

L’intensité du taper peut fortement varier. Forcément, la conicité dépend avant tout de l’ampleur initiale de la cuisse. Un point de départ « wide » implique une coupe ample et un taper souvent peu prononcé. Au contraire, un regular tapered signifie que la cuisse n’est pas large à l’origine et donc que le taper sera naturellement plus proche de la ligne de jambe. Pas plus compliqué que ça !

Les coupes slim, skinny ou « tight »

Cette troisième catégorie n’en est pas vraiment une, car une coupe straight comme tapered peut très bien également être slim ou tight. J’ai quand même préféré les mettre de coté, car je pense que ces coupes sont globalement à éviter de toute manière.

coupe jean slim
coupe jean tight

Choisir une coupe slim à la japonaise est à mon avis prendre un risque inutile si tu ne peux pas essayer (le marché occidental est saturé de jeans étroits, pourquoi aller le chercher au Japon ?). Ça ne sera pas mieux qu’un jean américain (sauf en ce qui concerne la toile), et ça risque surtout d’être trop court si tu es dans les normes occidentales. Retiens juste que l’appellation « tight » désigne les jeans skinny chez les marques japonaises, ce qu’on peut traduire comme l’enfer pour tes jambes et probablement pour ton style.

Les exceptions

Beaucoup de marques, même japonaises, n’utilisent malheureusement pas ce système… C’est notamment le cas chez Momotaro, Pure Blue Japan ou encore Fullcount qui préférent employer leurs propres dénominations ou bien un seul adjectif pour décrire leurs coupes. Quand c’est le cas, il ne te reste plus qu’a chercher les mesures en détail et des fitpics sur internet.

Quelle coupe de jean choisir ?

Si tu as tout lu jusqu’ici, tu devrais maintenant pouvoir comprendre un peu mieux comment le marché du jean japonais fonctionne. Mais comment choisir ton jean ?

L’importance de la morphologie

C’est peut être quelque chose d’assez évident pour toi, mais c’est un point fondamental dans le choix d’une coupe de jean. On en a un peu parlé tout à l’heure, mais chaque marque peut viser une typologie différente d’individu. Les marques japonaises ne se soucient pas des physiques nordiques (et l’inverse est aussi vrai). C’est à toi de t’approprier une coupe donnée selon tes propres caractéristiques physiques. Jambes plus ou moins longues, cuisses et mollets plus ou moins forts… Le rendu et le confort seront fondamentalement différents d’un individu à un autre. C’est là où les mesures qu’on a vu ensemble en début d’article vont vraiment rentrer en jeu et vont te permettre d’imaginer le rendu sur toi et pas sur un mannequin très probablement peu représentatif du commun des mortels.

hatski wide tapered
Rendu de la coupe wide tapered de chez Hatski sur un modèle de taille moyenne, et plutôt fin, au Japon

Maintenant, je ne veux vraiment pas terminer cet article en te donnant des conseils bateaux du type « si tu as des cuisses larges, alors choisis cette coupe ». Je ne pense pas que ça soit la bonne approche, car on parle avant tout de style. Ce qui te va le mieux, comprendre ce qui met ta morphologie en valeur selon une référence esthétique donnée, n’est pas toujours le meilleur choix dans une tenue. Alors on va parler silhouette.

Penser en termes de silhouette

Bien sûr, je ne dis pas que la morphologie n’est pas importante dans l’équation, si tu as des bonnes jambes c’est toujours bien mieux d’éviter le skinny et le slim. Et si tu débutes, c’est toujours plus rassurant d’acheter un jean qui « te va », plutôt qu’un jean qui s’inscrit dans une esthétique particulière. Pour parler de mon cas personnel, les jeans qui me vont en tant que grand et fin sont logiquement du coté étroit du spectre. Pourtant, ce n’est absolument pas la silhouette qui me plait.

japonais wide tapered hatski blue washed
Le rendu sur moi du même jean Hatski que tu as vu plus haut. Deux à trois tailles au-dessus, et il parait moins large.

Penser en termes de silhouette, c’est se dégager des contraintes utilitaires du vêtement. Il est important de prendre en compte tous les paramètres dans le choix de ta coupe de jean (quitte à en avoir plusieurs). Si tu veux mettre en valeur ton corps, alors tu peux opter pour la coupe qui te va le mieux selon les normes actuelles qui favorisent l’ajusté. Si tu penses en termes de silhouette dans un but stylistique précis, alors il te faudra choisir une coupe plus particulière qui n’est pas forcément “optimale”, mais qui conviendra spécifiquement mieux à ta tenue.

Size-up sa coupe de jean japonais ?

Boras a écrit un article entier sur le sujet, alors je te conseille de commencer par là !

On pousse la réflexion sur la silhouette avec le concept du size-up. On en parle très souvent sur le média, je prends donc le temps de te l’expliquer ici en quelques lignes. C’est quelque chose qui peut être assez important quand on parle de jean japonais.

Quand on parle de « size-up », on veut tout simplement dire qu’on a pris son jean une ou deux tailles au-dessus de sa taille habituelle.

Concrètement, cela se traduit par augmenter la largeur à la taille (waist) dans le but d’avoir plus d’ampleur un peu partout (et de longueur quand le choix n’est pas disponible de base). En règle générale, un size-up d’une taille permet de porter le jean plus bas, sur les hanches (surtout quand il est taille haute, c’est à dire forcément plus étroit car destiné à être porté à l’endroit le plus fin de la taille).

jean japonaise large hatski
Cela peut être un choix par défaut (si le jean est trop court) ou stylistique, un truc que fait tout le temps notre cher Boras avec son jean Hatski taille haute porté bas et coupé court.

Ce n’est pas forcément quelque chose que je te conseille de faire au début si tu ne sais pas exactement où tu vas, surtout avec des jeans chers. Quand on commence à s’intéresser à tout ça, je pense qu’on peut avoir tendance à vouloir « dénaturer » une coupe de jeans ou de pantalon. C’est à dire d’essayer de transformer une coupe un peu slim en coupe ample (et l’inverse est possible également si on trouve son jean trop large et qu’on size-down).

Ce n’est pour moi jamais une bonne idée de forcer les choses (je laisse de coté le cas où tu trouves un jean vraiment pas cher que tu es prêt à payer les retouches ou faire ton bricolage).

Le mot de la fin

Je pense qu’on peut s’en arrêter là pour aujourd’hui ! Ce que je voudrais te conseiller maintenant, c’est avant tout d’essayer un grand nombre de jeans différents, de tester les coupes. La théorie et les calculs du leg opening, c’est très bien, mais ce n’est que par la pratique que tu comprendras mieux ce qui fonctionne ou non sur toi et pour ton style en particulier. Et si ce n’est pas possible, alors j’espère que ce guide pratique te sera utile dans tes recherches et qu’il t’évitera la catastrophe importée du Japon !

Pour en lire plus sur le denim, tu peux aller voir notre sélection des meilleurs jeans coupe droite. Si c’est du plus classique qui t’intéresse, sache que j’ai écrit deux dossier sur le Levi’s 501 : l’offre actuelle, et un guide consacré aux modèles vintage.

Par Nicolas

Fatigue pour les intimes.

Un style pointu et des conseils simples

Inscris-toi pour rejoindre notre communauté et ne rien rater de l'actualité du site. Derniers looks, conseils et contenus exclusifs, c'est tous les mardis dans ta boite mail.

Inscris-toi pour rejoindre notre communauté et ne rien rater de l’actualité du site. Derniers looks, conseils et contenus exclusifs, c’est tous les mardis dans ta boite mail.