Soulive Bluxe et son Haori western shirt

Noragi et tenue claire dans un style streetwear japonais
Soulive Hoari shirt – H&M tee – Dockers chinos – Visvim FBT Bear Foot Shaman sneakers – Japanese Bandanas necklace

 

J’avais envie de sortir un truc un peu différent pour montrer ce que pouvais donner les Haori western shirt de la marque Soulive Bluxe. Je suis donc partie sur un thème “tout en blanc ou presque” avec des tons très clairs. C’est aussi un grand écart de gammes et esprit de pièces à l’origine. Alors non, je ne me préparais pas aux nuits blanches d’Eddy Barclay (référence bien has been ouais ^^). On dira simplement que c’est surement la première fois depuis longtemps qu’il n’y a ni indigo, ni kaki ou de noir !

Soulive Bluxe et sa lham… pardon Haori Western shirt

J’ai découvert ce label japonais il y 3 ans maintenant au hasard de mes fouilles de fins de soldes sur Caliroots. j’avais flashé sur deux tees dont la ristourne rendait tout doux le prix. Qualité vraiment sympa, des couleurs et coton à la japonaise, j’en faisais l’apologie sur le blog. Surtout leurs chemises patchwork façon madras et bandanas, aie aie. Bref un label japonais qui avait de la gueule et un bon délire street mélangé au Japon plus traditionnel. Je n’avais pas vu la suite venir ^^

3 ans plus tard, la marque a bien grandi et on sent clairement que le but est de s’exporter à l’international et vite. Elle a maintenant son e-shop et est bien distribuée en Europe (End Clothing, The Bureau Belfast ou encore chez mes confrères français de The Next Door. Pour information, j’ai trouvé la mienne chez un shop américain tenu par des mecs vraiment cools : Blue Owl Workshop. Commander aux US, ça veut quasiment toujours dire gros frais de douane si le shop déclare la valeur du colis. Un mail à l’équipe et ils indiqueront la valeur de ton choix. Humains ou bons commerçants, le fait est que l’on peut faire de bonnes économies lors des soldes et autre blackfriday.

J’en reviens à la pièce, je m’égare.  Soulive depuis au moins un an a pris un tournant stylistique qui vient chatouiller mon amour pour Visvim. La frontière est parfois mince entre l’inspiration et le parasitisme mais bon. Je te laisse en juger par toi-même. Le fait est que cette Haori shirt puise son inspiration de l’iconique Lhamo shirt (look ici) sans pourtant autant que ça pue la copie. Hiroki est un génie à mes yeux et c’est bien aussi de voir des pièces inspirées et plus accessibles (ça reste relatif hors soldes en Europe vu les taxes colossales que mangent les shops).

Si j’ai, au début, été déçu, habitué au coupe au couteau de mes Lhamo, j’ai changé d’avis. On ne retrouve pas la sensibilité, les détails si particulier à Visvim (il n’y a qu’à regarder la dernière collection) et ce n’est pas plus mal. Là, on se trouve devant une pièce plus ample, plus longue et au final, plus adaptée aux physiques occidentaux. La couleur blanc cassé / ivoire permet de la porter dans un tas de combo. Les détails de patchwork velours, coton avec le bandana qui apporte une touche de rouge, sont bien sentis. Une pièce singulière à l’arrivée.

Soulive Bluxe et sa Hoari western shirt façon noragiSoulive Bluxe et sa Hoari western shirt façon noragi

Soulive Bluxe et sa Hoari western shirt façon noragi
Soulive Bluxe haori western shirt – off-white – SS 2017

Soulive Bluxe et sa Hoari western shirt façon noragiSoulive Bluxe et sa Hoari western shirt façon noragi

Soulive Bluxe et sa Hoari western shirt façon noragiSoulive Bluxe et sa Hoari western shirt façon noragiSoulive Bluxe et sa Hoari western shirt façon noragi

Le collier en bandanas, le petit plus

Si ici certains trouveront ça too much, ça apporte un petit quelque chose à une tenue un peu brute. Je pense au délire workwear / streetwear souvent des couleurs assez sombres ou earthy. Le collier en bandanas va apporter un peu de couleur (je pense à ceux de Jinji que je conseille. J’avais un rose que j’ai perdu 🙁 ).

Bandanas woven necklace from Japanese storeSoulive Bluxe et sa Hoari western shirt façon noragi

Un chinos couleur sable mais pas blanc

Si c’est un grand classique dans pas mal de délires à la sprezzatura, le pantalon / jeans blanc a beaucoup fait parler cet été. Je n’y ai pas succombé (même si j’ai des idées en tête, on verra l’année prochaine).  Et ça aurait été bien cheum ici ^^

J’avais topé ce chinos Dockers il y a un an, coupe slim tapered, couleur sable, c’est une pièce de collection Automne épaisse mais pas trop. Size-up, la fourche assez longue pour équilibrer la silhouette d’une noragi avec un tee oversized. Une pièce que l’on peut rendre street en l’accompagnant de pièces plus typées. Leur dernière collection est dispo sur le site.

Soulive Bluxe and his Haori western shirt off-white

Dockers slim tapered chinos tan
Dockers slim tapered chinos – tan color
Dockers slim tapered chinos tan
La nuit tombait méchamment sur les dernières photos ^^

La FBT Bear Foot de Visvim

Je n’allais pas faire un full “presque blanc”. Casser le monochrome avec du marron en cuir suédé me paraissait être la meilleure idée. Une grosse FBT comme ici aurait pu faire l’affaire mais il faisait encore beau, j’avais envie d’une paire légère. Les Bear Foot appartiennent à l’histoire de Visvim, bien avant la hype qui toucha la FBT, avant 2010 pour les premières release.

C’est le upper d’une FBT classique, ici une Shaman (les franges pour la jupe), posé sur une très fine semelle Vibram. Cela donne une paire de sneakers qui se rapproche vraiment du occasion amérindien, même si le shape est plus agressive qu’une air max de 90 ^^

Et on est au niveau maximal du confort (et de la fragilité ^^)

Visvim FBT Bear Foot Shaman Folk dark brown V10001002-02Visvim FBT Bear Foot Shaman Folk dark brown V10001002-02Visvim FBT Bear Foot Shaman Folk dark brown V10001002-02Visvim FBT Bear Foot Shaman Folk dark brown V10001002-02

Visvim FBT Bear Foot Shaman Folk dark brown V10001002-02
Visvim FBT Bear Foot Shaman Folk – dark brown – V10001002-02
J’espère que tu auras apprécié le gros travail de matching avec le décors ^^

Bon voilà, l’article touche à sa fin, j’espère que ce look un peu différent aura convaincu. En attendant, le focus est fait sur Soulive et Ses noragis, il y a quelques idées pour les associer sur les volumes et la silhouette.

La vraie question est : est-ce que Soulive va trop loin dans l’inspiration sur Visvim. J’ai mon idée, et toi ?

+++

 

Enregistrer

Enregistrer


La lettre de nouvelles que tu veux recevoir – Les Bails de Boras, entre news et bon plans !