VESPERALES SINGERIES

homme en bomber militaire et jean blanc

Un exemple de tenue entièrement construite autour des chaussettes, puisqu’il s’agit de les mettre en valeur dans le cadre d’un jeu-concours instagram avec la marque Royalties Paris. L’association des couleurs de ce modèle est non seulement particulièrement réussie mais aussi très inspirante: c’est parti, essayons tout simplement de rester dans les mêmes teintes et voyons si ça marche !

Première couleur, la plus claire: un indéfinissable chinage de bleu-gris magique de luminosité. Parfait, je viens justement de toper un 501 vintage à la couleur tout aussi énigmatique, un vert d’eau à la Visvim tirant sur le bleu acier. C’est une bonne base.

Seconde couleur, du jaune. Rholàlà il est sublime en plus, comment rivaliser ? Mais oui ! cette chemise à l’imprimé légendaire que j’avais presque oubliée. Je la passe, mouais, bof. On est en mars et mon teint n’est pas encore assez halé pour défier cette moutarde ! Qu’à cela ne tienne, je vais m’aider d’un tee blanc pour m’illuminer la trombine… C’est bien mieux.

Du kaki ? Pas de souci, j’en ai plein ! Je choisis un bomber, court, parce qu’en laissant de la place dans la silhouette globale au pantalon plus clair, j’attire naturellement l’oeil, par contraste, vers le bas de la tenue et l’objet de toutes les convoitises: les chaussettes à gagner.

Du noir ? Allez, va pour une paire de Michael des familles, et puisque Boras lui-même dit qu’une paire de pompes en cuir noir fonctionnera toujours avec un pantalon clair, c’est que ça doit être vrai ! Et s’il restait un doute: la couture contrastée qui rappelle subtilement le jean viendra le dissiper.

Pour finir, ce bleu-vert, pétrole, canard, comment le définir ? qui plus est moucheté de marine ! Alors là non ! c’est trop beau !… Laissons justement à cette couleur sublime la place de s’exprimer pour elle-même, sans lui coller une autre pièce de la tenue dans les basques.

Pour le reste ma foi allons-y au talent comme disent les jeunes ! On m’a toujours dit qu’il ne fallait pas mélanger les cuirs et que porter une ceinture marron avec des souliers noirs ne se faisait pas. Mais c’est plus fort que moi: je n’écoute rien ! Quoi ? Y a déjà beaucoup de couleurs et faudrait peut-être un peu calmer le jeu ? D’accord, c’est la mission idéale pour cette écharpe à la sobriété colorimétrique extrême. Non mais par contre, ce qui est vraiment sûr, c’est qu’il ne faudrait pas trop accessoiriser tout ça, mettre un collier par exemple, non vraiment ça surchargerait… Ok, entendu !

C’est bon, je suis prêt à sortir. Mince, un dernier truc me chiffonne ! Pourquoi je brille comme ça ? Mais oui bien sûr ! Le tee blanc immaculé n’a rien à faire là dedans. En revanche ce écru qu’ils appellent “naturel” fait soudain décoller l’ensemble justement en uniformisant le tout. Bon, reste plus qu’à se rhabiller maintenant.

Références

bonnet: homecore

veste: uniqlo

chemise: monoprix x patch nyc

tee-shirt: uniqlo u

pantalon: levis 501 vintage

chaussettes: royalties paris

chaussures: paraboot

collier : harpo

ceinture: h&m

porte-clef: laperruque

écharpe: acne studios

sac à dos: eastpak

 

 

crédit photos: Geoffray Chantelot – portefolio  / instagram

stylisme : TriplePape

collier homme avec chemose imprimée à motif
jean blan homme avec paraboot
homme en bomber militaire et jean blanc
chaussettes colorées homme et paraboot michael noires
echarpe colorée laine homme
chaussures noires et jean blanc


Si tu veux garder un œil sur une approche du style singulière, rejoins notre newsletter : conseils, looks et des exclusivités !