Tout mettre dans le pantalon?

J’aime les pantalons en laine l’hiver … mais ce n’est pas le plus évident à entretenir. 

Je fais partie de ceux qui délèguent cette tâche à un professionnel de la profession, mais, comme nul n’est infaillible, mon pressing a commis la malencontreuse erreur de mettre mon tartan Bernard Zins au mauvais programme. Résultat, je me retrouve avec un pantalon taille 14 ans anorexique.

Mais c’est ça aussi les commerçants professionnels : ils assument humblement.

Je me retrouve avec une enveloppe pour pallier à ce trou dans mon vestiaire.

Je pars donc en quête d’un nouveau pantalon. Le cahier des charges sera le suivant :

Laine pour la matière

Taille haute et à pinces

– Du volume … pas mal … beaucoup … et avec une bonne ouverture à la cheville.

… évidemment, les copains sont de bons conseils …

Gilead, le maître dénicheur du forum, participe au brainstorming que j’ai lancé : il me jette à la figure une marque anglaise (il sait que je suis sensible aux confections artisanales de nos voisins) qui va me retourner la tête : LaneFortyFive.

Il n’en faut pas plus et … c’est parti !

La marque propose du MTO (Make To Order – fabrication à la commande) et propose ses modèles dans un catalogue de tissus selon les saisons. Je commence à gratter et, même si cela n’est pas forcément évident au premier coup d’œil, il n’y a pas de size-guide sur le site. Je les contacte … et à travers tous mes échanges, il en résulte que la marque en propose encore plus : possibilité de changer certaines côtes, et elle est en mesure de proposer d’autres tissus que ceux mentionnés sur le site. Délai de 2,5 semaines annoncé … et respecté.

C’est décidé … ce sera donc le CT01.

J’avais prévu d’initier mon comparse Steko au cahier de style lors de sa venue pendant ce weekend de confinement. Boras en parallèle me glisse un p’tit mot en me disant que cette tenue, sur la base de ce pantalon L45, serait chouette dans le catalogue Panini du style … zou !

Donc le fut, c’est la base.

Pour le mettre en valeur, il faut qu’il se voit et je décide donc de zapper mon manteau long. Mais il me faut du volume en haut … alors je décide de me réchauffer en superposant un liner noir fraichement acquis en surplus militaire (pour le prix de l’équivalent d’un paquet de clopes !) sur mon gros cardigan rustique.

Une chemise blanche pour un peu de longueur et de légèreté.

Et là, je décide de jouer à la limite du too-much avec un rappel de couleurs qui va venir prendre le pantalon en sandwich entre le haut et le bas : un pull en cachemire bordeaux auquel répond mes souliers en cordovan Shell-8 et les chaussettes assorties. Putassier … mais j’aime bien !

Allez … zou ! Viens Steko, on va s’amuser !

Les références

liner : Vintage

cardigan : Olow

pull : Boden

Chemise : Uniqlo

pant : L45

chaussures : Alden

béret : Laulhère

stylisme : Chairbleue


Si tu veux garder un œil sur une approche du style singulière, rejoins notre newsletter : conseils, looks et des exclusivités !