Un layering bleu marine dans Brick Lane

idée de tenue avec bon plan trouvé friperie à londre et une tenue street heritage workwear avec engineered garments chest navy wool coat shoulder hoood uniform serfe and fanny pack ripstop olive et une gilet vest quilted benetton façon vintage barbour, un denim tapered and des clarks wallabees hike boots

Layering de bleu marine & Engineered Garments Chester coat

Parler de vêtements, du marché de la seconde main, des friperies ou encore de brocantes, serait un vaste sujet. Je pourrais en faire un article de 10 000 mots sans soucis. Mais nous ne sommes pas là pour ça aujourd’hui. Au contraire même, puisque je vais tâcher de faire vite. Je reviens d’un weekend à Londres avec ma nana qui voulait me faire découvrir des petits bouts d’une ville qu’elle adore. Jusqu’ici, pas de sujet pour nous, je ne suis pas un blogueur voyage. En revanche, qui dit weekend à l’étranger, dit valise à faire.

Et là, j’ai été mauvais. J’ai clairement sous-estimé le froid et à mi-journée le samedi, j’étais gelé et ne profitais pas pleinement. Il fallait me trouver un layer qui me tienne chaud.

Vient le gros dilemme : truc pas cher pour dépanner ou grosse pièce qui resservira ?

J’y réponds au travers de cette anecdote et on verra une tenue, toujours street heritage dans le style !

Il fait plus froid que prévu, comment réagir

J’ai pourtant regardé mon application Météo France et checké le temps qu’il allait faire : plus ou moins comme Paris. Je suis le genre de mec qui ne va pas s’enquiquiner avec le taux d’humidité, le vent ou la chaleur ressenti.

Bien mal m’en a pris.

Un comble quand on a sorti 5 jours plus tôt un article avec une armure contre le froid (la parka Nobis, si tu ne suis pas !).

Une tenue de départ mal gérée

Un weekend entier à marcher, je suis parti des chaussures pour construire ma tenue.

Mieux vaut être confort.

Alors j’ai opté pour mes Clarks Wallabee Hike Boots. Cuir de Kudu bien épais pour  le froid et la pluie, une semelle Vibram en gomme pour le confort.

comment porter des Clarks wallabee hike boots burgondy leather & vibram soles

Clarks Wallabee Hike boots (vues ici)

Jusqu’ici, je suis bon.

Un denim washed taper mais épais et des chaussettes en laine.

Classique.

C’est sur mon layering que ça se corse. Je suis parti sur un combo qui est pourtant sur le papier suffisant : manteau en laine + pull en laine style Aran + Shoulder Hood.

Et bien, c’est ici que tout a bloqué.

« Style Aran » ou les limites d’une marque de grande distribution comme GAP. J’en avais parlé ici, ce pull est un bon compromis pour petit budget. Nos hivers en ville ne sont pas si froids, et l’on est rarement longtemps en extérieur.

how to wear the visvim mies long coat

Quand il faut passer des heures et des heures dehors, il ne fait plus le poids.

Il me fallait trouver une solution, ça empiétait sur mon humeur. Dommage de venir à Londres pour bouder et passer son séjour la tête dans les épaules.

Restait à trouver !

Où acheter un vêtement chaud d’appoint ?

Nous sommes à Londres, dans le cœur d’une grande ville,une des capitales de la mode mondiale qui plus est. il n’y a que l’embarras du choix :

  • Fast-fashion : toutes les plus grandes enseignes ont pignon sur rue. Gap ou Uniqlo pour ceux que j’aime fréquenter mais aussi l’enfer sur (et pour la) Terre avec des locaux comme Primark ou Boohoo (j’ai découvert cette horreur sur les affiches du black-Friday dans Paris). Tu l’as compris, ça serait plutôt d’aller chez Uniqlo et prendre des sous-vêtements Heattech ou une down jacket (la fameuse doudoune que tous les citadins ont).

 

  • Labels street heritage : j’entends par là de pousser les porter d’un Nepenthes ou Kestin Hare et de faire une folie. J’évite l’achat « juste pour le weekend ». Après, c’est une grosse dépense qui empiète sur le budget du séjour. D’autant plus pour une pièce que je n’aurais pas achetée sans cet oubli.

 

  • Objet trouvé : on peut toujours trouver un truc par terre en ville. T’évites la dépense inutile et au moins, c’est responsable (bah oui tu ramasses un déchet et évite un achat « inutile » haha). Dans ma tenue, il y a une pièce trouvée à Trafalgar Square, tu saurais la deviner ?

 

  • Seconde-main : avec les applications comme Vinted & co tout va très vite. Mais dans l’heure, t’as quand même plus de chance de trouver un(e) camarade d’un soir sur Tinder qu’une remise en main propre dans le quartier où tu est congelé.

 

  • Friperie : Londres est un temple de la friperie, il y en a des quartiers dédiés mais aussi ici et là (enfin j’ai eu l’impression). Faut fouiner et avoir de la chance. Et aimer ça, c’est un univers que beaucoup fuient.

 

  • Vol à l’étalage : cela règle les soucis de budget, c’est toi et ta rapidité. Certains diront que c’est la meilleure solution pour être au chaud après. Avec ton nouveau pull ou en GAV !

 

Et je n’avais pas deux heures pour arbitrer.

Comment le choix s’est fait

Bon, outre mes « obvious trolls », je ne veux pas céder à la fast-fashion par facilité. En soldes et avec parcimonie oui. Parce que j’ai froid en ville et que je panique non. C’est comme jeter sa clope par terre parce que le bus arrive.

On peut l’éviter.

J’aime chiner en seconde main mais ne suis pas un grand fan de friperies. Paradoxal ?

On aura l’occasion de voir pourquoi plus tard.

Le fait est que ma nana est une férue de l’exercice. Et si, elle ne me fera jamais entrer dans un Zara ou un H&M, aller plonger dans les racks de fringues vintage, là oui !

Alors qu’on cherchait le bus à Covent Garden pour rentrer au Airbnb, je vois une enseigne avec « Vintage » écrit en énorme, qui brille dans la nuit.

– « On entre ? »

– « Go »

A ce moment là, je pensais surtout à me réchauffer et pas forcément à trouver un truc.

Une pépite comme seule une friperie t’en sort

Alors que j’avais écumé les Levi’s 501 et 505 complètement rincés, je vois sur une colonne quelques fringues sur cintres, à l’écart, des gilets. Et moi, j’aime bien les gilets. Je sais surtout que ce sont les meilleurs amis contre le froid.

Je check un peu : des doublures de Barbour en 3XL, du gilet Pendleton like et des waist-coast criards … Rien de bien fou.

Dans la détresse, j’essaie quand même un Barbour, histoire de me rappeler que je n’ai rien d’un rugbyman et autant aller au rayon enfant.

C’est là que je vois entre deux trucs informes, une matière et couleur que je connais.

conseil blog mode homme workwear street heritage comment trouver de bons plans dans des friperie - gilet chasse type barbour avec benetton vintage military quilted vest

Une pièce matelassée couleur bleue marine avec les ganses en velours. Cela m’évoque directement une autre pièce Barbour et un grand classique : la Liddesdale quilted jacket.

Et là, je jubile parce que je sais que c’est parfait en doublure et vraiment chaud. Pour le coup, ça a été conçu pour les climats du coin !

Je tire la pièce du rack et là, stupeur :

conseil blog mode homme workwear street heritage comment trouver de bons plans dans des friperie - gilet chasse type barbour avec benetton vintage military quilted vest

Ce n’est pas une pièce à manches et à col mais un gilet.

Coup de foudre immédiat.

Le design est précis et équilibré : le col ne baille pas, les ganses apportent de la tenue aux extrémités et les poches sont bien plaquées. La coupe semble moderne et la qualité transpire : le bleu est beau, la matière semble plus raffinée qu’un Barbour vintage du genre.

Je regarde l’étiquette :

conseil blog mode homme workwear street heritage comment trouver de bons plans dans des friperie - gilet chasse type barbour avec benetton vintage military quilted vest

Une Benetton faite en Italie. Je ne connais pas du tout l’enseigne donc impossible de savoir si cela à deux ou dix ans. On s’enfiche un peu au fond.

Je l’essaie.

Le fit est parfait, je n’aurais pas pu espérer mieux.

Ça pourrait être du  Orslow ou Monitaly dans le design.

Je check le prix : 10£.

Mon weekend était sauvé.

Une pièce de friperie qui booste une tenue

idée de tenue avec bon plan trouvé friperie à londre et une tenue street heritage workwear avec engineered garments chest navy wool coat shoulder hoood uniform serfe and fanny pack ripstop olive et une gilet vest quilted benetton façon vintage barbour, un denim tapered and des clarks wallabees hike boots

Engineered Garments chester coat, shoulder hoody & fanny pack – Benetton vest – GAP knit – Soulive jeans – Clarks shoes

J’ai voulu en faire un article parce que ce gilet matelassé Benetton à 10£ a non seulement réchauffé mon weekend, mais il m’a aussi apporté un de mes déjà layering favoris de l’hiver.

Et le lendemain en déambulant dans le quartier de Brick Lane, on suivait un gros écureuil en bons touristes clichés quand on est tombé sur ce mur de brique verdi de mousses. Lumière dingue et atmosphère que l’on ne retrouve pas ailleurs, on a immortalisé le look ici.

Brick Lane est le quartier du street art, mais on ne pose pas devant un graffiti !

Un layering de bleu marine et matière vintage

Ce qui est dingue, c’est qu’à la base, je ne suis pas un fan de la couleur bleue marine. Quand j’en porte, j’essaie toujours de la contraster et de ne pas cumuler les pièces de ce coloris.

Et bien je change d’avis.

idée de tenue avec bon plan trouvé friperie à londre et une tenue street heritage workwear avec engineered garments chest navy wool coat shoulder hoood uniform serfe and fanny pack ripstop olive et une gilet vest quilted benetton façon vintage barbour, un denim tapered and des clarks wallabees hike boots

Engineered Garments wool navy chester coat

Ou plutôt je cède à Daiki Suzuki, le DA de Engineered Garments.

Il en abuse et sur-abuse dans ces silhouettes de lookbook et pourtant, c’est réussi. J’en discuté avec un ami qui l’appelle le « bleu EG« . Il trouve que leurs pièces ont un truc d’unique en cette couleur.

Le manteau est un Chester coat, il faudrait que je demande à l’expert français de la marque, Farood, pour connaître la saison. C’est un drap de laine rustique, proche d’un manteau vintage de la Navy, sans doublure. Il n’ a pas les grosses poches à l’arrière ni la capuche amovible qui se fixe sur les pans intérieurs du manteau (ici).

idée de tenue avec bon plan trouvé friperie à londre et une tenue street heritage workwear avec engineered garments chest navy wool coat shoulder hoood uniform serfe and fanny pack ripstop olive et une gilet vest quilted benetton façon vintage barbour, un denim tapered and des clarks wallabees hike boots

Engineered Garments shoulder hoody – Navy wool uniform serge – FW11

j’ai dû trouver une pièce de substitut pour gérer le col avec une Shoulder hoody. Une pièce en laine qui vient tenir le rôle d’un col montant / écharpe. J’adore ce genre de d’accessoires très militaires. Il faut que je creuse mais c’est un sergé en laine de la Navy a priori (il y a un tampon).

Le gilet matelassé remplit son rôle en coupant le froid net, je n’ai même plus besoin de fermer le manteau.

Dingue !

Et il vient étager la silhouette comme je l’aime dans un vrai bon layering, mais aussi nuancer la couleur et même les textures. Ses ganses en velours font le lien couleur avec le manteau.

C’est du détail mais je trouve que ça fait toute la différence.

Le ton beige du pull en laine permet de faire la transition avec le jean et casser le coté « mono-bloc ».

idée de tenue avec bon plan trouvé friperie à londre et une tenue street heritage workwear avec engineered garments chest navy wool coat shoulder hoood uniform serfe and fanny pack ripstop olive et une gilet vest quilted benetton façon vintage barbour, un denim tapered and des clarks wallabees hike boots

Street heritage hivernal : Wallabee Hike aux pieds

C’est un secret de polichinel, je suis un amoureux de Clarks Wallabee et je les considèrent comme la paire par excellence du style street heritage. Un classique qui a traversé les époques et que des sous-cultures de rue se sont ré-appropriées.

Sauf que l’hiver, la semelle crêpe, c’est casse-gueule ! Et si la journée est humide, ce n’est pas l’idée du siècle que de sortir en Wallabee. Elle est néee dans le désert  après-tout !

idée de tenue avec bon plan trouvé friperie à londre et une tenue street heritage workwear avec engineered garments chest navy wool coat shoulder hoood uniform serfe and fanny pack ripstop olive et une gilet vest quilted benetton façon vintage barbour, un denim tapered and des clarks wallabees hike boots

Dans sa version Hike, elle tient le pavé par tous les temps et gagne même en confort. J’ai passé trois jours avec. J’étais mieux que dans des runnings. Beaucoup l’oublient mais ces paires pour le sport, sauf cas précis, ne sont pas pensées pour s’y enfermer plus de 3h de suite (d’où les problèmes d’odeurs de certains hein).

Pour le jean, mon Soulive tapered avec patchwork boro maison. C’est ma touche perso, le dynamisme de silhouette que j’ai besoin de retrouver dans mes tenues. La « pression stylistique » de la niche d’amateurs de Eg et labels du genre me dira surement qu’un Orslow 105 2 years aurait été mieux.

Ma tenue serait devenue chiante et formatée.

(si tu n’as rien compris, c’est normal, c’est un truc geek mais demande-moi en commentaire et je développe avec plaisir)

idée de tenue avec bon plan trouvé friperie à londre et une tenue street heritage workwear avec engineered garments chest navy wool coat shoulder hoood uniform serfe and fanny pack ripstop olive et une gilet vest quilted benetton façon vintage barbour, un denim tapered and des clarks wallabees hike boots

Il est temps de rentrer à Paris

Je trouvais pertinent de te partager cette anecdote sur mon weekend à Londre et cette trouvaille en friperie. Comme chaque article, j’essaie de glisser ici et là des astuces et idées.

Ici, c’est de ne pas céder à la facilité de la fast-fashion. J’aurais acheté un truc pour le weekend, ça aurait fini dans le fond d’un placard (et je n’en ai pas donc par-terre). Il faut limiter l’argent que l’on donne à ces enseignes qui ne sont pas forcément en accords avec des valeurs humaines et écologiques louables. Aucun procès, j’aime dénicher des petites perles chez Gap ou Uniqlo. Seulement, il ne faut pas mal consommer « par urgence ».

Dans les grandes villes, les friperies sont légions. Pour le froid, tu pourras toujours trouver un layer worker / military pour 10 balles. Même un peu vilain, ce n’est pas si grave le temps d’un weekend. Et tu pourras toujours l’offrir à un sans-abris.

Et plus tu t’y essaieras, et plus tu auras le feeling pour tomber sur des pièces comme ce gilet Benetton sorti de nul part.

La chance se provoque 😉

+++

idée de tenue avec bon plan trouvé friperie à londre et une tenue street heritage workwear avec engineered garments chest navy wool coat shoulder hoood uniform serfe and fanny pack ripstop olive et une gilet vest quilted benetton façon vintage barbour, un denim tapered and des clarks wallabees hike boots

19 Commentaires

  1. Avatar
    Sam
    18/12/2019 / 11:02

    Salut Boras,
    j’ai bien aimé cet article qui raconte pas seulement le vêtement mais aussi la vie qui va avec.
    Petite question pratique. Le sizing des Wallabee Hike Boots Vibram est le même qu’avec les wallabee classiques ? J’ai acheté une paire de classique avec une demi-pointure de moins, je regrette de ne pas avoir downsizer d’une pointure tellement le cuir est souple.

    « Brick Lane est le quartier du street art, mais on ne pose pas devant un graffiti ! » : Bien vu et merci de pour cette recommandation qui est presque désuète face aux pratiques de notre époque où chaque personne équipé d’un smartphone, c’est à dire tout le monde, se sent obligé de se selfeiser devant une oeuvre, un monument ou un paysage.

    • Boras
      Boras
      Auteur
      18/12/2019 / 17:12

      Salut Sam,

      Ravi que le format plaise, j’avais envie de raconter ce petit moment vie qui au final, donne pas mal de piste aussi pour les situaitons plus classiques d’achat et de composition de tenues 🙂

      Moi j’ai pris la même taille 8k / 9US

      et en 8uk je suis bien juste dans mes Wallabee en suede (c’est pile ma taille), et j’ai eu avoir le pied un peu serré le premier jour sur les Hike puis ce sont devenues des chaussons.

      Je fais 9,5us en Nike, 9,5/10us en Vans et 9us en CT70, 42 en taille italienne (CP & co)

      Oui je voulais le soulignais car j’ai vu les touristes parasiter l’espace. Je ne veux pas donner de leçon mais c’est très rare qu’un tag mette en valeur la tenue devant en plus, sauf effet d’optique rigolo 🙂

      On est d’accords en tout cas, des sociologues iraient peut être jusqu’à dire ue c’est symptomatique de notre époque individualiste ^^

  2. Avatar
    Rems
    18/12/2019 / 19:08

    Toujours une réussite, même a froid tu rebondis! Vrai talent d’amateur NBA

    Pas fan de la Shoulder hoody mais je suis sur que c’est une pièce a débat !

    2 petites questions si je peux ?

    1) Mais on ne pose pas devant un graffiti » Pourquoi ? Ca ne me viendrait pas spécialement a l’idée mais pourquoi ?

    2) (si tu n’as rien compris, c’est normal, c’est un truc geek mais demande-moi en commentaire et je développe avec plaisir)

    J’ai pas compris 😀

    La bise!

    • Boras
      Boras
      Auteur
      18/12/2019 / 19:47

      Salut Rems,

      haha bien la réf ! merci 🙂

      Ouais le shoulder hoody va forcément diviser. Un peu comme l’interliner, ce sont des pièces de layering qui sortent de ce que l’on l’habitude de voir chez nous. c’est pourtant très pratique et polyvalent, au-delà du style. Exemple ici, ça me protège du vent et ferme mon manteau. Et moi qui n’aime pas les écharpe, visuellement moche à mes yeux, ça permet de la cacher dedans et d’avoir le bien-fait sans la lourdeur visuelle (je toruve vraiment que cela tue une silhouette dynamique avec un gros amas et tous les blogs de conseil pour homme, ne me feront pas changer d’avis ^^)

      pour tes questions :

      1) purement subjectif et sorti en second degré au fond. Un graffiti se suffit à lui-même et s’apprécie sans un glandu faisant la pose la plus naturel du monde. Et en tant que « gars qui se prend en photo pour montrer ses tenues », cela pollue et noie la tenue. C’est négatif pour les deux ^^

      de manière général, je trouve ça un peu naze de poser à coté de monument et consort. Je conçois le souvenir différemment (genre mes photos de LOndres en story, on me voit pas faire l paon ^^)

      2) en parallèle des style de masse comme le casual chic, le sartorial, le minimalisme, le workwear pure et dur, tu as des courants de niche. SOuvent incarné par un label ou un forum. Là, c’était plutôt un clin d’oeil au combo sans âme que l’on voit chez tous les amateurs de EG avec le jeans orslow coupe droite trop long, des boots genre viberg et le haut habituel EG. On retrouve toujorus des silhouettes très pataudes. Si j’aime beaucoup EG pour le layering et les pièces couillues, leur imprimé aussi, je ne suis pas fan des silhouettes de lookbook. Pas la compo mais la gestion des volumes. Trop mou, pas assez architectural. Histoire de goût.

      Alors j’essaie de garde ma touche à moi en prenant ce qui me touche dans le génie de ce bon vieux Daiki 🙂

      A bientôt

      • Avatar
        Rems
        19/12/2019 / 21:42

        J’avoue ne m’être jamais fait la réflexion pour les tags mais je plussoie qu’un tag réussi n’a pas besoin de toi pour exprimer son art. Idem monument, architecture, etc…

        Pareil pour EG, j’aime bien les pièces mais je n’ai jamais été foufou des tenues full, trop mou comme tu dis. Par contre en mix avec d’autres pièce plus nerveuse ça peut faire un bon mix a cause de ça justement.

        Biz Biz 😉

        • Boras
          Boras
          Auteur
          20/12/2019 / 11:28

          Salut Rems,

          Je viens de me faire engueuler par Tripplepape pourtant haha

          Je n’y voyais pas de condescendance envers le tourisme ni une sacralisation de l’art, je trouve juste les photo moches ^^

          Après si c’est humoristique avec un petit jeu d’effet d’optimique, allé !

          Je crois que l’on est beaucoup à le penser pour EG. Et c’est ce que beaucoup de fans de la marque n’ont pas compris. En accumulant les pièces, leur tenue deviennent peu intéressantes.

          bien que j’en porte depuis6 ou 7 ans, j’ai eu un rejet de la marque à moment, tellement je la voyais mal portée sur les forums à la SF. Sans feeling, juste du « j’ai le cash, j’achète et j’accumule ». Là j’y reviens pour diversifier mes tenues et pas tombé dans le « trop visvim », quel pied haha

          La bise

  3. Avatar
    Goku
    18/12/2019 / 22:02

    Hello Boras ! Bon boulot as usual ^^
    Je cherche (désespérément) un manteau bleu marine sans padding aux épaules, pour être porté dans ce genre de style (aussi bien au dessus d’un hoodie que d’un bon shaggy sweater).
    J’aurais aimé savoir si tu avais quelques refs dans un budget de 300 balles en neuf ou en deuxieme main ?!
    Un grand merci pour tout ce que tu partages (info, cnseils, story et humeurs quotidiennes 😉

    • Boras
      Boras
      Auteur
      18/12/2019 / 23:24

      Salut Goku,

      tu as Harris Wharf London qui fait des super manteau sans épaule (j’en ai posté sur instagram en anthracite), en solde y a moyen de pého à 300e. Il y a pas mal de revendeur, faut tomber sur la perle (et j’imagine en seconde main / yoox tu peux trouver peut être) : https://harriswharflondon.eu/collections/man/products/c9128mlk-358

      peut ête universal works ou albam aussi dans le genre en ont fait, pour la seconde main. Certain APC aussi, toujours en seconde main c jouable

      Ami ou ACNE peut être, mais plus minimaliste mode

      Il y a un label anglais Waw london je crois, pas fou les compo mais c’est honnête si le design te plait. Et check chez Kestin HAre, c’est un peu différent mais ça peut t(inspirer : https://kestinhare.com/collections/kestin-hare-aw19-jackets-outerwear/products/copy-of-campbell-town-coat-in-navy-cotton-wool-twill

      après ça va être du label jap et c’est plus cher ou galère à trouver.

      j’ai mis du temps à trouver moi celui qui me plairait (ce EG est quand même très teinté militaire)

      et traine dans les friperie, de temps en temps y a une perle 🙂

      et merci pour tes mots, ça fait plaisir et donne du courage 🙂

      • Avatar
        Goku
        20/12/2019 / 09:52

        Merci x 1000 d’avoir pris le temps de répondre avec autant de refs!
        Au passage, j’ai vécu la même galère pendant un trip en Europe de l’Est, il faisait chaud à Budapest et froid à Prague, j’ai malheureusement prévu que des sapes pour la première et me les suis gelés pour la deuxième ^^ Il faisait 1 degré et j’avais que ma blouse Bdp pour seul outerwear :’(

        • Boras
          Boras
          Auteur
          20/12/2019 / 11:05

          De rien et encore, je n’ai pas le temps de faire de veille.

          Quand je vivrai de tout ça, ç sera plus simple de vraiment proposer de bonnes listes 🙂

          Ah oui, tu as du vivre l’enfer.

          Pour avoir visité Prague sous 1 degré, purée que ça a été dur (j’avais sauté dans l’avion 4h après mon retour de Guadeloupe haha)

  4. Avatar
    Ewen
    19/12/2019 / 09:07

    Salut Boras,

    Un plaisir pour les yeux que de lire ces lignes et voir ces associations réussies 🙂

    A+

    • Boras
      Boras
      Auteur
      19/12/2019 / 16:24

      Merci Ewen, ça fait plaisir le soutien 🙂

  5. Avatar
    Guts
    19/12/2019 / 15:12

    Hello Boras !

    Sympa l’article qui montre bien qu’une valise mal faite peut te ruiner un weekend ou des vacances mais tu peux le dire, tu l’as fait exprès pour en faire un article hein :p

    La tenue est méga cool pour le coup. Je suis pareil, je ne suis pas trop fan des tenues full blue mais là les matières font tellement bien le job que ça passe crème.

    Sinon, c’est le cure-dent que t’as trouvé récupéré dans la rue :p

    Allez, la bise

    • Boras
      Boras
      Auteur
      19/12/2019 / 17:25

      Salut Guts,

      Haha j’avoue qu’on pourrait croire que c’est organisé. Je serais le genre à beaucoup parler en selfie en story, je vous aurais partagé ma détresse. J’ai vraiment été saisi par le froid (je suis un chat, dès que c’est humide, ouch :/)

      Si tu n’aimes pa d’ordinaire le bleu, ça me rassure, c’est que j’ai fait ça pas trop mal 🙂

      Haha bien joué le cure-dent ! Enfin pour la vanne, sinon y a autre chose, pas beaucoup plus visible sur la photo :p

      (t’es le seul qui a joué le jeu 🙁 )

      A bientôt

  6. Avatar
    Laaazzzeee
    19/12/2019 / 19:24

    Salut Boras,

    Très cool ce format. C’est toujours cool de pouvoir rattacher une histoire à une pièce, ça met le smile quand tu y repenses en la portant

    C’est ouf comme une teinte change une tenue (ou peut être juste la luminosité). Je trouvais qu’il y avait trop de bleu dans la dernière et que ça faisait sombre, bah là pas du tout. J’aime beaucoup.

    Quand j’ai vu les photos sur insta, j’étais sur que le liner et le hoodie étaient la même pièce avec des matières différentes. Ça pourrait facilement se cacher dans une collab EG / Barbour et passer inaperçu.
    Ça reste quand même les maître des pièces layering entre les gilets, ce hoodie, les interliner et l’espèce de cape à col châle qui’ils ont sorti cet hiver (beaucoup de self contrôle pour pas l’acheter celle-là) les possibilités sont ouf !

    Je te rejoins pas mal sur les longueur de pantalon en coupe droite dans les looks EG, je trouve aussi ça mou. Je me suis mis à couper les miens assez courts et laisser les bords raw ça donne un peu de pêche.
    Par contre, chez Nepenthes, j’adore les lookbook Monitaly.

    Guts m’a devancé pour la blague du cure-dent donc je vais miser sur l’écharpe tartan un peu cachée, trouvée sur un siège.

    A plus

    • Boras
      Boras
      Auteur
      20/12/2019 / 11:14

      Salut Laaazzzeee,

      Merci pour ton retour !

      J’ai pris plaisir à le narrer comme cela en plus, ça me changeait l’exercice.

      Je pense que ce qui peut faire la différence, et c’est pour ça que je ne porte pas de parka, c’est qu’avec le layering, tu as toujours des nuances de couleurs, des lignes de couleurs qui vont changer dans la tenue et on évite le coté « gros blocs ».

      C’est l’eternel équilibre entre confort et style quand il fait froid 🙂

      Là, dès que j’ai eu ce liner, fini le froid. J’étais même manteau ouvert.

      Et j’avoue, ça aurait pu être une collab’ avec barbour et EG, ça aurait été dingue comme pièce (je me le note si jamais Borali explose un jour haha )

      Un jour j’écrirai un article sur le layering, un truc différent des conseils de blog mode où c’est juste du copié / collé. Plutôt mon rapport à ça, comme mes rencontres « stylistiques » avec certains créateurs, m’ont donné ce goût pour l’exercice et ces idées 🙂

      Ouais EG les LB, c’est particulier. Je m’y fait peu à peu, mais c’ets s’habituer. Quand j’achète un pant EG, je suis toujours déçu du fit sur moi vant retouche haha

      Monitaly, c’est … beau, très beau !

      Good Game pour l’écharpe haha, trouvée enlacée à un poteau navy et rouge. Même elle passait dans la colométrie de la tenue. Quand tout s’aligne :p

      Tu as l’oeil !

      A bientôt !

      • Avatar
        Guts
        20/12/2019 / 14:43

        Bordel bien vu LAAAZZZEEE pour l’écharpe, j’avais même pas fait gaffe.
        Je pensais aussi que le liner et le hoodie était un même vêtement mais en fait non. D’ailleurs, je n’avais jamais vu ce style de hoodie et pour le coup je trouve que ça passe hyper bien.

  7. Avatar
    Triplepape
    19/12/2019 / 22:19

    J’ai déjà eu l’occasion de le dire sur insta, mais je trouve que cette tenue frôle l’inspiration divine. Tout est parfait, équilibré, dans les tons, la silhouette, que du bonheur.

    On avait déjà eu l’occasion d’en parler tous les deux: souvent les tenues les plus réussies sont le fruit d’une sorte de lâcher prise, ce moment où non seulement, malgré toute ton expérience / talent tu y vas un peu à l’arrache, et qui rend la chose spontanée. (C’est pour ça imo que l’article fonctionne si bien: sa spontanéité est à l’image de la tenue).
    Je pense que c’est la clef que ne donneront jamais les sites de conseil: une tenue cool c’est avant tout une tenue à laquelle on n’a pas trop réfléchi, et quand en plus le hasard y met son grain de sel, épaulé par le talent et l’expérience, alors là on frôle le chef d’oeuvre.

    Pour le truc trouvé dans la rue, c’est très simple: il s’agit du chouchou maintenant la crinière en place bien sûr.

    Trève de compliment: je suis totalement en désaccord avec vous tous par rapport à vos propos sur le graffiti: sous couvert d’un anticonformisme louable, vous fétichisez les œuvres d’art. C’est de la pignolade stérile pour moi, qui de surcroît méprise ces pauvres nazes de touristes.

    Je suis au contraire pour qu’on pose devant des graffitis (en revanche que ça apporte réellement qqch ou non à la tenue, là effectivement Boras c’est un autre débat et la question mérite d’être soulevée), je suis pour qu’on tague par dessus des tags, que ce soit moche, qu’on dénature les œuvres, que la crème glacée des enfants coule sur les joues des statues, je suis pour qu’on baise dans les cathédrales, qu’on fasse des bisous aux tableaux dans les musées, qu’on foute le bordel au théâtre. Qu’on déchire les livres. L’art c’est la vie. Dès qu’on veut le figer ou le sacraliser il perd tout intérêt, ça devient morbide, et surtout, bon sang surtout l’art de rue !, le voir comme une œuvre qu’il faut absolument respecter, c’est aux antipodes même de sa nature…

    Bref, salut l’ami et bravo pour l’article.

    • Boras
      Boras
      Auteur
      20/12/2019 / 11:37

      Tripple,

      Je vais l’imprimer ce message et me l’encadrer chez moi ou sur le frigo (enfin non ça serait trop bas pour le dos) pour le relie dans les moments où je doute de tout sur le blog et Borali <3

      Je suis d'accords avec toi, sur ce lacher-prise et l'impact que cela a dans le floxw d'une tenue.

      faudrait en écrire un article un jour. Je pense que c'est là où énormément de gens bloquent et se perdent dans les conseils trop restrictifs (mlagré puisque, faut bien mettre un cadre quand tu veux partager des idées)

      et ça serait court de dire "fais toi plaisir et ne te prends pas la tête)

      Je vasi y réfléchir parmi mes nombreux sujets à faire : la noragi, le size-up, l'essentiel du vestiaire street heritage, le laché-prise ... help me

      Et pour le graffiti, je sais que tu es un poseur 🙂

      je disais sans en toute légèreté, tu sais bien que moi, je n'y connais absolument rien en art. Je trouve simplement les photos moches et je comprends pas cette manie de devoir être devant pour souvenir.

      Toi tu aimes faire des trompes lo'eil (je l'ai fait aussi), c'est marrant

      mais poser les bras ballant devant un graph, je trouve cela éclaté ^^

      Encor emerci pour ton message, je bombe le torse là ^^

      La bise

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *