DIY – une noragi military

Salut à toutes et à tous !

Je reviens à mes premiers amours après une petite infidélité avec un look en featuring : une nouvelle noragi DIY dans un esprit military.

Comme d’habitude, pour la fabrication en elle-même, vous pouvez vous référer à mon premier article. Cela étant dit, il y a quelques changements sur cette noragi.
On continue de bosser sur le projet avec Boras, et au fil des essais je teste des choses qui nous permettent de faire des choix pour la version définitive.

Pour celle-ci, j’ai tenté quelques trucs sympas, dont certains seront sur la version finale. Avant tout, sur mes anciennes noragis, je gansais les coutures pour une belle finition intérieure, mais je voulais quelque chose de plus “pro”, j’ai donc essayé de faire des coutures rabattues. C’est ce qu’on voit sur pas mal de vêtements héritage, tout simplement car c’est une technique qui permet de totalement cacher la marge de couture, mais en plus il faut minimum 2 coutures (voire 3 si on voit voir les 2 coutures sur l’extérieur), ce qui en fait une couture extrêmement solide. C’est la couture typique des chemises pour homme notamment.
Mais faire ça avec un tissu un peu épais n’a pas été chose facile. Il faut bien comprendre que dans une production professionnelle en atelier, les machines sont spécifiquement faites pour ça, et elles font tout ça en une seule étape : la machine rabat les 2 bouts de tissus comme il faut et une double aiguille coud le tout… avec une machine amateur, ce n’est pas possible, il faut le faire étape par étape, ça prend donc plus de temps ! Mais au final je pense que ça ne prend pas plus de temps que de ganser les marges de coutures…

Ensuite j’ai mis un petit bout de tissu à l’intérieur en bas des 2 pièces devant, ça permet de créer des poches intérieures très simplement… et c’est très efficace !

J’ai aussi testé une autre forme de poche, une sorte de “goutte”. Je me suis inspiré de plusieurs vêtements vintage ou repro pour créer la forme et pour trouver l’emplacement adéquat. Ça n’a pas l’effet visuel que j’avais en tête, mais j’avoue qu’elles sont très pratiques, l’angle est parfait pour mettre les mains, la profondeur est nickel pour y mettre des effets, et la forme est aussi cool car les affaires ne peuvent pas facilement sortir.
Cela dit, pour une version définitive, on a une autre idée qui sera bien plus cool que ça… mais chut ! ^^

Enfin, j’ai tenté de ne pas faire de contraste au niveau du col, ça rend la pièce plus sobre et peut être plus simple à placer dans une tenue. Perso je trouve qu’il manque quelque chose… je me suis habitué aux cols contrastants, donc pour moi c’est un léger regret 🙂

Le tissu est une sorte de canvas en coton dans une couleur proche d’un olive drab, mais il réagit vraiment pas mal aux conditions lumineuses… il peut tirer vers le vert et parfois vers le marron/vert clair… c’est une couleur qui s’assemble assez facilement !

Place aux photos de la bête !

On peut voir la poche intérieure, ainsi que la lanière qui peut s’y blotir gentiment et qui restera donc invisible si elle n’est pas utilisée
Vous pouvez voir ici les coutures rabattues vues de l’extérieur (je n’ai pas fait une double couture visible)
Les coutures rabattues vues de l’intérieur

La jonction manche / épaule vue de l’extérieur

 

Maintenant on va placer cette jolie bestiole dans une tenue, histoire que vous puissiez l’apprécier en action !

Je la porte dans un esprit très workwear japonais : une trucker Pure Blue Japan bien délavée (d’usine), tout comme le jean qui est de la même marque, le tissu est tout bonnement magnifique ! Il a d’ailleurs été retouché avec maestria par Arthur de Superstich Paris. Je complète cette tenue avec ma chemise en flanelle épaisse Uniform For The Dedicated (que vous avez pu voir ici) et une paire de Red Wing Iron Ranger Amber Harness resemelée avec des semelles de Moc Toe et bien lustrées par mes soins… je trouve le rendu super intéressant pour ces pompes qui sont à la base ultra workwear (et qu’on voit souvent très malmenées).

La poche intérieure qui permet de mettre pas mal d’affaires “au frais”

La forme de la poche en goutte qui permet de mettre ses main au chaud avec un angle plus naturel
Fuselé et ourletté parfaitement par Superstitch
La magnifique toile “slubby” de Pure Blue Japan… d’un confort optimal !
Oh ! des Red Wing qui brillent…

Y a de la vie à la campagne à Paris !

 

On fait tomber la noragi pour montrer un peu la trucker PBJ… elle est assez fittée, mais va très bien avec ce jean à la coupe cool (en fait upsizée).

 

Voilà, j’espère que cette belle noragi vous a plu, ainsi que la tenue !

A bientôt pour de nouveaux articles !


La lettre de nouvelles que tu veux recevoir – Les Bails de Boras, entre news et bon plans !