PDF #5 – un short en denim vintage 80’s / 90’s

short jean workwear vintage
Short en denim vibe des années 80 / 90

Pour ce cinquième numéro de Pépites de Friperie, on va aborder un point important lorsque l’on chine du vintage : s’affranchir des marques. Jusqu’ici, chaque trouvaille était l’occasion de te présenter une griffe que l’on peut dénicher en seconde main et qu’il était bon d’avoir en tête. En effet, des exemples comme Façonnable ou Donaldson permettent d’avoir des repères lorsque l’on débute. Pourtant, il y a un stade encore plus excitant et intéressant pour son style : trouver un vêtement qui déchire pour ce qu’il est ! Et c’est souvent là que tu dégotteras la pièce qui prendra une place toute particulière dans tes tenues. Aujourd’hui, je vais utiliser l’exemple d’un short dégotté le mois dernier dont je n’ai aucune idée de l’histoire.

Et pourtant on va pouvoir le faire parler !

Un short en denim des années 80 / 90 : 3€

Pourquoi chiner du vintage sans marque va booster ton style

Et oui je ne peux pas te conter l’histoire de ce short en denim. Les seules informations que j’ai dessus sont le patch sur la poche arrière : “Up To Date” et “Traditional Clothing“.

Pour ma part, je n’ai jamais entendu parler de cette marque (si c’est bien son nom d’ailleurs). Et autant te dire que taper ces mots dans Google en 2021, c’est tomber sur tout sauf de la sape. En plus, et pour être franc, ça m’était égal parce que oui, la marque importe peu quand on parle de vintage. D’autant plus à petit prix.

Au fond de moi, j’étais même content car j’avais ce sentiment d’avoir mis la main sur une pépite.

poche short jean ecusson

En effet, ce mot “pépite” peut avoir plusieurs visages quand l’on parle de vintage. Il peut désigner une pièce rare : une chemise HBT de la seconde guerre mondiale, voir un vêtement qui a une bonne cote trouvé à un prix ridicule.

Et il y a notre cas, peut-être mon scénario favori : une fringue inconnue au bataillon qui dégage un truc.

Pourquoi ?

Parce que tout simplement, j’ai l’impression d’être un paléontologue qui trouve l’ossement d’un dino non identifié.

C’est la surprise ultime, l’inattendue !

En plus, c’est comme avoir une pièce unique, il y a comme un sentiment d’exclusivité. Ça te paraitra peut-être surfait mais si tu gouttes au plaisir de chiner, tu verras que ça a une saveur toute particulière.

Alors quand en plus, elle te va comme un gant, tu te sens privilégié(e).

Oui ça reste un peu fantasmé mais ça ne pourra que singulariser tes tenues et participer à te construire un style toujours plus “personnel”.

(je mets des guillemets car c’est un vaste sujet où beaucoup aiment se triturer le cerveau haha)

Quelques conseils pour juger d’une pièce vintage de qualité

Alors quand je parle de qualité, on va pas se mettre à compter les points de couture au cm, on s’en moque royalement. L’idée ici, c’est plutôt d’utiliser l’exemple de ce short pour te raconter pourquoi il a retenu mon attention. Parce que oui, c’est du feeling, mais pour autant, ça reste une fringue et donc des facteurs visuels entrent en compte.

(j’ai beau en faire des caisses, les vêtements ne dégagent pas d’hormone … quoi que certaines pièces m’ont déjà parlé haha)

La matière : une toile de denim stone wash proche des Levi’s 501 vintage

Quand je suis dans une friperie, je fouine très vite, il ne faut pas dormir, au risque de voir filer un truc chouette sous mes yeux. Il faut donc être vif.

Et là, le premier contact avec chaque vêtement sollicite 2 sens : la vue et le toucher.

(si c’est l’odorat, ça n’est pas bon signe)

short denim vintage stone wash

En effet, faut faire défiler les cintres sur les racks donc un coup d’œil rapide, une sensation sous les doigts et tu sais déjà si tu dois sortir ou non la pièce pour la regarder de plus près.

Ce short, j’ai tout de suite vu son délavage façon Levi’s 501, le fameux stone wash. En plus au toucher, les yeux fermés, j’aurais cru tomber sur l’un d’entre eux.

Les finitions : des coutures triple stitching en points de chainette façon workwear

couture triple stitchng

Une fois sortie du rack, tu analyses la pièce.

Là aussi rapidement.

Tu sais de suite si le design te parle ou non.

Et dans notre exemple, un point essentiel du style du short, est aussi un gage de bonnes finitions.

Toutes les coutures qui font son ossature sont en points de chainette, un point de couture ancien que faisaient des machines comme la Union Special 6000. En plus, elles sont triplées, le fameux triple stitching que l’on retrouve sur les vêtements workwear, comme les vestes de travail de Carhartt par exemple.

Alors tu vois, même si je n’ai aucune info sur le short, je sais qu’il est de bonne qualité, en plus d’avoir une sacrée “gueule”.

couture triple stitchng

La coupe : un short ample aux cuisses

short en denim vintage

Enfin, et parce que c’est le point le plus important d’un vêtement : la coupe.

Il faut qu’elle soit chouette ET qu’elle te convienne.

Parce qu’il n’existe pas de coupe parfaite universelle, reste toujours ce suspens à l’essayage.

J’avais flashé sur le short et, sans même le passer, je savais qu’il m’irait.

(ça c’est l’expérience, ça vient avec le temps)

Pour autant, une fois dans la cabine, j’étais quand même content que le miroir confirme le ressenti.

Un short ample aux cuisses, sans avoir besoin de le size-up (enfin presque pas haha).

Mais c’est une pu**** de pépite yeaaah“.

short en jean vintage

Un short en jean bien large pour une style streetwear 90’s revisité

look homme streetwear années 90
Arashi by Boras shirt – Uniqlo U tee – Vintage denim shorts – Uniqlo socks – Calrks Wallabee shoes – Laperruque key-ring

Comme toujours, il est temps de partager quelques photos de la pépite en action.

Autant te dire que je peux reposer un peu mon short LVC de coeur. De temps en temps du moins.

Streetwear 90’s : chemise militaire et tee blanc

chemise ciso duck camo hunter arashi by Boras

C’est une lecture assez personnelle du style streetwear comme je le voyais gamin au travers de mes pochettes d’albums de rap US. J’ai encore en tête des mecs comme C’n’N en full camo ou d’autres en short baggy, dans des  toiles en denim bien workwear. Surement des painter short Carhartt d’ailleurs.

Et des coupes ultra larges à l’époque.

C’est de là que me vient ce goût pour les vêtements amples et les pièces militaires.

Du coup, pour styliser ce short, cette chemise militaire en camo duck hunter était idéale. Sa couleur sent bon l’été et s’associe bien avec du denim clair. En plus, elle est assez longue pour équilibrer le volume du short.

Et toujours des colliers autour du cou, dont mon porte-clé en forme de cloche Laperruque.

look en short en jean vintage

Streetwear 90’s : short en denim large et Clarks Wallabee

look homme en short jean vintage

Enfin, emblème du style streetwear à New York dans les années 90, les Clarks Wallabees.

Représenté par un collectif de légende : le Wu Tang Clan.

Ce short en jean bien large, je ne le voyais pas avec autre chose que cette paire pour illustrer cet article.

J’ai choisi le coloris Maple Suede en low, pour garder la tenue dans les tons clairs et que la paire reste discrète.

Bref, si tu aimes porter des shorts en denim, avoir des Wallabees sera toujours une bonne idée.

NB : tu peux retrouver plus de photos de cette tenue ici

look homme en short jean vintage

Ne plus penser “marque”, c’est s’ouvrir le champ des possibles

Voilà, il n’y a rien d’autre à retenir de cet article.

Si tu parviens à développer cet état d’esprit avec le vintage et la seconde main en général, tu verras petit à petit le style d’une autre façon.

Ne plus penser marque, c’est aussi être moins sensible au marketing bourrin actuel.

Et je trouve qu’on ne s’amuse jamais autant avec ses vêtements que lorsque l’on mélange de tout : vintage, marque inconnu, designer pointu, …

Pour paraphraser un certain philosophe (Jamel Debouz), pas la France mais le style : “c’est comme une mobylette, il faut du mélange pour le faire avancer“.

+++

Par Boras

Pas un héros de l'orthographe, pourtant j'écris des articles sur des bouts de chiffon que je prends en photo. J'aime porter des kimono mais je ne fais pas de Kendo, mon style se perd entre street et workwear. Je suis aussi un amoureux de basket et des C's, qui voue un culte à DJ Premier.

Un style pointu et des conseils simples

Inscris-toi pour rejoindre notre communauté et ne rien rater de l'actualité du site. Derniers looks, conseils et contenus exclusifs, c'est tous les mardis dans ta boite mail.

Inscris-toi pour rejoindre notre communauté et ne rien rater de l’actualité du site. Derniers looks, conseils et contenus exclusifs, c’est tous les mardis dans ta boite mail.