Pourquoi porter un jean blanc en hiver, c’est mieux!

porter un jean blanc en hiver
manteau Engineered Garments – pull le Slip Français – jean Hatski – boots Alden – plumes en argent First Arrow’s – mitaines Margaret Howell

Premier article de 2021 alors on s’échauffe doucement avec une tenue portée le lendemain du 1er janvier pour faire quelques antiquaires dans le Perche. Reparti bredouille faute de budget, autant immortaliser ce look hivernal. En plus, je portais un jean blanc et en discutant avec vous sur Instgaram, un truc revient : peut-on porter un jean blanc en hiver ou quand il pleut ?

Pas de suspens : oui.

Surtout en hiver d’ailleurs.

Donc c’est parti pour une tenue qui te donnera des pistes pour porter un jean ou pantalon clair / blanc / écru même une fois passé les beaux jours.

Quelques réflexions sur le port du jean blanc en hiver / par mauvais temps

Ce n’est pas un dossier sur comment bien porter un jean blanc dans un style masculin, ça c’est le titre que je devrais écrire pour remonter dans Google !

En fait là, nous allons avoir quelques points de détail qui répondent à des questions que tu peux te poser sur le sujet.

Cela reste un jean, souvent une toile épaisse, ça tient chaud

Alors oui cela peut paraître évident si tu potasses le style depuis quelques temps, moins évident si tu débutes. En effet, les couleurs claires sont logiquement rattachées dans l’inconscient collectif au soleil et à la belle saison.

On ne va pas se mentir, mieux vaut un tee blanc qu’un noir quand il fait 25 degrés et que tu marches sans ombre à l’horizon.

Pourtant, et ça n’engage que moi, le jean est quelque chose de différent.

Déjà le jean en soit, de part ses origines, n’inspire pas vraiment à la légèreté et la “respirabilité”.

Et entre nous, une toile légère a très vite peu de tenue, restent les armures peu serrées mais on entre dans un truc de niche.

99% des jeans blancs / écrus que tu croiseras seront des toiles à minimum 13oz donc toute saison (pas trop chaude).

photo empruntée à mon pote Luca

De plus, beaucoup d’entre-vous lorgnent très certainement un Levi’s 501 blanc vintage, made in USA si possible.

La grande tendance.

Et ce sont des jeans bien épais alors plus d’hésitation.

Porter un jean banc en hiver, c’est normal.

Tâcher son jean blanc n’est pas grave, il doit vivre, il aime la pluie et la gadoue

Tout est dans le titre.

Il serait dommage de brider ses envies le matin à cause du mauvais temps.

La patine d’un jean n’est pas chouette que sur une toile brute indigo ou noire. Même blanc, tu auras plaisir à le voir évoluer dans le temps et les tâches font partie du jeu.

En effet, ce n’est pas une chemise en popeline pour uniforme professionnel (costume roooh).

Tu peux y aller et, à la différence d’un jean brut, le laver à la machine plus souvent ne lui fera pas de mal ou n’accélérera pas son entrée dans la tombe.

Enfin, ce n’est pas parce qu’il pleut qu’il faut s’habiller en sombre. C’est ce réflexe qui fait de l’hiver une saison terne dans les rues alors que les êtres humains pourraient prendre le relais de la nature et égayer le paysage le temps d’une saison.

(Poésie de bas-étage mais tu saisis l’idée)

NB : si tu sais que tu vas finir dans la boue en forêt, oui tu peux le laisser au repos. Je n’incite pas non plus à sauter à pieds joints dans les flaques d’eau avec son jean blanc, simplement vivre avec sans se tracasser haha

Le jean blanc booste une tenue aux couleurs sombres

Pour finir, j’aimerais, tel Bud Spencer, balayer d’un revers de la main une idée reçue : on ne porte pas de pantalon ou jean blanc avec des couleurs foncées.

Et un chassé en toute courtoisie à la règle qui dit de ne pas porter de chaussures noires avec un bas clair ou blanc.

Le principal intérêt du jean blanc est justement d’apporter un fort contraste dans une tenue sans ajouter une couleur à l’équation.

(ça fait débat mais en stylisme, c’est vraiment neutre je trouve)

Et de lier des couleurs sombres entre elles. Dans notre tenue du jour, le pull marron foncé + le manteau épais en bleu marine bien profond ne rendent pas la tenue terne grâce à ce jean écru. Si j’avais porté un jean brut, l’impression aurait été toute autre.

Bien que je sois parti sur une paire de boots couleur sable, une paire dans un marron très foncé aurait tout aussi bien fonctionnée.

C’est vraiment là le tour de force du jean blanc : il est polyvalent.

On aura l’occasion d’en reparler.

Zoom sur quelques pièces de la tenue

Engineered Garments chester coat – Slip Français knit – Hatski tapered jeans – Alden plain toe boots – First Arrow’s feather pendants – Margaret Howell gloves

C’est une tenue simple dans sa construction : un manteau en laine + un pull en laine + un jean blanc + une paire de service boots, classique du vestiaire masculin. Je préfère mettre l’accent sur 3 pièces qui la composent.

D’autant plus qu’avec la nouvelle section cahier de style, j’y reviens ici.

Le Chester coat Engineered Garments ou un manteau qui sent bon le militaire vintage

Engineered Garments wool navy chester coat

Modèle réitéré de temps en temps chez Engineered Garments, le Chester coat est un peu le manteau type pardessus idéal pour le style street heritage. En effet, il garde les attributs d’un manteau dit “élégant” mais avec cet esprit militaire, vintage ici, créa sur les itérations de FW16.

J’en parlais déjà dans un article l’année dernière où je le portais avec son “shoulder hoody” en laine.

Dans cette tenue, je le préfère à un manteau plus classique qui aurait justement rendu le tout trop … classique.

Et le duffle coat idem.

Ici, avec un jean tapered bien agressif, le manteau plus droit et mou, tout s’équilibre.

Le pull Ludo du Slip Français ou une maille 100% française de la tonte à la façon

manteau Engineered Garments – pull Ludo le Slip Français – jean Hatski – boots Alden – plumes en argent First Arrow’s – mitaines Margaret Howell

J’ai longtemps été un peu réfractaire à porter des pulls en laine. Pas un manque d’intérêt mais plutôt que je les catégorisais dans les pièces chiantes à entretenir.

À modérer quand l’on sait que j’ai eu ma première machine à laver à 33 ans  …

(ça reste un blog, je suis censé raconter ma vie non haha)

Mais plus sérieusement, j’ai toujours un peu la flemme.

Pourtant, il n’y pas plus simple à entretenir un pull 100% laine puisque sauf accident, le laver une fois par saison ne fait pas de toi un marcassin. En plus, c’est doublement plus écologique du coup !

Le pull Ludo du Slip Français en laine mérinos française entièrement fait en France

Pour revenir à la tenue, je voulais du marron. Cette couleur se marie à merveille avec le blanc, enfin l’écru pour ce jean. D’autant plus que ce n’est pas un marron complètement neutre.

Détail égoïste mais de près, ça se voit et c’est chouette.

Un mot rapide sur le choix de ce pull Ludo du Slip Français.

Déjà c’est le prénom de mon meilleur pote depuis le CE2, mais ça n’a pas eu d’impact hein !

En fait, ça fait quelques temps que je réfléchis encore un peu plus sur l’impact de ce blog et de ce que j’y raconte. Dans le style mais aussi sa consommation. Je développerai plus tard mais c’est ce qui m’a donné envie de pousser cette pièce.

Les marques dites “éthiques”, il y en a de plus en plus et entre le bullshit de certaines et un propos stylistique qui ne touchera pas un passionné de design, c’est vite compliqué.

D’ailleurs, j’ai pu me faire avoir par le passé donc je la joue timoré.

Mais une belle rencontre en fin d’année avec The Good Goods, le média spécialisé dans la mode éco-responsable, devrait changer un peu les choses. On retrouvera prochainement des articles “seconde lecture” mais accès éthique / écologie.

Aller dénicher des pièces que l’on peut s’approprier / sortir du vestiaire classique et qui participent à une meilleure industrie.

Dans le cas de ce pull, tout est français, de la tonte de la laine à la filature puis le tricotage et enfin la façon.

Et pour avoir vu la délocalisation ravager le coin où j’ai grandi, c’est chouette de participer aujourd’hui à mon échelle à revaloriser le made in France.

Je l’ai size-up de 2 soit XL pour mon M habituel afin de le porter décontracté. À la façon des modèles femmes sur leur site d’ailleurs !

La laine mérinos non teintée est franchement sympa en termes de rendu pour des tenues plus brutes comme celles que l’on aime ici. Il passera aussi crème avec des pièces militaires et des jeans bien poncés.

Je le porte depuis 3 jours, avec la chute des températures, il fait le job !

On en reparlera mais s’il te tente, le coloris marron a 10% de remise en ce moment sur le site. Il y a aussi un coloris naturel (ton sable) vraiment intéressant, c’est la couleur à avoir en pull je trouve.

Les pulls en laine font partie de ces pièces que l’on peut upsize sans soucis

 

Les plain toe boots de Alden pour Frenchtrotter ou la service boots pour père de famille rangé

Alden for Frenchtrotters plain toe boots – tan suede leather

Je crois que je me suis vraiment habitué à porter des service boots plutôt volumineuses et je dois admettre que je peine à me faire à ces Alden.

Pourtant, elles font sûrement partie des must-have chez un bon nombre d’amateurs de beaux souliers.

Je vais donc me laisser le temps de les digérer, attendre la fin de l’hiver profond (celui qui ne dure plus que 2 mois maintenant …) et leur donner une seconde chance.

Quand tu aimes vraiment une pièce mais qu’elle te déçoit une fois sur le dos ou aux pieds, ne pas trancher à chaud peut amener de bonnes surprises plus tard. Surtout si c’est de la seconde main bien chinée, tu ne perdras pas d’argent à attendre un peu.

En l’état, la paire est vraiment celle qui fallait pour cette tenue en terme de couleur. Pour autant, son volume me gêne. J’ai comme le sentiment qu’elles sont trop fines pour le volume, ou plus précisément les proportions de ce jean.

T’en penses quoi toi ?

Le mot de la fin

Je ne t’ai pas souhaité(e) la bonne année, j’ai toujours eu du mal avec mais je nous veux le plus grand bien.

J’espère que tu le sais !

Avant de te laisser, il y a une partie de 2021 dans cet article.

La seconde main est au cœur de ma relation aux vêtements depuis que je suis né (littéralement). Si je l’ai toujours poussée sur le blog, entre les lignes, le défis cette année sera d’aller un peu plus loin.

Tout en continuant à soutenir et mettre en avant les créateurs qui le méritent, sans qui le vêtement se meurt.

Et donc avec une pincée de marques éthiques dont certaines pièces peuvent se porter autrement qu’avec du basique.

Après tout, c’est la mission première de ce blog : prendre des fringues et leur faire dire de belles choses.

+++

 

Par Boras

Pas un héros de l'orthographe, pourtant j'écris des articles sur des bouts de chiffon que je prends en photo. J'aime porter des kimono mais je ne fais pas de Kendo, mon style se perd entre street et workwear. Je suis aussi un amoureux de basket et des C's, qui voue un culte à DJ Premier.

Un style pointu et des conseils simples

Inscris-toi pour rejoindre notre communauté et ne rien rater de l'actualité du site. Derniers looks, conseils et contenus exclusifs, c'est tous les mardis dans ta boite mail.

Inscris-toi pour rejoindre notre communauté et ne rien rater de l’actualité du site. Derniers looks, conseils et contenus exclusifs, c’est tous les mardis dans ta boite mail.